Le Lamborghini Club France à la découverte du Morvan

Last updated on 3 mai 2022

C’est un rêve qui devient réalité, je vais passer toute une journée en compagnie de merveilleuses Lamborghini sur les routes du Morvan. Je vous l’annonce tout de suite : ce roadtrip fut mémorable, et ce à plus d’un titre !

Initialement prévue pour Avril 2020, cette sortie fut finalement reportée à ce début du mois de Juillet 2021 … en lieu et place du Mans Classic, décalé en 2022. Bref, le Covid-19 a bousculé tous les plannings mais cette fois-ci c’est la bonne : les membres du Lamborghini Club France se sont donnés rendez-vous en Bourgogne, et je serai là pour immortaliser tout ça ! 😎

Limoges – Tonnerre, 4h30 d’autoroute et de départementales désespérément rectilignes. Heureusement il y a quelques petits villages – et éventuellement une courbe ou deux – pour rompre la monotonie du trajet. 😴

Du coup, je profite du voyage pour me mettre dans l’ambiance. D’où me vient cette passion pour les Lamborghini ? Ça commence par ma collection de miniatures entamée il y a une vingtaine d’années et qui trône fièrement dans les vitrines du salon. C’est aussi la Diablo SV Jaune avec laquelle je jouais à Need For Speed lorsque j’étais ado. Et puis comment ne pas penser à mon pèlerinage italien de 2009 à Sant’ Agata Bolognese, en Italie, pour découvrir l’usine et le Museo Lamborghini. Plus marquant encore, la visite privée du Museo Ferruccio Lamborghini de Dosso en compagnie de Fabio Lamborghini, le neveu du fondateur de la marque. 😍

Alors que je suis d’un naturel plutôt anxieux, je me sens assez détendu à l’idée de retrouver le Lamborghini Club France. Il faut dire que dès les premiers contacts fin 2019 avec Pierre, le secrétaire, puis lors du repas du LCF en Juin 2020, j’ai découvert un groupe de personnes passionnées et très accessibles. La plus grande question concerne finalement le plateau : si j’apprécie chaque auto frappée de l’emblématique Taureau, j’avoue avoir un faible pour le duo Countach / Diablo. Alors s’il pouvait y en avoir une ou deux… je serais comblé ! 🙃

Bienvenue à Tonnerre !

Il est 20h30 et je viens d’arriver à Tonnerre dans l’Yonne. Passage éclair à l’hôtel en centre-ville pour récupérer les clés de ma chambre et je file en direction de l’Auberge de Bourgogne où les participants ont pris leurs quartiers. Il n’était pas prévu que je passe les voir le soir mais … je n’ai pas pu résister ! 😅

Pas d’erreur, c’est bien ici que ça se passe !

A cet instant, ma principale préoccupation est de découvrir l’ensemble des voitures présentes. Et là… c’est la claque !! Avec 2 Countach et 3 Diablo, mes vœux ont été exaucés ! Ajoutez quelques Murciélago & Aventador, et vous obtiendrez près de 4 décennies de Supercars V12 ! 😲

Passée l’émotion de ce premier contact, je réalise que les baby Lambo sont là également avec Urraco, Gallardo et Huracan. Et pour couronner le tout, le club n’étant pas sectaire et même ouvert aux simples sympathisants comme moi, je découvre avec bonheur quelques pépites produites à Maranello, Dieppe, Stuttgart, Munich et j’en passe ! 😍

Fin du suspense, voici le plateau que j’aurai l’honneur de photographier demain !

J’avais prévu de consacrer les photos de cette première soirée aux Lamborghini mais c’était avant de tomber sur cette magnifique Aston Martin Vanquish S. Et puis le coucher de soleil sublime cette teinte blanc nacré. Alors oui, ce n’est pas une Lambo mais je suis sûr que vous ne m’en tiendrez pas rigueur ! 😇

C’est alors que le maître des lieux – également membre du club – sort pour fermer les grilles du parking. Nous échangeons quelques mots puis il me propose spontanément de venir dîner avec le groupe ! Ce n’était pas prévu, je n’ai pas osé … et puis j’avais encore du boulot de préparation pour les spots photos de la balade. J’ai donc poliment décliné l’offre tout en prenant rendez-vous pour le pti déj’ le lendemain matin ! 🍵

Dîner à la fosse Dionne

Lorsque j’ai évoqué cette sortie avec Nicolas, un copain photographe/passionné d’automobile, il m’a parlé de la « Fosse Dionne » à Tonnerre. Quésaco ? Une rapide recherche sur Google plus tard, ça m’a semblé être le cadre idéal pour manger mon sandwich le vendredi soir. 🥪

La Fosse Dionne, de l’ancien français Fons Divina (source divine) est une source vauclusienne alimentée de façon permanente par des infiltrations provenant des plateaux calcaires qui la surplombent et par le flux d’une ou plusieurs rivières. Même en période de sécheresse, le débit reste constant : aux alentours de 100 litres par secondes.

www.tonnerre-patrimoine.com

Comme un idiot j’ai laissé mon trépied dans la voiture mais j’ai fait au mieux avec les moyens du bord. Le lieu est vraiment superbe, l’eau d’une couleur magnifique et les habitations alentours donnent du cachet à l’ensemble. 😍

On ne peut pas dire qu’il y ai beaucoup d’animation dans le centre-ville alors que nous sommes en pleine heure bleue. Mais j’aimais beaucoup l’ambiance un peu lugubre dans cette rue. Un dernier cliché et il sera temps de rejoindre ma chambre pour finaliser mon organisation du lendemain.

C’est le Jour J !

Comme souvent lors des roadtrips, je suis réveillé avant le réveil ! D’ailleurs, je laisse toujours les volets/rideaux ouverts, si jamais mon téléphone venait à ne pas sonner. Direction donc l’Auberge de Bourgogne pour aller à la rencontre des participants et prendre le pti dej’ ! 🥐

Je retrouve Pierre, secrétaire du Club, qui me confie son camescope ! Et oui, en plus de me concentrer sur les photos, je vais devoir filmer. Et même si je n’étais pas super chaud au départ, je me dis que ça peut-être un bon moyen de créer un contenu différent et complémentaire dans mes reportages. Je suis toujours frustré de ne pas pouvoir partager le son magique des moteurs lors du passage des voitures. 🎥

Elles sont toutes là … et malgré le ciel menaçant, il ne pleut pas ! Ouf …

Une fois les fonctions essentielles du camescope assimilées – filmer / arrêter / zoomer – je retourne sur le parking faire quelques portraits. Je profite en plus que tout le monde soit encore attablé – ou endormis peut-être ! – pour détailler chaque auto.

Puis je passe aux duos en profitant d’un rayon de soleil fugace et en jouant avec le filtre polarisant. Ça fait ressortir les couleurs tout en atténuant les reflets. 📸

Cela ne vous aura sans doute pas échappé sur les vues d’ensemble précédentes mais … il n’y a pas que des Lamborghini ! Et oui, c’est l’une des particularités du Lamborghini Club France. Si l’idée reste avant tout de réunir des propriétaires avec leurs Lambo, certains membres viennent parfois avec d’autres voitures de leur garage. C’est ainsi que je retrouve avec bonheur l’Aston Martin Vanquish évoquée hier, mais aussi une Ferrari GT4C Lusso, Porsche 996 Turbo et même une BMW M5 E60 motorisée par un fabuleux V10 ! 😲

Le temps passe très vite à shooter toutes ces beautés mais je ne dois pas oublier ma mission du jour. Il s’agira d’atteindre l’un des objectifs majeurs que je m’étais fixé lors de mon Presque Calendrier 2020 : photographier une Diablo et une Countach sur route. Il n’y a pas une seconde à perdre, la campagne Bourguignonne nous attend ! 🙃

Je crois que la Diablo a envie de se dégourdir les jantes …

Attention, ne pas se tromper de bolide au moment de partir ! 🤣

Sur la route …

Sur la journée je n’aurai que 4 spots photos. Comme d’habitude dans mes reportages, l’idée est également de mettre en valeur la région traversée et de vous offrir le maximum de variété dans les points de vue. Comme le groupe roule en convoi… chaque passage va être hyper intense avec peu de place pour l’improvisation et juste pas le droit à l’erreur. Cette tension est aussi excitante que terrifiante … mais c’est aussi pour ça que j’aime tant photographier ces balades ! 😎

J’ai retenu un autre village en pierres pour la soirée mais celui-ci méritait bien une petite photo souvenir !

Afin de faire descendre la pression dès le début de journée, on commence par un spot simple en bord de route. C’est large, roulant et surtout permet des points de vue sympa de face et de dos ! Bon, avec deux appareils photos et un camescope à installer, ça demande un peu plus de travail que d’habitude. Dès que j’entends les premiers grondements de V12, j’appuie sur la caméra en m’assurant que le petit bouton rouge « REC » est bien allumé et je peux me concentrer sur la partie photo. C’est parti !! 🤩

Voilà, le premier passage est terminé … mon rythme cardiaque peut – légèrement – redescendre. Enfin, pour quelques secondes seulement car je dois maintenant courir pour rejoindre mon Speedy garé 200 mètres plus haut avec mes deux appareils photos autour du cou, sans oublier de récupérer la caméra et son trépied en bord de route! 😅

Cette fois-ci c’est fini pour de bon. Je jette tout le matériel sur le siège passager, contact, Broaaappp et en route !

A la poursuite de l’Aston Martin Vanquish !

Au prix d’une conduite assez dynamique, je reviens sur le trio assez rapidement. Ces petits moments de balade en groupe sont vraiment agréables, je prends le temps d’apprécier le paysage même s’il fait bien frisquet au cœur de cette forêt. On n’a vraiment pas l’impression d’être en Juillet !

Lorsque nous dépassons un cycliste en plein effort… je me dis qu’il se souviendra longtemps de ce jour où il s’est fait passer par un groupe d’une trentaine de Lamborghini et autres voitures d’exceptions ! 😆

Ces quelques petits kilomètres furent un régal pour les yeux … mais surtout les oreilles. La mélodie du V12 de la Vanquish à chaque remise de gaz est juste délicieuse ! J’en suis presque à prier pour que les Stop se multiplient sur la route ! 😂

Invasion de Lambo à Gouloux !

La pause de la matinée à lieu dans le petit hameau de Gouloux. Pourquoi ? Pour visiter la saboterie artisanale Marchand, dernière saboterie du Morvan. Et oui, les sorties du LCF ajoute généralement une bonne dose de culture et de gastronomie au simple plaisir de rouler.

Camille Marchand a créé cette saboterie en 1947 : à l‘origine, il y fabriquait des sabots en bois et des galoches en utilisant les mêmes techniques que celles des sabotiers de la seconde moitié du XIXe siècle. Son fils Alain a pris les rênes de l’entreprise en 1980 et a diversifié son activité, en raison de la perte de l’usage courant du sabot. Aujourd’hui épaulé par son fils Pierre, il vous ouvre les portes de son atelier pour vous dévoiler une histoire de famille…

www.my-loire-valley.com

Du coup, même si j’ai aimablement été invité à suivre la visite et voir naître une paire de sabots sous mes yeux … j’ai préféré rester à l’extérieur pour photographier les différentes autos du groupe dans ce décor si typique. Je m’étais promis de ne plus négliger les photos statiques lors des pauses … et c’était vraiment une très bonne idée ! ❤

La majorité des participants sont maintenant ressortis du musée … le départ est proche, il est temps que je rejoigne le prochain spot photo.

Attention à 100m, Epingle droite !

Après les routes larges et roulantes du début de matinée, on est maintenant au cœur du Parc Naturel Régional du Morvan avec ses petites départementales bien sinueuses et au revêtement imparfait. Pour illustrer cela, j’ai choisi une épingle serrée à quelques encablures de Gouloux. 🙃

Comme d’habitude, je m’efforce de varier les compositions au fur et à mesure du passage des voitures. Ce serait tellement dommage d’avoir vingt fois la même photo … Mais cette stratégie comporte une part de risque qu’il faut assumer. Si l’ultra grand angle avec l’épingle en entier s’est avéré un échec, je suis vraiment très satisfait des différentes photos de groupe – dont le trio de Diablo !! – et même un filé sur la Countach ! Bref, spot validé. 👌

Cette fois-ci, je ne suivrais pas le roadbook pour couper au plus court en direction de la pause. C’est que l’enjeu est de taille …

Déjeuner au Château de Chastellux

Le déjeuner sera servi au sein du Château de Chastellux. L’arrivée de l’ensemble du convoi dans ce lieu chargé d’histoire promet d’être grandiose. Seulement voilà … je ne suis visiblement pas le seul à avoir eu l’info ! A peine arrivé, je dois composer avec un autre « photographe ». Mon gilet jaune ne lui plait pas – pourtant c’est bien pratique pour éviter de me faire écraser en bord de route ! – et comme il s’est mis très loin de l’entrée avec un grand angle, je n’ai pas beaucoup d’options pour me positionner. Tant pis, j’ai l’habitude de tirer le meilleur avec les contraintes qui me sont imposées. Les premières voitures franchissent la grille … que le spectacle commence ! 😀

Ah tiens, voilà le nouveau fleuron des Sportives françaises !

Les autos défilent au pas devant nous. Pas un piéton, pas d’autres voitures… à chaque passage nous sommes en tête à tête avec un monstre… c’est vraiment un beau moment ! 😍

… mais ça nécessitera quelques manœuvres !

Entre les participants et les curieux, j’abandonne l’idée de faire des photos. Pour la première fois de la matinée, je peux souffler un peu. Enfin ! 😌

A table !

Nous sommes accueillis par le châtelain lui même qui nous raconte quelques anecdotes sur le château. Mais comme je suis un peu distrait … je n’ai pas vraiment écouté. 🙄

Le château de Chastellux appartient à la même famille depuis près de 1000 ans ! Les vestiges les plus anciens remontent à l’époque romaine, et les constructions les plus anciennes de cette place forte remontent au XIe siècle. Nichée sur un pic rocheux triangulaire qui lui donne sa forme si particulière, la forteresse à été remaniée, agrandie et embellie à toutes les époques, jusqu’à aujourd’hui.

chateau-de-chastellux.com

Après avoir échangé quelques mots avec le propriétaire de l’Aston Martin à propos de notre balade du matin – visiblement les passagers sont bien trop préservés des vocalises du V12 ! – je file m’installer à table là où il reste une place de libre. Et comme par hasard, je me trouve avec les deux équipages de Diablo rouges. 😲

L’accueil est vraiment chaleureux, la discussion passionnée et je me sens vraiment à l’aise. J’ai parfois eu l’impression de ne pas être à ma place dans certains groupes de voitures de prestige, mais là … je suis comme un poisson dans l’eau. D’ailleurs, il pleut des cordes dehors maintenant ! Cela ne change pas grand chose pour nous puisque nous sommes bien au sec sous le chapiteau … mais ce n’est pas le cas des serveurs et serveuses qui sont de plus en plus trempés ! 🌧

Le repas est délicieux de l’entrée au dessert mais je m’éclipse rapidement pour profiter de quelques minutes de calme auprès des voitures devant le château. Et bien entendu, c’est pile à ce moment-là que la pluie décide de s’arrêter. Visiblement, une bonne étoile veille sur moi aujourd’hui ! 🌟

Que j’aime la pluie … une fois qu’elle s’est arrêtée !

La brigade ayant fini le service, nous profitons ensemble de toutes les autos et d’un rayon de soleil qui arrive enfin à percer cette épaisse couche de nuages blancs qui nous accompagne depuis ce matin. Il va être temps pour moi de quitter les lieux, non sans avoir ouvert les grilles à Francis, notre hôte de l’Auberge de Bourgogne, qui nous quitte déjà pour aller préparer la soirée. Ah, si seulement nous pouvions profiter enfin d’une belle lumière cet après-midi. Si seulement … 😏

Ô mon château !

Le prochain spot photo m’a été chaudement recommandé par Jean François dès ce matin. Alors, même si j’ai plutôt l’habitude de me débrouiller tout seul, il faut parfois savoir écouter un bon conseil ! 🙂

Le but sera donc de prendre les voitures de face avec le château en arrière plan. Une photo « carte postale » qui illustrera parfaitement le rallye. Sauf que sur place … je suis un peu perplexe. Le château est quand même assez loin donc si je veux qu’il occupe une bonne place dans l’image, je dois zoomer suffisamment. Sauf que la meilleure position … c’est au milieu de la route ! 🤣

Après avoir étudié diverses options – debout sur le muret, allongé parterre, de chaque côté de la route – je valide ma position ainsi que celle du trépied pour la caméra. Ne reste plus qu’à attendre l’arrivée du convoi en compagnie de Nicolas. C’est qui Nicolas ? On en reparle plus tard car le groupe est en approche !! 🏎

Les accélérations en sortie de virage sont un vrai régal pour les tympans !

En 3-4 minutes c’est déjà fini ! Il est donc temps que je me remette en route pour le spot suivant après avoir salué Nicolas. Mais au fait, c’est qui ce Nicolas ?! 🤣

Le point de vue de Nicolas

Au gré de mes aventures, j’ai eu l’occasion de faire la rencontre d’autres passionnés/photographes comme moi. C’est lors du Rallye de Paris ’19 à Magny-Cours que j’ai rencontré Nicolas. Il m’a d’ailleurs fait découvrir les différents spots photos autour de la piste et depuis nous avons gardé contact. Le sachant proche du Morvan, je l’ai informé du lieu du déjeuner pour qu’il puisse venir nous voir. Je vous propose de découvrir quelques unes de ses images ainsi que ses sentiments sur les quelques heures passées ensemble.

  • Dès que je t’ai parlé de cette sortie Lamborghini chez toi, dans le Morvan, tu as semblé très intéressé.

Je suis un passionné d’automobiles sportives en tous genres, et bien évidemment, Lamborghini est une marque mythique et historique dans le milieu de l’automobile de prestige. Je craque d’ailleurs pour la Lamborghini Diablo GT, que je trouve absolument magnifique et démoniaque ! Du coup, l’invitation de ta part était évidemment à ne pas refuser, d’autant plus qu’elle était en partie dans ma région, le Morvan !

  • J’ai trouvé l’arrivée du cortège au château assez magnifique ! De telles autos dans un tel cadre, c’est du pain béni pour les photos non ?

Le Château de Chastellux est un endroit que je connaissais déjà bien, habitant à 50 min du lieu, je l’ai trouvé effectivement très photogénique, et collait parfaitement au type des autos présentes.

  • Enfin, comment as-tu trouver le shooting en bord de route ? Ça te change des circuits que tu fréquentes habituellement mais tu as quand même tenté des filés … c’était osé !

J’ai trouvé ça très sympa, ça change effectivement, mais tu n’as que peu de droit à l’erreur ! Contrairement au circuit, ou la voiture visée repasse plusieurs fois au même endroit. A refaire tout de même dès que possible !

  • Bilan ? Content d’être passé ? En tout cas j’ai été ravi de pouvoir partager un bout de la journée avec toi ! 😉

Bilan très bon, ne serait ce  que par la qualité des autos présentes ! Malgré une météo parfois humide, j’ai passé un très bon moment, et toujours content de te revoir, à partager nos diverses anecdotes !

Je vous encourage à suivre Nicolas sur Facebook, il y publie très régulièrement des photos sympas !

Le site archéologique des Fontaines Salées de Saint Père

La prochaine halte aux Fontaines Salées de Saint Père, un site archéologique remarquable et incontournable dans la région. Enfin, avant cela, il faut trouver une place sur le parking. Et c’est ainsi que mon petit Speedy se retrouve entouré d’un duo de Countach ! 😍

En attendant de pouvoir entrer dans le musée, je retrouve mes compagnons de tablée du midi autour de mon Speedster. L’un d’eux s’installe à bord et s’avère très surpris une fois installé : « Ah mais en fait à l’intérieur il n’y a … rien ! » Oui, dépouillé / spartiate conviennent plutôt bien pour évoquer l’habitacle. Je discute ensuite avec Cyril pour comprendre comment il s’est retrouvé à acheter une Diablo SV : « C’est simple, c’est la voiture qui me faisait rêver ado, alors quand j’en ai eu les moyens, j’en ai acheté une ! » Une histoire d’amour avec sa Diva qui dure maintenant depuis près de 10 ans ! 😲

Quand je vous disais que l’ambiance était très conviviale !

Le guide nous ouvre enfin les portes et nous invite à prendre place sur des bancs – ou à l’ombre d’un arbre – pour écouter l’histoire du site. Un récit finalement assez captivant et jalonné d’anecdotes qui n’aura pas empêché certains de s’octroyer un petite sieste ! 💤

Le site des Fontaines Salées doit son nom à la résurgence de sources d’eau salée captée il y a déjà 4300 ans au moyen de cuvelages en chêne toujours en place. Les vestiges d’un vaste établissement thermal daté des 1er– IIIème siècles de notre ère, témoignent encore de la pérennité de l’occupation humaine.

www.saint-pere.fr

Si vous souhaitez en savoir plus, je vous recommande cet article de l’Yonne républicaine : Dix choses que vous ignorez peut-être sur les Fontaines salées de Saint-Père. De mon côté, une fois que j’ai réalisé quelques photos souvenir, je file vers le parking retrouver mes voitures chéries. La journée touche à sa fin alors j’en profite au maximum ! 📸

Dès que les premiers sortent du Musée, je remballe l’appareil et je file au prochain – et dernier – spot photo de la journée !

Les pierres de Saint-Père

Si je ne me suis pas arrêté dans le charmant petit village de ce matin, c’est justement parce que j’avais en tête de conclure la journée ici, à Saint-Père. La rue principale, bordée de maisons en pierre, possède un fort caractère. Si vous y ajoutez la lumière chaude d’une fin d’après-midi avec le soleil qui fait enfin son apparition… c’est un moment magique ! 📸

Par chance, et contrairement au reste de la journée, les participants ont quitté le musée en ordre dispersé. Cela me permet d’avoir plusieurs point de vue et ça tombe bien, puisque les sujets dignes d’intérêt ne manquent pas comme l’église Notre Dame de Saint-Père. ⛪

Mais voilà, toutes les bonnes choses ont une fin … voici donc la fin du convoi qui passe une dernière fois devant mon objectif. A l’ombre et positionné très bas, mon appareil photo n’apprécie guère d’être pile en face des phares de la Diablo rouge. Mais ce moment d’égarement est vite passé et je réussis pas mal de photos de groupes, toujours entourés de constructions en pierre ! 👌

Comme je n’ai pas tenu le compte, je rejoins mon Speedster en restant en alerte. Sait on jamais, un retardataire pourrait me surprendre ! 😅

Clap de fin !

Voilà … c’est fini ! Cette journée mémorable en compagnie des Lamborghini et des charmants membres du LCF se termine. Je reprends le volant avec déjà un soupçon de nostalgie… mais les longues courbes subtilement vallonnées qui me ramènent vers Tonnerre ne me laissent pas trop le temps de penser. J’aurai les interminables lignes droites du trajet retour pour cela. A cet instant, je prends beaucoup de plaisir au volant de mon cher Speedy. Et je me doute que mes camarades en Lambo ont du se régaler également ! 😎

Aussi incroyable que cela puisse paraître, ce ciel menaçant nous aura épargné toute la journée !

A mon arrivée à l’Auberge de Bourgogne, je retrouve Pierre pour lui rendre son camescope qu’il m’échangera contre une bouteille de Champ’ à l’effigie du Club ! 🍾

On visionne rapidement mes vidéos de la journée autour d’un Coca. Pas mal pour une première fois ! Visiblement, nous sommes tous les deux satisfaits de cette première collaboration et il est probable qu’on remette ça l’an prochain du côté de l’Auvergne ! 🌋

Il est près de 19h, reste 5h de route pour rentrer à la maison et le lendemain je dois partir à 5h30 pour un Roadtrip de folie dans les Alpes avec des copains … Bref, il est dans mon intérêt de ne pas trop trainer. Pourtant, je ne résiste pas à un petit détour vers la Diablo SV de Cyril. Je prends mon courage à deux mains et lui demande si je peux m’installer au volant du monstre, juste quelques instants ! « Bien sûr, attends je t’ouvre ! « 🙏

L’objet de mes fantasmes automobiles depuis près de 20 ans est à portée de main. Incroyable !

Au moment de me laisser glisser dans le baquet, je suis envahi d’une émotion certaine. C’est vrai que dans mes rêves elle est jaune, avec un aileron noir et les grandes inscriptions SV sur les flancs mais « Je suis assis au volant d’une Lamborghini Diablo SV !!  » Non mais allô quoi ! 😱 Si comme dans mon Speedy on est assis très bas et on se sent plutôt à l’étroit, la comparaison s’arrête là ! L’habitacle entièrement recouvert d’alcantara est magnifique, le tunnel central qui abrite un bout de boite de vitesse est vraiment imposant mais surtout on a une vision directe sur le V12 à chaque coup d’œil dans le rétro central ! 😍 Et tout ça c’est à l’arrêt, moteur éteint ! « La prochaine fois, je t’emmènerai faire un tour … ». Dire que je suis impatient est un doux euphémisme. Merci infiniment Cyril pour cette merveilleuse conclusion d’un week-end de rêve ! 😇

Merci, Au revoir et @ bientôt !

Pour conclure ce long reportage, je vais tout simplement remercier Pierre qui m’a permis d’assister à cette sortie mais également l’ensemble des participants pour leur accueil extrêmement bienveillant et chaleureux. Je me suis vraiment senti intégré au groupe. Quand je pense que cela devrait se renouveler l’an prochain … 😊

Je vous fait grâce de l’interminable trajet retour pour vous proposer un petit quizz. Saurez-vous retrouver à quels modèles correspondent ces jantes ? Donnez-moi vos réponses en commentaires, de gauche à droite et de haut en bas. Nous verrons bien qui sont les vrais connaisseurs de Lamborghini ! 😅

Bonus : Le film !

Je l’ai rapidement évoqué dans l’article mais Pierre m’avait demandé de réalisé quelques plan vidéo en bord de route dans la journée. Le Club réalisant un DVD annuels avec les compte-rendu des sorties, c’était l’occasion d’avoir des images des bolides en action ! 🏎

Avec 2 appareils photos, un camescope et le trépied, j’étais un peu encombré en bord de route et probablement un peu moins mobile/réactif que d’habitude. D’autant que la vidéo c’était une première pour moi ! Mais finalement, je suis plutôt très satisfait de l’ensemble des photos/vidéos que j’ai pu capter, il aura juste manquer une lumière un peu plus chaleureuse pour mettre en valeurs les Lamborghini et leurs copines ! 🌞

Dernier point concernant le montage vidéo : ce fut long, assez laborieux mais finalement pas déplaisant du tout. J’ai voulu intégrer quelques photos à l’intérieur pour dynamiser le film et surtout parce que c’est vraiment le cœur de mes Aventures Automobiles. J’espère que vous passerez un bon moment et surtout n’hésitez pas à me dire en commentaires si c’est un complément bienvenu à mes articles ! 😉

@ bientôt pour de nouvelles Aventures Automobiles !


Que vous soyez participants, organisateurs, spectateurs ou simples lecteurs, n’hésitez pas à laisser un mot en commentaire, ça fait toujours très plaisir !

Ce reportage vous a plu ? Inscrivez-vous à la newsletter ou suivez-moi sur Facebook et Instagram pour être informés des nouvelles publications ! 😉

Envie de prolonger l’expérience au sein de mon univers ?

Choisissez votre prochaine destination sur la carte Aventures Automobiles.

20 Comments

  1. Avatar
    Korhona
    9 mars 2022
    Reply

    Juste WOW ! belles machines, belles photos et un récit plein d’émotions !Bravo

    • Avatar
      Sylvain
      9 mars 2022
      Reply

      Merci Thomas ! 🙂 J’ai mis le temps mais je voulais vraiment détailler cette journée exceptionnelle avec des voitures qu’on n’a que très rarement l’occasion de croiser sur la route 😉

  2. Avatar
    lucky71j
    9 mars 2022
    Reply

    Bravo pour ce superbe reportage. Tes photos sont toujours au top. J’imagine fort bien ta journée, sûrement fatigante mais passionnante. Voici ma participation au jeu : Countach Diablo SV Diablo Murcielago Aventador . J’ai juste? Si ils reviennent dans le Morvan ou en Bourgogne Franche Comté, fais-moi signe…..😉

    • Avatar
      Sylvain
      9 mars 2022
      Reply

      Content que tu aies pu partager ma journée à postériori et par procuration ! 😅 Les sorties touristiques du club n’ont pas vocation à être des événements public. A la limite, vaut mieux regarder les dates de participations aux grands événement style Le Mans Classic ou alors les BBQ vers Lyon / Méchoui vers Dreux qui sont sur le calendrier du club. Ce sera plus approprié pour approcher ces merveilles ! 😉

      Pour le Quizz, bien joué avec 4/5.
  3. Avatar
    VP.
    9 mars 2022
    Reply

    Countach Murcielago Diablo SE30 Gallardo Aventador Prout!

    • Avatar
      Sylvain
      9 mars 2022
      Reply

      3.5 / 5. Bien essayé 😋

  4. Avatar
    Casimir
    11 mars 2022
    Reply

    Un reportage digne se ton pseudo. Juste génial ! 😍 Si le CLF, le Lamborghini de France pas les méchants des anglaises pas fiables, a la gentillesse de t’accueillir à nouveau, j’espère que tu pourras conduire un des V12 qui t’a tant fait rêver pour aller plus loin que le sds à l’arrêt 😎

    • Avatar
      Sylvain
      11 mars 2022
      Reply

      C’est tout ce que je me souhaite 😀

  5. Avatar
    The Maxque.
    11 mars 2022
    Reply

    Superbe reportage autant par l’écriture que par les photos. Et puis très belles alchimie nature / pierres / mécaniques hors normes sur certaines photos. (mais toutes tes photos sont toutes de qualité).
    Tu as déjà conduit une Ferrari et la prochaine sera une Lamborghini ! 🚕
    Concours : 1 COUNTACH 2 MURCIELAGO 3 DIABLO 4 MURCIELAGO 5 AVENTADOR

    • Avatar
      Sylvain
      11 mars 2022
      Reply

      Ah, on a un gagnant pour le Quizz des jantes ! Bravo P’pa ! 👏

      C’est vrai que je n’ai jamais eu l’occasion de rouler et encore moins conduire une Lamborghini … mais qui sait ce que l’avenir nous réserve ! 😇
  6. Avatar
    12 mars 2022
    Reply

    Comme toujours, un reportage très vivant que l’on prend plaisir à lire. La passion, l’humilité et le partage transpirent tout au long de tes écrits, j’aime et je partage ton approche. Et, bien entendu, les photos sont au top !Merci !

    • Avatar
      Sylvain
      12 mars 2022
      Reply

      Merci à toi Cédric pour ce beau commentaire. Visiblement j’ai atteint mon objectif alors 😉

  7. Avatar
    The Maxque.
    25 mars 2022
    Reply

    Belle réussite que cette première ! Et très bonne idée de faire le lien vidéo / photo. Le piéton était vraiment coopératif, ce n’est pas toujours le cas. Il a du te trouver sympathique !

    • Avatar
      Sylvain
      25 mars 2022
      Reply

      Merci 🙂 Faut dire qu’avec le trépied, mon appareil et mon gilet jaune, il a du penser être sur le tournage d’une superproduction américaine 😀

  8. Avatar
    casimir
    25 mars 2022
    Reply

    Complément bienvenue que cette vidéo. C’est sympa de chercher en permanence à innover (drone, traitement, cartoon, etc…) 😎😎 Il n’y a jamais deux reportages identiques. 😍 Mais ton fond de commerce et ton gros point fort ce sont les photos géniales et les textes qui transpirent la passion et les anecdotes . Et documentés comme il le faut.😍😍 Donc la vidéo pourquoi pas mais pas trop 😉

    • Avatar
      Sylvain
      26 mars 2022
      Reply

      Merci Bruno 🙂 La vidéo c’est un nouveau monde qui attire ma curiosité … mais après ce premier essai et quelques recherches, ça n’a pas l’air si simple du tout 🤣 Le son des voitures manque dans mes reportages et c’est une part importante de l’émotion que je ressens en bord de route … Mais rassure toi, la photo restera le cœur de mes reportages ;)😍

  9. Avatar
    22 avril 2022
    Reply

    Beau reportage encore, tu prends le temps de tout détailler, et je suis toujours admirative des gens qui se souviennent du moindre détail d’une journée, j’ai une tendance à zapper certaines choses et manquer de détails pour mes récits. De très belles voitures, de beaux lieux, de la vieille pierre, bref, ça a dû être une super journée pour toi ! 😀

    • Avatar
      Sylvain
      22 avril 2022
      Reply

      Merci Anne, c’était en effet une journée extraordinaire ! 😻 En fait, durant toute la journée, j’écris mon article dans ma tête. Alors quand je pense à quelque chose de sympa/amusant, je le prends en photo pour m’en souvenir. Ça en fait des trucs bizarres sur mes disques durs 🤣

      Hasard du calendrier, je retrouve le Lamborghini Club France dès demain, en Auvergne cette fois-ci. 😉
  10. Avatar
    PLM
    17 juillet 2022
    Reply

    Bravo pour ce reportage émouvant, et qui me rappelle des bons souvenirs. Et merci pour la qualité de tes photos. Bon j’ai compris, il va falloir que je t’envoie tes rushes rapidement, si cela agrémente ton reportage sur l’Auvergne.

    • Avatar
      Sylvain
      17 juillet 2022
      Reply

      Merci Pierre ! 😉 Le live, l’instantané c’est bien, mais revivre ces beaux moments des mois plus tard, c’est aussi très agréable. 👍

      Je me plonge dans l’Auvergne 2022 prochainement alors oui j’attends les rushes vidéo avec impatience 😅

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *