Shooting de rêve, Ferrari Monza SP1 & SF90 Stradale!

Last updated on 7 mars 2022

Être au bon endroit au bon moment, Qui ne tente rien n’a rien, La chance sourit aux audacieux… autant de proverbes qui s’appliquent parfaitement à la soirée que j’ai vécu à Sport & Collection ! Voici comment je me suis retrouvé à photographier la Ferrari Monza SP1 et la Ferrari SF90 dans des conditions absolument magiques!

En préambule, je vous recommande la lecture de mon précédent article sur mon après-midi à Sport & Collection sur le Circuit du Val de Vienne. Outre de nombreuses photos des toutes dernières Supercars, cela vous donnera quelques éléments de contexte pour mieux comprendre mon état d’esprit lors de ce shooting totalement inespéré ! 😉

Il est 19h, j’ai marché plusieurs kilomètres sous un soleil de plomb autour du circuit à shooter des Supercars, je viens de finir une session de Car Spotting très sympathique et … j’ai vraiment très soif ! Du coup, avant de rentrer, je vais tout de même retourner au paddock pour acheter à boire à la buvette. Alors que je m’apprête à déguster mon Orangina et mon Ice Tea, je réalise qu’une Ferrari Monza SP1 avait fait son apparition ! 😍

Le paddock est désert. Je suis en tête à tête avec un ange !

La Ferrari Monza est vraiment magnifique. Cet hommage aux barquettes des ’50s est une véritable réussite stylistique. D’ailleurs, cette version SP1 avec son unique siège et son couvre tonneau est encore plus réussi. La livrée évoquant l’écurie Francorchamps des années ’60 lui sied parfaitement. Et avec un V12 de 810ch sous le capot, il n’y a pas que la carrosserie qui en fait une œuvre d’art! Une fois que j’ai fait quelques photos de cette beauté, je reste à la contempler quelques minutes… et enfin je peux me désaltérer ! 🤣

C’est à ce moment-là qu’un homme s’approche nonchalamment de la Ferrari Monza et commence à enlever les barrières. Je tente d’en savoir un peu plus.

  • « Bonsoir Monsieur, elle va rouler?  »
  • « Oui, je dois aller sur la Pit Lane pour faire un shooting. Tu sais m’indiquer le chemin stp ? »

Je pense que sur le moment je devais faire cette tête là : 😲 ! D’autant qu’il venait de démarrer le V12 de la bête. Un bruit rauque et caverneux assez intimidant. Je lui indique sommairement la direction de la voie des stands et je me mets à courir. Il a du me prendre pour un fou mais si j’ai une occasion de photographier une Monza en mouvement il ne faut absolument pas la rater !! Me voilà donc 50m plus loin, allongé sur le bitume objectif au poing : à nous deux maintenant ! 📸

D’une extrême bienveillance, le pilote attendra que je prenne ma photo avant de poursuivre son chemin. Un vrai gentleman !

Direction la Pit-Lane

Nouveau sprint direction la Pit Lane donc. Avec un peu de chance j’arrive avant lui et l’environnement sera plus esthétique. D’autant que comme chaque année, la lumière du soleil couchant devient démente. Et c’est un peu essoufflé qu’en arrivant dans la voie des stands, je tombe sur ça : une Ferrari 599XX Evo ! 😱

Le mécano est en train de manœuvrer pour la rentrer dans le stand en vue de la journée de demain. Elle a passé moins d’une minute en dehors du box et j’étais là. C’te chance !!

La Monza fait son apparition mais, ébloui par tant de beauté, mon appareil capitule !

Le pilote semble vraiment content d’être là, souriant et disponible pour discuter avec les passionnés.

La Monza se positionne juste devant les box fermés. On sent une certaine excitation parmi les quelques spectateurs présents dans la pit-lane à ce moment là. Alors que l’équipe de RecSlide – qui a organisé ce shooting vidéo – se prépare et discute avec les différents pilotes, on est un petit groupe de photographes à n’avoir d’yeux que pour cette Monza SP1. Et c’est assez naturellement qu’on s’organise pour ne pas se gêner les uns les autres. Un beau moment ! 🙂

Mais la Monza n’est pas la seule beauté du Cavallino présente dans la voie des stands. Une F8 Tributo Spider jaune est venue la rejoindre. Mais je dois admettre que c’est surtout la SF90 Stradale grise entrevue dans l’après-midi qui retiendra mon attention. Sauf que là les conditions de lumières et l’environnement sont beaucoup plus sexy ! 🤩

La filiation stylistique est évidente entre les 2. Côté mécanique, la SF90 embarque 3 moteurs électriques en complément du V8 Bi-Turbo !

Pendant que je fais mes photos, je laisse trainer mes oreilles pour comprendre ce qui va se passer. Le staff de RecSlide s’installe dans la voiture travelling et les premiers moteurs démarrent : le début du shooting est imminent !

Finalement c’est très logeable une Focus !

Gabriel de la Team RecSlide transmet les dernières consignes. « On va partir pour une première série de 4 tours, puis une seconde série de 3 tours avant de se retrouver sur la grille de départ. » Bon ben, il n’y a plus qu’à comme on dit. Je m’apprête alors à rejoindre le muret des stands comme le reste des personnes présentes. Idéal pour profiter des vocalises des voitures à chaque passage. Mais je change soudainement d’avis. 🙃

  • « Tu peux faire mieux… tu dois faire mieux. C’est une occasion en or de faire des images inédites, ne te contente pas de photos vite fait en ligne droite, soit plus ambitieux ! »

Et me voilà de nouveau entrain de courir en direction du « Trop tard », encouragé par des commissaires de piste amusés de me voir ainsi sprinter avec tout mon matériel photo! 😅

En piste, l’heure de vérité !

Bon résumons rapidement : je vais avoir 7 opportunités de shooter la SF90 et la Monza en piste. La stratégie est assez simple : on assure un premier passage à pleine ouverture afin de figer la voiture. Tant pis pour l’effet de vitesse et les roues figées, il me faut au moins une photo nette ! Au fur et à mesure des passages je serai un peu plus ambitieux dans les réglages. Mon cœur s’emballe alors que les bruits de moteurs se rapprochent, le shooting commence, à moi de jouer !! 📸

Second passage, c’est la voiture travelling qui me cache la SF90 … Je me console avec une vue de dos … mouais, bof.

Youhou, je l’ai eu !!! C’est pas la photo du siècle mais j’ai ma SF90 en piste !

Dans la voiture travelling, le cameraman est carrément un acrobate !

OK, l’essentiel est sauf, j’ai bien une image sympa de la SF90 en piste. On va pouvoir tenter des trucs maintenant. D’autant que visiblement la Monza ne prend pas part à ce shooting, à mon grand désespoir. Mais à dire la vérité, sur le moment je ne m’en suis même pas rendu compte. La photo souvenir étant assurée, à présent on va essayer d’ajouter un peu de mouvement dans les images. ISO100, 1/160s et c’est parti. 🤞

Réglages et emplacement validé … plus qu’à attendre ma belle grise !

Sur place je l’ai jugé trop floue, mais lors du développement, ça m’a parut parfaitement acceptable !

Lorsqu’ils ne sont pas derrière la voiture vidéo, les pilotes s’en donnent à cœur joie !

Ne pas shooter les autres voitures aurait été vraiment dommage, alors une fois la SF90 passée, je poursuis avec le reste du groupe.

Agacé d’avoir mal cadré la vue de face, je me rattrape avec l’arrière, Ouf !

Je change de spot pour faire un filé au grand angle alors que le silence revient dans la campagne viennoise.

La première session s’achève sur un bilan mitigé. J’ai ma photo souvenir mais celle en mouvement est trop floue. Au moins la vue arrière est réussie. J’entends au loin les bolides redémarrer, retour au spot précédent avec le téléobjectif. Toujours les mêmes réglages mais je me positionne un peu plus près de la sortie du virage pour pouvoir utiliser le vibreur extérieur. Mon cœur s’emballe de nouveau, je retiens mon souffle, c’est maintenant que tout se joue !

La même avec la SF90, c’est quand même pas compliqué !!

A la prise de vue j’ai senti que c’était bon ! Et lorsque je regarde au dos de l’appareil… délivrance ! Quelle joie d’avoir réussi les images que j’attendais. Je vais même vous faire une confidence : les poings serrés, j’ai levé les bras au ciel en criant « YESSSS !!! » 🤣

Je dois quand même rester concentré car il reste encore 1 ou 2 tours. Changement d’objectifs et de réglages pour aller faire les filés de 3/4 face essayé un peu plus tôt. D’ailleurs je laisse le monopode, le sac photo et le 100-400 derrière les barrières pour pouvoir courir plus vite ! 😇

Cerise sur le gâteau : SF90 / F8 Tributo & la passerelle !

Les photos lors du dernier passage ne seront pas plus réussies que celle-ci. Je peux souffler, je suis satisfait. A la lecture de ce récit, j’imagine que certains doivent se dire que j’exagère, que j’en rajoute des tonnes mais je vous assure que non. Cette tension en est même physiquement éprouvante ! 🙃

Shooting sur la piste

Je retourne vers la voie des stands en petite foulée. Si j’ai bien compris, il va y avoir quelques prises de vue statiques sur la ligne droite. C’est d’ailleurs un classique de RecSlide puisqu’ils l’avaient fait également l’an passé avec les Matra.

A mon grand regret, les box sont quasi tous fermés. Je devine simplement une seconde Ferrari 599XX Evo grise à côté de la rouge vue tout à l’heure. Tant pis, ma priorité maintenant sera de tirer le meilleur parti du line-up en cours d’installation sur la grille de départ.

Dire que j’ai des difficultés à positionner 2 voitures pour un shooting, là elles sont 9 !!

Malgré l’excitation de l’ensemble des spectateurs / participants, tout se déroule dans un grand calme. Chacun profite de l’instant, de ce spectacle grandiose qui s’offre à nous, à peine perturbé par le sifflement du drone qui nous survole pour les prises de vue aériennes. Entre le soleil qui décline rapidement et les passages nuageux, la lumière est très changeante ce qui rend l’exercice encore plus stimulant ! 🌥

Lors du passage des nuages les ombres s’estompent et la scène devient beaucoup plus douce !

Portrait solo de la Monza SP1, je ne m’en lasse pas !!

En regardant autour de moi, je m’aperçoit que nombreux sont ceux à être grimpés sur le muret pour faire des photos par dessus le grillage, et non à travers les ouvertures comme moi. Puisque je commence à avoir fait le tour depuis mon point de vue au sol, je prends de la hauteur à mon tour.

C’te claque !!! C’est l’une de mes photos de l’année !!

Parfois, c’est au développement qu’une image sympa devient sublime. Et pour ce portrait de la Monza vu du ciel, c’est exactement ça. L’idée était d’avoir la voiture, le bitume et les marquages au sol. C’est tout. Avec la lumière rasante faisant ressortir les aspérités du sol et des ombres très douces à ce moment-là… le résultat dépasse mes attentes. Simple, épurée, évidente, j’adore littéralement cette photo. Mais sur le moment, je me suis plus concentré sur les vues de groupe. 😉

Vu d’en haut, la mise en scène est plus évidente, plus aérée. Merci les autres !

Quelqu’un peut déplacer la Speciale de 3 m vers l’arrière svp ? Elle est cachée par la SF90.
Non ? Tant pis !

Après une vingtaine de minutes, le shooting touche à sa fin. Les pilotes sont invités à rejoindre tranquillement leurs bolides, casques à la main, bien alignés façon Armageddon. Dommage que je n’étais pas bien placé pour faire une photo car la scène était vraiment sympa à voir !

« Soyez prudent en partant svp, il y a des piétons sur la piste ! » Plus facile à dire qu’à faire avec 1000ch sous le pied droit !

Pas de tour de piste pour la Monza qui retourne sous sa tente. Attendez-moi j’arrive !!

Rencontre avec un gentleman !

Retour à la case départ donc, devant la tente qui protège cette merveilleuse Ferrari Monza SP1 « Francorchamps ». Plus de barrière, plus personne, la situation est propice à une dernière petite série de photos. C’est moins glamour que sur la piste mais … je suis un photographe compulsif ! 😁

Ultime portrait de la journée. Belle conclusion non ?

C’est à ce moment-là que le conducteur de la Monza s’approche de moi. Je le remercie chaleureusement pour sa bienveillance en ayant attendu que je fasse mes photos tout à l’heure et nous engageons une petite discussion.

  • « Tu as aussi pris des photos de ma Ferrari 458 Orange mat? C’est un covering, sympa non?
  • « Euh, c’est à dire que … il y a beaucoup de voitures et j’ai passé l’essentiel de l’après-midi en bord de piste et … »
  • « Je te taquine, tu fais les photos que tu veux et c’est sûr que la Monza c’est un tout autre niveau ! »

Une réponse accompagnée d’une tape amicale dans le dos. Détendu par cette petite farce, nous poursuivons la discussion autour de notre passion de l’automobile. Il évoque sa carrosserie en Alsace, métier qu’il exerce depuis près de 30 ans et m’invite à y passer si j’ai l’occasion d’aller dans la région. Il me propose également une visite de la Cité de l’Automobile de Mulhouse … je reste sans voix. C’est sans doute un peu cliché mais je suis stupéfait qu’un homme qui était au volant d’une telle auto il y a 5 minutes puisse être aussi gentil, disponible, humble et chaleureux. Et que dire lorsqu’il aida l’agent de sécurité qui avait des difficultés à fermer la tente de la Monza pour la nuit. « On utilise le même système de corde à la carrosserie, c’est vrai que c’est un peu galère ». Cette scène me parait tout à fait surréaliste ! Je prends en photo son T-Shirt pour me souvenir du nom de son entreprise et l’heure est venue pour moi de rentrer à la maison.

M. Cucuzza, Merci infiniment pour ce moment hors du temps! Rendez-vous à la Carrosserie Fox de Kingersheim donc. 😉

C’est pas une Ferrari Monza, et pourtant … qu’est-ce que je l’aime mon Speedy !

Lors du retour à la maison, je suis complètement euphorique au volant, chantant à tue tête cheveux au vent. Rien ne pourrait gâcher ma bonne humeur et mon insouciance, pas même cette maman sanglier qui traverse avec ses petits marcassin ou ce chevreuil qui tente de se glisser sous mes roues. Ah … je viens vraiment de vivre une soirée de rêve !! ❤

Grâce à la magie des réseaux sociaux, j’ai pu retrouver deux personnes dont j’aime beaucoup le travail et qui ont assisté à cette soirée. Du coup, j’ai pensé que leurs témoignages seraient intéressants pour compléter mon récit !😉

Le témoignage de Sylvain Huteau, photographe

Inscrit sur un forum commun, je suis Sylvain Huteau sur les réseaux sociaux depuis quelques temps. J’adore ses shootings statiques notamment ! Et en parcourant son album sur Sport & Collection, j’ai réalisé que nous étions ensemble dans la pit-lane lors de cette soirée si spéciale.

Pour commencer, pourrais-tu te présenter en quelques mots?

Passionné d’autos et de photos depuis de nombreuses années, j’ai fini par joindre mes 2 passions en devenant photographe pro depuis l’an dernier. J’ai pu réaliser pas mal de shootings – statiques et dynamiques – pour des propriétaires vraiment sympathiques mais j’ai un fort penchant pour les photos sur circuit. Depuis peu, j’arrive enfin à avoir des accréditations ce qui me permet de continuer ma progression et récemment j’ai même eu l’occasion de collaborer avec 2 magazines ce qui était vraiment top.

Filé de 3/4 face avec 2 Supercars aux coudes à coudes … Bien joué !!

Pour en revenir à ce fameux jeudi soir, tu étais au courant qu’un shooting était organisé ?

Non, j’étais là complètement par hasard. Normalement j’avais prévu d’arriver plus tôt dans la journée mais un contre temps m’a retardé. Dès mon arrivée je me suis dirigé vers les stands et je suis tombé sur cette magnifique Monza ! Du coup j’en ai profité pour immortaliser ce moment vu que ce n’est pas tous les jours qu’on peut voir ce genre de jouet.

Un profil parfait et très graphique ! J’avoue, c’est en te voyant shooter suivant cet angle que j’ai décidé de faire pareil 😀

Comment as-tu profité de cette opportunité ? Tu es resté dans la voie des stands ? Quelle était ta voiture préférée, Monza, SF90?

J’ai profité d’un moment de calme dans la voie des stands pour faire quelques photos sans personne autour. J’ai aussi pu admirer l’ancienne F1 de Jacky Ickx juste à côté. Par la suite je suis retourné du côté des paddocks et je n’ai vu qu’après sur les réseaux sociaux le shooting qui a été fait sur la piste. Entre la SF90 et la Monza je choisirais la Monza pour son côté plus radical vu que j’ai une Caterham 🙂

Alors en bord de piste pour photographier la SF90, j’ai loupé le déchargement de l’une de mes F1 Ferrari préférée : la 312B2 du début des ’70s.

Celle-ci parait simple et pourtant … qui d’entre nous auraient vu cet écusson mythique éclairé par cette douce lumière et sublimé par la teinte magique de la 488 Pista. Superbe image !

Content des photos que tu as réalisé ? Un regret ?

Extrêmement content des photos de cette Monza et de la F1 de Jacky Ickx. Pour le reste du weekend je me suis bien fait plaisir vu que c’était la 1ère année que j’avais une accréditation pour être en bord de piste. C’était vraiment génial. Pas vraiment de regret, c’était un super weekend avec des autos vraiment magnifiques.

Arrghh, celle-là je m’en mords les doigts de n’avoir même pas pu faire une photo dans le box. Cette 599XX Evo est bestiale à souhait !

Merci beaucoup Sylvain de nous avoir fait partager ton témoignage. La prochaine fois, on essaiera de discuter de vive voix ! Je vous encourage à le suivre sur les réseaux sociaux pour découvrir ces superbes images et bien sûr n’hésitez pas à le solliciter pour des shooting / événements. Il faut encourager ce photographe talentueux qui a eu le courage de se lancer :

Le shooting de Julien Rogue, réalisateur

Julien Rogue était dans la voiture travelling caméra à la main lors des 2 sessions de prise de vue sur circuit, puis sur la grille de départ lors du shooting. Nous avons pu échanger quelques mots à ce moment-là et j’ai senti que nous partagions la même émotion. Du coup, j’ai voulu en savoir plus sur le déroulement de ce shooting vécu de l’intérieur.

Pour commencer, pourrais-tu te présenter en quelques mots?

Je m’appelle Julien Rogue, je suis réalisateur spécialisé dans le re-montage de films et création de narration. Un peu comme les conteurs d’histoires d’autrefois, sauf qu’aujourd’hui, nous utilisons les images et le son pour raconter nos récits. J’ai sorti mon premier long métrage l’an dernier « Drift Ascension » et je sors mes deux prochains films cette année.

Cliquez sur l’image pour voir la Bande Annonce 😉

Quel était ton rôle dans ce shooting? Et plus généralement dans les vidéos réalisées par Rec Slide pour ce Sport & Collection ?

J’étais chargé de réaliser des prises vidéos avec Lynwood, un second cadreur de l’équipe RecSlide. Nous étions tous les deux dans la voiture ce soir là. De son coté Gabriel Cerdan gérait le staff photo, notre partie vidéo mais également le placement des voitures sur la grille de départ avec les pilotes. J’étais aussi responsable de la partie montage du projet et je devais donc réaliser les différents plans au sol nécessaires à la vidéo.

Visiblement lui aussi a été charmé par la Monza délicieusement éclairée à l’heure dorée !

Content des prises que tu as réalisé ? Un regret ? Un moment particulièrement marquant ?

Nous avons été particulièrement efficaces au niveau des prises-de-vue sur cette édition 2021! Le rendu n’avait encore jamais atteint un tel niveau ! Ceci fut rendu possible grâce à Jean-Pierre Doury et à l’incroyable organisation de l’évènement qui nous a permis de mettre en place plusieurs sessions de roulage pour les prises de vues sur le circuit ainsi que certaines séances photo comme celle de jeudi soir. Les moments les plus marquants du week-end restent les incontournables prises en « rolling » sur circuit : quand vous êtes à 5 dans une Focus ST, lancés à plus de 120 km/h, avec le nez d’une GT40 du Mans à quelques centimètres de votre objectif, c’est forcément un moment fort ! La pression est aussi à son comble, tout le monde doit jouer la bonne partition pour ne pas louper les prises !

Filmer, donner des consignes aux pilotes et accessoirement ne pas tomber de la voiture … Les rolling shot c’est vraiment du sport !

Est-ce que malgré la pression et le stress, tu as profité du moment? On avait quand même des voitures de fou sous les yeux avec une lumière délicieuse.

Le tournage de Sport & Collection sur le circuit du Val de Vienne reste toujours un moment fort, et ce malgré la pression du tournage. C’est l’occasion d’évoluer auprès de voitures qui ont écrit l’histoire, et les voir à nouveau s’exprimer sur la piste est un plaisir qu’on partage tous les ans avec l’équipe RecSlide. L’avantage de ce circuit, c’est que chaque année on n’est pas déçu au niveau des lumières!

Voici la vidéo issue – en grande partie – du tournage de ce jeudi soir : Montez le volume et régalez-vous !

Je remercie chaleureusement Julien d’avoir pris le temps de répondre à mes questions et d’avoir partagé un peu des coulisses de ce shooting magique. En attendant que son film Drift Ascension soit disponible, vous pourrez retrouver son travail aux adresses ci-dessous :

L’édition 2022 en ligne de mire

La prochaine édition de Sport & Collection, 500 Ferrari contre le Cancer aura lieu du 2 au 5 Juin 2022, toujours sur le Circuit du Val de Vienne. J’espère bien pouvoir être disponible pour profiter de la nocturne le Vendredi soir jusqu’à minuit et du rallye touristique le samedi. Pas encore convaincus ? Allez jeter un œil à mes précédents reportages et vous n’aurez plus qu’à bloquer la date dans vos agendas. C’est à lire ici ! 😉

@ bientôt pour de nouvelles Aventures Automobiles !


Que vous soyez participants, organisateurs, spectateurs ou simples lecteurs, n’hésitez pas à laisser un mot en commentaire, ça fait toujours très plaisir !

Ce reportage vous a plu ? Inscrivez-vous à la newsletter ou suivez-moi sur Facebook et Instagram pour être informés des nouvelles publications ! 😉

Envie de prolonger l’expérience au sein de mon univers ?

Choisissez votre prochaine destination sur la carte Aventures Automobiles.

6 Comments

  1. Avatar
    Casimir
    14 janvier 2022
    Reply

    De quoi se réconcilier avec la ligne de la SF90 qui ne fait pas l’unanimité depuis sa sortie 😍 Mais le star c’est la SP1. Il n’y pas match niveau design. Incroyable cette barquette 😍😍 Rien que la photo de couverture valait le déplacement. Juste dommage que l’exclusivité et la volonté de la préserver l’empêchent de prendre la piste.

    • Avatar
      Sylvain
      14 janvier 2022
      Reply

      Tu lis dans mes pensées, je valide complètement ton commentaire 😉 Mais d’un autre côté, c’est aussi cette exclusivité qui a rendu ce moment si spécial. 😍
      La Monza SP2 noire quant à elle a bien pris la piste à plusieurs reprises durant le week-end 🙂

  2. Avatar
    The Maxque.
    14 janvier 2022
    Reply

    Je comprends ton engouement pour les SF 90 et SP1 entre autres !! Encore une belle réussite photographique et narrative. Et puis du son comme promis. Moi aussi j’aime ton Speedy devant les yourtes mongoles (ou Tente Sahara empereur ?) 😉

    • Avatar
      Sylvain
      14 janvier 2022
      Reply

      C’est vrai que quand on voit une vidéo comme ça on n’a qu’une envie : Faire pareil !! 🙃Mais c’est tout un autre domaine et une organisation tellement plus lourde en terme de logistique, de personnel … Bref, je vais continuer d’admirer le travail des autres pour le moment 😅

  3. Avatar
    14 janvier 2022
    Reply

    Un billet qui donne la banane tant sur le fonds que la forme ! 🙂 Les passionnés de voiture sont des grands enfants, et c’est vraiment très bien comme ça. On ne se prend pas la tête, on profite, on shoote, on s’amuse. Ce genre de manifestations, c’est à coup sûr passer de bons moments. Un grand merci pour ce partage !

    • Avatar
      Sylvain
      14 janvier 2022
      Reply

      Comme tu as raison. Lorsque les voitures étaient alignées sur la grille de départ, à plusieurs reprises j’ai laissé l’appareil et j’ai juste profiter de l’instant… c’était beau, tout simplement ! Que cela puisse te toucher également est une vraie satisfaction, merci à toi ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *