Expo Peugeot au musée des 24H du Mans!

Last updated on 2 juin 2022

Les 24H du Mans 2022 approchent à grand pas et Peugeot vient de dévoiler officiellement son Hypercar 9X8 qui prendra part à la classique mancelle en 2023. Le timing est donc idéal pour inaugurer la nouvelle exposition temporaire du Musée des 24h du Mans dédiée à Peugeot : « Allure Le Mans » !

Présenter régulièrement des expositions temporaires thématiques est un excellent moyen de préserver l’intérêt des visiteurs ! Le Musée Matra tout comme le Musée des 24H du Mans l’ont très bien compris puisqu’une exposition thématique est proposée aux visiteurs chaque saison. Au Mans, après avoir mis à l’honneur Toyota en 2021 avec une superbe expo (article à lire ici), c’est l’histoire de Peugeot qui aura la vedette pour les prochains mois !

C’est sans ambiguïté : la 9X8 est née pour succéder aux 908 et 905 victorieuses. Dès 2023 ?!

L’expo permanente à toute allure

Je ne vous refais pas le couplet de l’an dernier : ce musée est très riche et vraiment intéressant mais … pas beaucoup de rotations hormis les expos temporaires. Alors vu que de nouveau le temps m’est compté, voici quelques images pour vous faire saliver. Promis un jour je reviendrai en détails sur cette exposition permanente. Un jour … 😇

Une thématique pour ce rapide tour d’horizon ? Et si on s’occupait des plus beaux palmarès aux 24h du Mans ? Commençons par ce prototype de GT40, la GT101R de ’64. Une reconstruction avec des pièces d’origine de la toute première version de la mythique GT40 qui remportera ensuite les 24H du Mans 4 années consécutives entre ’66 et ’69.

Si je vous dis GT40, Le Mans ’66 … Et oui, on va poursuivre avec Ferrari qui dût subir l’affront d’être défait par le géant américain dans la seconde partie des ’60s après 5 victoires consécutives entre ’60 et ’65.

Je fais l’impasse sur les autres constructeurs victorieux – Toyota & Alfa Romeo (4), Bentley (6), Jaguar (9) et Audi (13) pour me focaliser sur Porsche et ses 19 victoires !! 😲

Après avoir survolé plus d’un siècle de course, il est maintenant temps de passer de l’autre côté du rideau pour découvrir cette nouvelle exposition temporaire « Allure Le Mans ! » 🤩

Peugeot « Allure Le Mans » !

Dès l’entrée, comme à chaque fois, c’est une claque visuelle ! Le thème bleu ciel / blanc surprend mais, associé à un très bel éclairage, l’ensemble a fière allure ! 😍

Si les anciennes ont un charme certain…

… c’est surtout les modernes qui attireront mon attention !

Peugeot a très souvent été « simple » motoriste, comme avec Pescarolo Sport au début des années 2000.

Je vous propose maintenant de nous intéresser à l’histoire et au palmarès des différentes autos présentées.

Peugeot 174S ’26

Et oui, cette voiture a presque 100 ans !!! Avec sa manivelle pour démarrer, son énorme bouchon de radiateur chromé, ses « 4 places » … c’est une toute autre époque où faire la course servait à démontrer la fiabilité et la performance des voitures « de route ». Pour ce premier engagement aux 24H du Mans, les deux Peugeot 174S ont fait bonne figure dès le départ en bouclant le premier tour en tête ! Mais 24h c’est long … et divers soucis contraindront les 2 autos à l’abandon. 😕

On notera toutefois un arrière profilé pour la performance !
  • Caractéristiques techniques : 4 cyl. 3.8l, 100 ch.
  • Palmarès aux 24h du Mans Double abandon.
  • Particularité : Réglementairement, les 20 premiers tours doivent être parcourus capote en place. Sauf que … les efforts dus à la vitesse briseront le pare-brise ! Abandon pour le n°2 !
  • Plus d’infos : Le début de l’aventure Peugeot au Mans est raconté en détail sur Les24heures.fr.

Darl’Mat 302 DS ’37

Oui, celle-ci n’est pas une Peugeot à proprement parler. Néanmoins, avec châssis et moteur fourni officiellement par le constructeur Sochalien, son implication ne fait aucun doute. C’est le concessionnaire Emile Darl’Mat qui engage ces 302 recarrossées par Georges Henri Paulin. L’objectif est toujours le même que précédemment : démontrer les performances et la fiabilité de la mécanique Peugeot.

Je craque complètement devant les galbes des roues avant et cet arrière en « goutte d’eau ». Sublime !
  • Caractéristiques techniques : 4 cyl. 2l, 70 ch, 170 km/h.
  • Palmarès aux 24h du Mans En 1937, les 3 autos rallièrent l’arrivée en 7ème, 8ème et 10ème place. En 1938, une Peugeot Darl’Mat très proche de celle-ci se classera 5ème au général, remportant la catégorie 2L.
  • Particularité : Pour convaincre Peugeot de soutenir le projet, Darl’Mat réalise une séance d’essai grandeur nature sur l’anneau de Montlhery peu avant Le Mans. Résultat : 24h à près de 140 km/h de moyenne !
  • Plus d’infos : Retrouver un beau reportage sur les Peugeot Darl’Mat sur News d’Anciennes.

CD SP66 ’66

Attention, voici un engin aux allures plutôt futuristes. Surtout dans le contexte des années 60 … Développée par l’ingénieur Charles Deutsch précurseur dans les recherches aérodynamiques, la carrosserie profilée a été étudiée en soufflerie ! Oui oui, comme les F1 modernes. Ceci donna naissance à ces 2 grandes dérives latérales devant améliorer la stabilité à haute vitesse.

  • Caractéristiques techniques : 4 cyl. 1.1l, 104 ch, 250 km/h.
  • Palmarès aux 24h du Mans Entre ’66 et ’67, 5 CD SP66 ont été engagées aux 24h du Mans … pour autant d’abandon.
  • Particularité : Au 1er coup d’œil, j’ai cru voir une Alpine A210. Improbable dans une Expo Peugeot … Heureusement, les descriptifs du musée sont là pour enrichir ma culture automobile !
  • Plus d’infos : Retrouvez un beau reportage sur cette SP66 sur News d’Anciennes.

Peugeot 905 Evo1 bis

On fait maintenant un bond dans le temps pour arriver dans une période qui me parle plus. Les succès de la Peugeot 905 au Mans. Une équipe menée de main de maître par Jean Todt qui offrira une belle victoire à Peugeot en ’92 et même un triplé historique en ’93.

Après la désillusion de ’91, les lauriers en ’92 !

De mémoire, j’ai déjà rencontré une Peugeot 905 au musée de l’Aventure Peugeot à Sochaux. Mais je dois avouer que l’esthétique de cette boite est vraiment géniale : les couleurs PTS de l’époque, l’éclairage par le haut, les sol et plafond sombres qui répondent aux murs clairs, je me suis régalé derrière l’objectif. 📸

Moi qui aime les décors épurés, je suis servi !!

Les 905 apparaissent fin ’90 en endurance. Malgré une victoire à Suzuka, la saison ’91 est décevante à cause des nombreux abandons, notamment aux 24h du Mans. Les 905 sont plutôt performantes mais surtout très fragiles. D’énormes efforts sont mis en œuvre pour rendre la 905 aussi fiable que rapide en ’92 et cela paye puisque malgré quelques soucis techniques, la n°1 parvient à rallier l’arrivée en tête devant Toyota. Bis répétita en ’93 avec le fameux triplé malgré de nouveaux ennuis mécaniques pour les 3 équipages. L’expérience a payé face à la nouvelle Toyota. Ceci clôturera le chapitre Groupe C en endurance ainsi que l’aventure de Jean Todt avec Peugeot. Direction la F1 avec Ferrari … et le succès qu’on connait! 🏎

Mon seul regret ; le nombre de point de vue très limité pour les photos. Un moindre mal !
  • Caractéristiques techniques : V10, 3.5l atmo, 650ch à 11 500tr/min, 780 kg.
  • Palmarès aux 24h du Mans 1ère et 3ème en ’92 avant un triplé en ’93.
  • Particularité : Après la 905 initiale est apparue l’Evo1 que vous avez sous les yeux. Une version Evo2, baptisée Supercopter en raison d’une aéro extrême, a même vu le jour … mais n’aura pas eu le temps de prendre la piste en compétition puisque le Groupe C sera arrêté fin ’93. Le châssis servira alors de mulet pour le développement du moteur F1.
  • Plus d’infos : Retrouvez le récit de l’épopée victorieuse des Peugeot 905 sur Endurance Mag.fr.

Peugeot 908 HDI FAP ’09

Après une aventure F1 plutôt compliquée et de beaux succès en rallye, Peugeot revient en Endurance en 2007 avec la Peugeot 908. Evacuons tout de suite le sujet qui fâche : si elle est bien motorisée par un v12, il carbure au diesel comme les Audi contemporaines. Amis mélomanes, passez votre chemin ! 😭

Si le moteur déçoit, la ligne est dingue. Aggressive et sensuelle, je suis fan !

Face à Audi, invaincu dans la Sarthe depuis près de 10 ans, il fallait être irréprochable. Et un peu à la manière de la 905, la 908 HDI FAP se révéla plutôt rapide dès ses débuts en 2007 – pole position au Mans – mais pas encore suffisamment fiable pour concurrencer l’ogre germanique. En 2008, la pluie perturba la seconde partie de course. L’Audi #2, plus véloce dans ces conditions, viendra ravir la tête de la course à la Peugeot #7, alors leader au petit matin. Finalement la récompense arrivera en 2009 où malgré une course ponctuée de plusieurs accrochages, Peugeot signe un retentissant doublé ! 🏆

53 ans d’innovations, de progrès et de course à la performance séparent ces 2 modèles !
  • Caractéristiques techniques : V12, 5.5l bi-turbo, 800ch, 925 kg.
  • Palmarès aux 24h du Mans 2ème & 3ème en 2008, 1er & 2ème en 2009.
  • Particularité : 19 victoires en 28 courses et seulement 1 victoire sur 4 participations au Mans. Ce manque de réussite aux 24h du Mans est un peu le drame de la carrière de la 908 avec en point d’orgue le quadruple abandon de 2010.
  • Plus d’infos : Retrouvez un résumé de la carrière de la 908 HDI FAP sur FranceTvInfo.fr.

Après 45 minutes passées dans cet espace, je réalise qu’il en manque une ! Mais où est donc la 9X8 ?! Je l’avais presque oubliée …😅

Peugeot 9X8 ’22

Juillet 2021 – Peugeot présente les premiers visuels de sa nouvelle Hypercar : la 9X8. Chez tous les observateurs, on est surpris, perplexe. Mais où est l’aileron arrière ? Certains crient au coup marketing et pensent voir débarquer une 9X8 plus conventionnelle dans les mois qui suivront. Il n’en sera rien ! La présentation officielle qui a eu lieu il y a seulement quelques jours à Portimao le confirme : la 9X8 n’aura pas d’aileron arrière ! 😲

Voilà l’objet de toute les discussions dans le monde de l’endurance depuis des mois !

Le réglement hypercar mise sur un nivellement des performances et permettrai donc à la 9X8 de générer suffisament d’appui aéro sans avoir recours à un aileron. C’est tout ce qu’on souhaite à ce nouveau proto Peugeot.

Une dérive dorsale, deux dérives latérales… et basta !

Cette particularité mise à part, j’ai été plutôt agréablement surpris par le charisme de cette 9X8. Je ne me fais toujours pas à ces énormes feux avants – certainement une obligation réglementaire – mais l’utilisation des griffes Peugeot rend l’ensemble moins lourd que sur les dernières Porsche/Toyota.

Voilà la bête. Agressive non ?

Du coup ce sont finalement les feux arrières qui sont les plus imposants !

D’ailleurs, on retrouve les griffes un peu partout sur cette maquette qui diffère sensiblement du modèle définitif. A voir ce qu’il restera de ce gimmick de style une fois décorée avec ses peintures de guerre.

  • Caractéristiques techniques : V6 2.6l bi-turbo, 680ch + 272ch électriques sur les roues avant, 1030kg.
  • Palmarès aux 24h du Mans Vivement 2023 !
  • Particularité : Doit-on reparler de cette absence d’aileron arrière ?
  • Plus d’infos : De nombreux détails techniques sont précisés dans cet article d’AutomotivPress.
Le flanc est hyper travaillé pour canaliser au mieux les différents flux d’air. Magnifique !

Comme toujours lors de ces expo temporaires, les murs et les écrans sont autant de source d’information sur les différents modèles exposés. Un travail de documentation qui mérite d’être salué car il s’intègre parfaitement dans le décor ! 👍

Un temps pressentie pour prendre part à l’édition 2022 des 24H du Mans, la 9X8 fera ses début aux 6h de Monza en Juillet. Un décalage nécessaire pour permettre de fiabiliser la voiture avant le gel de ses spécifications et ainsi éviter les erreurs du passé. « On ne va pas à Monza pour être spectateurs », prévient Olivier Jansonnie, directeur technique de Peugeot (interview Motorsport). Espérons que ces ambitions seront couronnées de succès dans une catégorie Hypercar qui promet d’être très disputées dans les années à venir puisque outre Toyota, Alpine et Glickenhaus qui sont déjà présents, BMW, Cadillac, Lamborghini, Porsche et même Ferrari viendront grossir les rangs de la catégorie en 2023, 2024! 😍

Ainsi se termine cette visite guidée de l’exposition « Allure Le Mans » dédiée à l’histoire de Peugeot aux 24h du Mans. Si vous n’êtes pas rassasiés, je vous recommande cet excellent article – joliment et richement illustré – de mon camarade Raphael Dauvergne sur AutomotivPress : De la 905 à la 9X8, 30 d’innovations Peugeot en Endurance.

@ bientôt pour de nouvelles Aventures Automobiles !


Que vous soyez participants, organisateurs, spectateurs ou simples lecteurs, n’hésitez pas à laisser un mot en commentaire, ça fait toujours très plaisir !

Ce reportage vous a plu ? Inscrivez-vous à la newsletter ou suivez-moi sur Facebook et Instagram pour être informés des nouvelles publications ! 😉

Envie de prolonger l’expérience au sein de mon univers ?

Choisissez votre prochaine destination sur la carte Aventures Automobiles.

12 Comments

  1. Avatar
    casimir
    24 mai 2022
    Reply

    Merci pour l’exclusivité avec la présentation de la 9X8. Quel look! 😍 Mais pour l’instant elle ne remplace pas encore la 905 qui m’a fait rêver et imaginant que le succès allait se poursuivre en F1 de Peugeot Sport…

    • Avatar
      Sylvain
      25 mai 2022
      Reply

      Coup de bol pour le timing 😇 905 / 908 et 9X8 proposent des styles très différents en effet !

  2. Avatar
    Puff92
    24 mai 2022
    Reply

    Les photos sont très réussies , bien aidées par les modèles exposés et les décors.Belle expo.

    • Avatar
      Sylvain
      25 mai 2022
      Reply

      Merci ! 😉 Tu fais bien de le souligner, comme pour la précédent expo Toyota le décor est top ! 😍

  3. Avatar
    Blacksrookie
    24 mai 2022
    Reply

    Montée en gamme monsieur Sylvain on fait dans le scoop journalistique maintenant ! 1er article sur cette expo on dirait. Excellent travail combiné entre le texte documenté précis mais concis et les photos bien travaillées et esthétiques. Parfait quoi. PS : faut vraiment que j’y aille dans ce musée

    • Avatar
      Sylvain
      25 mai 2022
      Reply

      Merci beaucoup Alain ! Pour le texte, j’ai insisté sur ce qui m’intéressait. Content que cela soit partagé par les lecteurs 👍

  4. Avatar
    The Maxque.
    24 mai 2022
    Reply

    Première mondiale ! Article bien construit, dynamique et pas trop long. Pour moi c’est le bon compromis. Et photos superbes, belle mise en valeur de ces voitures mythiques et de celle à venir. PS : dommage Le Mans c’est loin !

    • Avatar
      Sylvain
      25 mai 2022
      Reply

      N’exagérons rien mais c’est vrai que je n’ai pas encore vu de sujet concernant cette exposition. Mais clairement la 9X8 est au cœur de l’actualité ces jours-ci ! 😉

  5. Avatar
    VP.
    25 mai 2022
    Reply

    Bel article! Merci! Très belles photos. A défaut d’être belle, cette 9X8 a une sacrée présence et une belle agressivité. Personellement, j’ai un petit faible pour la toute première version de la 905, même si l’evo 1 a son charme. D’accord avec toi, il manque clairement une 956.

    • Avatar
      Sylvain
      25 mai 2022
      Reply

      Entièrement d’accord avec toi ! 😲 Tu noteras qu’il n’y a aucune photo floue dans l’article pour protéger tes yeux sensibles ! 😅

  6. Avatar
    Lucky71j
    1 juin 2022
    Reply

    Merci pour l’article et les photos. Tu m’as donné envie d’y aller. Peut-être pour LMC ou le 05/08.

    • Avatar
      Sylvain
      1 juin 2022
      Reply

      Génial, mission accomplie alors !! 😎 Tu apprécieras mieux le 05/08 sans la cohue de LMC 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *