Lotus « Esprit d’Aventure » dans le Morvan

Last updated on 12 octobre 2021

Lors des rallyes touristiques, il n’est pas rare de croiser des Lotus Elise ou Exige voire même une Evora à l’occasion. Mais des Lotus Esprit … Quasiment jamais ! Alors quand j’ai eu vent d’un roadtrip du Club Lotus France dédié à la belle GT anglaise, je n’ai pas hésité une seconde. Direction le Morvan pour couvrir cet « Esprit d’Aventure » #2 !

A la réflexion, je me demande encore comment j’ai pu omettre la Lotus Esprit dans la liste de mes voitures de rêve à photographier sur route. J’ai toujours eu un faible pour cette élégante GT, notamment dans ces versions les plus récentes à la fin des années ’90s. Je me souviens également avoir joué de longues heures à Lotus Challenge sur Megadrive II … ça ne nous rajeunit pas ! En tout cas, je suis très enthousiaste à l’idée de retrouver près d’une vingtaine d’exemplaires couvrant près de deux décennies d’évolution.

Le Mans Classic ’12 – Ma plus belle rencontre jusqu’à présent ! 😍

VendrediSamedi
Mont Beuvray, Bibracte,
Gorges de la Canche
& Château de Sully
Campagne, Lac de Pannecières,
Vignes & Forêt
Cliquez sur la journée de votre choix pour y accéder directement 😉

Vendredi, direction le Morvan

6h … allez debout, le Morvan ce n’est pas la porte à côté ! Rien de tel que 300km et 4h de route pour commencer la journée 😅 Autoroute, voie rapide puis des départementales de plus en plus sinueuses à mesure que je me rapproche du but.

Je ne suis clairement pas du matin, alors pendant un bon moment j’avais l’Esprit encore embrumé ! 😋

En attendant de retrouver mes esprits…

Le timing me permettra de photographier le groupe juste avant son arrivée à Bibracte, au sommet du mont Beuvray, pour le déjeuner. On est alors à la limite entre la Nièvre et la Saône et Loire. Google maps est formel : les 15 km qui relient Onlay au lieu de la pause m’offriront de très belles possibilités de photos. C’est confirmé lors de mon premier passage de reconnaissance : cette jolie route qui serpente entre sous-bois et clairière sera parfaite pour varier les points de vue ! Je définis 3 spots photos, les 3 emplacements pour garer le Speedy et … il n’y a plus qu’à attendre les participants qui devraient arriver en ordre dispersé. Que l’aventure commence ! 📸

Tout est calme en ce vendredi matin … si ce n’était cette petite bête qui fait un vacarme de tous les diables ! D’ailleurs, je la repère rapidement sur les troncs d’arbres … Je n’ai pas peur mais, je ne suis pas super rassuré de la voir se rapprocher de moi ! Heureusement, elle finira par rebrousser chemin. Ouf ! Au moins, ça m’aura occupé un moment. 😂

A l’assaut du Mont Beuvray

Là où je suis placé, je découvre les voitures au dernier moment. Alors, plutôt que d’être sur le qui-vive pendant de trop longues minutes, je me fie à mes oreilles. Un groupe d’Esprit qui arrive ça devrait faire un peu de bruit non ? Et ça marche puisque je les entends bien avant de les voir ! 🎶

Youhou, une version S4 jaune pour commencer !

Et hop, 3 Esprit dans la même image ! Je sens que ce week-end va être très sympa !

J’ai à peine eu le temps de me jeter dans le fossé qu’ils arrivaient : c’était moins une !

Un ciel bien chargé comme je les aime, Miam !

Tout s’est parfaitement déroulé sur cette première séance photo avec des groupes espacés juste ce qu’il faut pour me laisser le temps de bouger. Ce week-end commence de la meilleure des façons ! 😎

Avant d’aller manger avec le groupe, juste un petit mot sur les différentes générations de Lotus Esprit représentées. Après quelques recherches, il semble acquis que les modèles sont regroupés en fonction de leur designer :

  • Giugiaro, à l’origine de ce design « en coin » délicieusement ’70s (’76-’87).
  • Stevens, qui repris le dessin original avec des lignes sensiblement arrondies (’87-93).
  • Thompson, futur designer de la Lotus Elise, ayant définitivement adouci les lignes originelles (’93-’04).

Bibracte, Grand Site de France

Direction le restaurant pour retrouver tout le monde. J’apprécie particulièrement ces moments de convivialité qui me permettent d’être intégré au sein d’un groupe. Et clairement, je suis mis dans le bain tout de suite alors que Hugues, l’organisateur, me présente aux participants.

  • Sylvain sera avec nous durant 2 jours pour faire de belles photos de nos voitures !
  • Dis donc Hugues, depuis quand on accepte les Opel à nos sorties ?! 🤣
Il ne faudrait pas gâcher ce bel alignement avec un vulgaire Opel Speedster ! 😉

Repas gaulois au restaurant Le Chaudron avec de la vaisselle celtique et sans fourchette puisque ça n’existait pas à l’époque … Heureusement ils m’ont quand même servi un Cola ! 😅

La promenade digestive aura lieu au sommet du Mont Beuvray que nous rejoindrons par une petite route forestière. Un cadre vraiment extraordinaire avec d’innombrables arbres aux formes plus étonnantes les unes que les autres. En été, cette ascension se fait grâce à des navettes mais … on est en septembre alors tout le monde en voiture. Et me voilà parti pour une séance photo dans cette forêt enchantée ! 🌲

Mont Beuvray ou le Panorama sur le Morvan

Une fois arrivé au parking, je suis confronté à un choix cornélien : profiter de la visite guidée du Musée d’archéologie pour en savoir plus sur la ville gauloise de Bibracte, capitale du peuple éduen il y a plus de 2000 ans, ou … rester en compagnie des Esprit dans la forêt pour un shooting en toute tranquillité. Tant pis pour la culture, je suis venu ici pour photographier ces belles Lotus alors ne pas profiter de cette opportunité serait un sacrilège ! 🙃

Et on termine avec le portrait de cette superbe S4S !

Bon, allons tout de même rejoindre le sommet du Mont Beuvray car il parait que le panorama y est vraiment superbe. Une centaine de mètres en petites foulées, quelques instants de contemplation, deux photos souvenirs et il va être temps de repartir. Je suis pas venu là pour faire du tourisme moi ! 😄

La légende raconte que c’est ici même que Vercingétorix fut couronné chef des Gaulles en 52 Av J-C …

Malgré ces gros nuages noirs, le ciel ne nous tombera pas sur la tête !

Pour récupérer la grande route, il faut donc poursuivre ce petit chemin forestier à sens unique. Rouler sur ce ruban de bitume serpentant au cœur d’une végétation si dense crée une atmosphère quasi fantastique. 😍

Barrage de la Canche

C’est toujours un peu compliqué, sans connaître la région, de choisir les spots photos sur un parcours donné. Dans le cas présent, 70 km de départementales bien sinueuses dans la forêt… chaque virage pourrait faire l’affaire. Et visiblement cette section de la D179 en direction de Roussillon en Morvan est bien connue des amateurs de pilotage à en juger par les nombreuses traces de pneus sur les zones de freinage ! Un pur régal au volant ! Et ce spot photo alors? Avec son barrage, sa route étroite à flanc de falaise et son muret en pierres, les Gorges de la Canches semblent être une bonne option. 🙂

Gorges de la Canche

Bon, le barrage c’est fait. Il me faut maintenant revenir sur mes pas pour rejoindre les gorges et ce petit enchainement droite/gauche qui m’a attiré tout à l’heure : un petit muret d’un côté, une grosse pierre en équilibre sur un promontoire rocheux de l’autre. Sauf que … c’est à 600m de là et faire la course à pied contre des voitures ben, c’est pas vraiment équitable ! Finalement, le second groupe me rattrape alors que je suis à 20m du but. Tant pis, on fera une photo de dos ! Le 3ème groupe aura droit à des vues de face comme prévu tandis que je ferai un peu d’escalade pour le passage de Hugues qui ferme la marche. Les photos ne sont pas dans l’ordre chronologique … mais c’est mieux pour la narration ! 🙃

Je n’ai pas de drone mais j’ai des idées … et si je montais sur le rocher là haut ?!

On a donc la rouge vue du sol …

Et la rouge vue du haut de mon rocher. Une scène, 2 points de vue, ça me plait bien !

Duo d’Esprit en approche …

Duo d’Esprit en fuite … !

Je vous passe les détails de ma chute en descendant du rocher – pas de bobo mais ça surprend de se retrouver par terre à regarder le ciel sans n’avoir rien vu venir ! 🤪 – ainsi que l’attente d’un hypothétique 4ème groupe allongé dans un fossé avant de réaliser que toutes les voitures sont déjà passées. Je n’évoquerai pas non plus le bonheur au volant – encore ! – sur ces petites routes de campagne à travers champs, d’autant que pensant être à la bourre par rapport à la troupe j’ai adopté un rythme plutôt dynamique. On va surtout se concentrer sur la prochaine pause de cette journée : le Château de Sully ! 🏛

Bienvenue au Château de Sully

En Bourgogne comme dans le Limousin, il y a beaucoup de châteaux : petits ou grands, rénovés ou en ruines, anciens ou très anciens … on ne sait jamais trop sur quoi on va tomber. Et bien le Château de Sully, c’est clairement le haut du panier ! 🤩

Mes petits raccourcis se sont avérés efficaces puisque seules 4 voitures sont déjà arrivées. Je vais donc pouvoir me faire plaisir en attendant les autres dans ce décor majestueux. Ça faisait longtemps que j’espérais pouvoir faire un shooting dans un tel lieu ! 📸

Un… Deux … Trois … Quinze, le compte est bon, tout le monde est bien arrivé. On va pouvoir commencer la visite du Château. Oui enfin, je vais d’abord profiter que la foule se soit regroupée autour de notre guide pour immortaliser ces beaux alignements. Autant d’Esprit réunies, c’est assez rare pour que je m’y attarde un peu ! 😉

Une délicieuse visite guidée

C’est l’heure de la visite. J’avais prévu de faire l’impasse – mon attrait de la culture vs. celui pour les voitures … – mais j’ai un peu sympathisé avec notre guide en attendant les retardataires, et du coup ça m’a donné envie de suivre la visite et écouter ses explications. Au pire, je m’échappe en douce !

Bienvenue dans la cour intérieure construite à la Renaissance !

Avant d’entrer dans le premier bâtiment, c’est la douche froide. Non, il ne s’est pas mis à pleuvoir tout à coup … juste que notre guide nous informe que les photos sont interdites à l’intérieur. Me voilà donc au chômage technique. Pire, je n’ai même plus d’excuses pour ne pas écouter toutes les explications !! Petit moment de flottement et puis je prends mon courage à deux mains : « J’y suis, J’y reste !! » 😅

Si j’ai clairement lâché prise sur la partie « arbre généalogique », l’ensemble des explications et les nombreuses anecdotes de notre guide ont rendu la visite extrêmement vivante et intéressante. 1000 ans d’histoire, un château qui a toujours été habité, dont le style extérieur comme intérieur a évolué au gré des époques et des envies des différents propriétaires, forcément il y a de nombreuses histoires à raconter. Et puis elle sait parfaitement comment s’y prendre pour faire réagir le groupe. Un excellent moment !! 🙂

Sully est le plus grand château Renaissance en Bourgogne du Sud, lieu de naissance du Maréchal de Mac Mahon, 1er Duc de Magenta et le 1er Président de la République française à habiter le Palais de l’Elysée.

Site internet du Château de Sully
Merci et Bravo à notre guide qui a su capter et retenir mon attention – et celle de tout le groupe – durant la visite du Château. Ce n’est pas le moindre des exploits ! 😉

Partir ou rester, cruel dilemme !

Alors que les premiers moteurs démarrent, je suis pris d’un doute. J’ai repéré un petit village d’ici notre prochain arrêt mais … comment ne pas profiter encore un peu des lieux… Il est peu probable que j’ai d’autres opportunités prochainement pour réaliser ce genre d’images. Je reste donc dans l’allée pour immortaliser les Esprit quittant le château, et c’était clairement le bon choix ! 👌

« Avance, avance … Encore un peu .. Stop c’est parfait, ne bouge plus ! »

Bye Bye …

Sur la route

Je m’intègre au milieu du convoi pour rejoindre La Glycine Blanche à Dracy les Couches, lieu de la dégustation de vin. Mais entre ceux qui rentrent directement à l’hôtel, ceux qui suivent le roadbook et mon GPS qui me dit de tourner à gauche depuis 5 km … je ne savais plus trop où donner de la tête ! 🤪

Finalement, au bout du suspense, je parviendrais à faire quelques images d’un petit groupe de retardataires juste avant Dracy, avec une belle vue sur les vignes environnantes ! 🍷

Dépêchez-vous avant que les autres ne vident la cave ! Premiers arrivés, premiers servis ! 😋

Allo Lucky, t’es où?

Autant j’ai pu me laisser convaincre pour la visite du Château, autant une dégustation de vin je passe mon tour. D’autant que j’attends Lucky. Lucky ? C’est un copain du forum MySpeedster habitant la région et s’intéressant tout autant que moi aux Lotus. Du coup, je l’ai amicalement prévenu de notre passage… Il suffit qu’on arrive à se retrouver ! Pourtant, je l’entends depuis un moment tourner autour du village avec le pot Cup plutôt sonore de son Speedster ! En attendant, je promène dans le village.

Ah ben c’est pas trop tôt ! J’ai failli attendre !

Si à l’intérieur ils dégustent de l’eau transformée en vin, nous on multiplie les Speedy Bleus !

A son arrivée sur le parking, il fonce détailler les différents modèles. Et au bout de 2 minutes, le voici en pleine discussion avec un membre du groupe qui passait par là. « Donc là c’est une Giugiaro, … celle-ci une Stevens … Et pourquoi il y a une vitre sur le capot moteur ? … » Bref, il est content !

Celle-ci c’est facile. Clignotants fins, face avant toute en rondeur, c’est une Thompson !

Raté, c’était un piège ! Seul le pare-chocs avant a été changé pour une version plus moderne !
De dos le doute n’est pas permis, c’est bien une Stevens !
  • Lucky, dépêches toi on y va !!
  • Hein ? Quoi ? Comment ? OK j’arrive ! 🏎

Saint Esprit, es tu là?

Sur le roadbook, la route jusqu’à l’hôtel est des plus simple : « A la sortie du village, à droite direction Couches. A Couches, à droite direction de la place du village. Vous êtes arrivés. » Entre les 2 ? Une ligne droite de 2 km … Mais je vous le disais tout à l’heure, il faut être attentif aux détails. Et comme les Croix sont légions dans le Morvan, c’était l’occasion de faire un petit jeu de mot avec notre Star du jour ! 😉

Pendant que Lucky s’occupe du Shooting de nos 2 jumelles, la nuit tombe rapidement et à notre grand désespoir, pas une Esprit à l’horizon … et puis tout à coup, miracle !

Trop tard, 10x trop tard, 100x trop tard … le soleil est déjà couché depuis longtemps !

Même si j’avais plutôt imaginé un ciel beaucoup plus coloré, le clin d’oeil fonctionne bien. Et puisque Lucky aura encore pas mal de route pour rentrer chez lui, direction l’hôtel pour lui montrer les autres Esprit. De nouveau quelques minutes à papoter à droite et à gauche et il est temps de nous séparer. Retour à la maison pour lui, repas très convivial avec le groupe pour moi ! 🍽

Shooting nocturne !

23h, fin du dîner, on monte dans la chambre et dodo ! Enfin … je jette tout de même un coup d’oeil au parking et, surprise, il est éclairé !

  • Excusez-moi, le parking va rester éclairé toute la nuit ? La porte restera ouverte?
  • Non, on ferme d’ici 15 minutes … (petit soupir de quelqu’un qui a envie que sa journée se termine, ce que je comprends tout à fait !)
  • D’accord, parfait. Je reviens faire quelques photos en vitesse. Ne m’enfermez pas dehors svp ! 😇

Un trépied, une télécommande, beaucoup de patience et le tour est joué ! J’ai une vraie affection pour ces photos de nuit avec l’éclairage artificiel !

Retour dans ma chambre, préparation du parcours / des spots photos pour le lendemain. Il est 2h du mat’, je me lève dans 5h … mais j’ai des images plein la tête pour faire de très beaux rêves ! 🌜

Samedi, entre lac et forêt

Lors de chaque rallye, j’ai le même rituel après avoir réussi à m’extirper du lit … ouvrir les volet et vérifier la météo du jour. D’autant que pour ce week-end les prévisions étaient plutôt maussades. Finalement, toujours pas de pluie en vue ! 🌞

Levé de soleil sur les toits de Couches

Quand ça ne veut pas …

Mais à part ça … rien de va ce matin avec d’innombrables imprévus que me font perdre beaucoup de temps ! 😡

  • Alors que j’ai ma carte bleue dans la main, je m’appuie dessus et clac, carte fendue pile au niveau de la puce !!! 😲 A ce moment-là je n’ai pas réglé ma chambre et j’ai le plein du Speedy à faire ! 😱 Par chance elle fonctionne toujours, moindre mal.
  • Après avoir fait le plein à 500m de l’hôtel, je réalise que j’ai oublié de rendre les clés de la chambre. Demi-tour et quelques minutes de perdues ! 🤬
  • Puis c’est en remontant dans le Speedy que je réalise avoir oublié de remettre le panneau « Attention Gravillons » que j’avais écarté du bord de route la veille sur le spot de la Croix, à 2 km d’ici. De nouveau je gaspille un temps précieux. 😤

Bref, quand je peux enfin prendre la route, je suis passablement agacé et pas vraiment en avance. Heureusement, je peux compter sur les petites routes du Morvan pour me redonner le sourire. Du moins pour le moment … 😅

… ça ne veut pas !

Le programme est simple : arrivé à Moncenis, je bifurque je sur la D47 pour attendre Aigrefeuille. Juste après, je devrais trouver une portion à découvert surplombée par de grands prés. Idéal pour mettre en valeur la campagne Bourguignonne. Arrivé sur place … tout semble parfait !

Sauf que … ça fait un moment que j’attends et pas le moindre bruit de moteur à se mettre au creux de l’oreille ! Pire, alors que je me déplace pour ajuster la composition de l’image, je me retrouve encore par terre après avoir glissé sur une bouse de vache !! 🐄😡

Les minutes passent et je finis par rejoindre la voiture pour vérifier mon emplacement sur le roadbook et la carte fournis par Hugues. Le verdict est sans appel … je ne suis pas sur la bonne route !! 🤪

Je file donc en direction de Uchon, le couteau entre les dents et passablement agacé. Et ça ne s’arrange pas lorsque je descends le Signal d’Uchon, une côte étroite, sinueuse, bordée d’énormes rochers plein de mousse avec un mur final à 18%. Le Tour de France y étant passé à l’été 2021, il y a une multitude d’inscriptions sur le sol pour encourager les coureurs. En clair, c’était LE spot photo idéal et j’ai loupé ça !!! D’ailleurs, je n’ai pas la présence d’esprit de m’arrêter quelques secondes pour faire ne serait-ce qu’un cliché souvenir. Dommage …

Ce petit pont en pierres à Mesvre aurait été génial aussi … décidément que de regrets ce matin !

Mais tout n’est pas perdu puisque je double un groupe qui prend un café dans un petit village. Allez, on y croit ! 😅

Lac de Pannecière, in extremis !

Pour gagner le maximum de temps, je zappe complètement le roadbook pour foncer direction le Lac de Pannecière : Saint Léger sous Beuvray, Bibracte, Château Chinon … des départementales vraiment magiques. Alors que je vois les premiers panneaux indiquant le Lac, je rattrappe Graham & Susan avec leur superbe Esprit S4S rouge. Clignotant, ils me laissent passer … avec un peu de chance j’aurai le temps de m’organiser avant qu’ils ne me rejoignent. J’arrive enfin au niveau du pont, je jette le Speedy dans un petit chemin, je cours me mettre en position et j’attends leur passage !

Le Lac de Pannecière sert de réservoir tampon pour la Seine et l’Yonne. En cette fin d’été, le niveau est vraiment très bas !

Au bout de longues minutes, et alors que je craignais vraiment m’être de nouveau trompé d’itinéraire … c’est la délivrance !

C’est bien une Esprit rouge mais … ce sont Hugues & sa compagne ! Où sont donc passé Susan & Graham ?

Le gang des Pop-Up en force !

Voilà une belle brochette … d’ailleurs, je commence à avoir faim !!

Bon, rassuré et satisfait des vues du Lac, je m’avance dans le sous-bois pour profiter des rayons du soleil à travers les branches. Par acquis de conscience, j’appelle Hugues qui doit être arrivé au restaurant :

  • Dis, tout le monde est déjàlà ?
  • Oui, presque, par contre tu n’es pas sur la bonne route. Nous aussi on s’est trompé, c’est pour ça qu’on est passé devant toi …

Eh bien on peut dire que j’ai eu de la chance dans mon malheur sinon je faisais choux blanc sur toute la matinée !!! 🤣

Et voici le boulet du Jour !! Merci César pour la photo 😉

Bon, heureusement il reste quelques retardataires et le parking au bord du lac permet de faire des images plutôt sympa. Cela atténue un peu la déception des erreurs d’itinéraire du matin.🙃

Dans la circulation moderne, les Esprit « Giugiaro » détonnent !

A table !!

Je m’en étais déjà rendu compte dans ma vie professionnelle, pourtant je n’avais pas fait le lien avec mes « aventures automobiles » : les repas sont des moments essentiels pour l’intégration au sein d’un groupe. Ainsi, nous échangeons à propos de notre passion, on parle de photos, de voitures, de voyage, de cuisine … bref, des liens se créent et j’ai l’impression de faire partie du groupe malgré mon rôle d’électron libre !

Sous les tonnelles avec vue sur le lac … un petit air de vacances. On n’est pas bien là ?

Visiblement, nous ne sommes pas le seul groupe à profiter des charmes de la région ce week-end !

Objectif Esprit S4 jaune!

Au moment de repartir pour cet ultime après-midi, je réalise que je n’ai pas vraiment de portrait de l’Esprit S4 jaune de nos amis Suisses. Pourtant, une Esprit jaune version Thompson … c’était un peu mon graal avant de venir. Alors il n’y a pas une seconde à perdre car il est toujours le premier à partir en compagnie de la Giugiaro bleue !

Premier arrêt juste après le pont – le même que celui du matin mais en sens inverse – pour un second point de vue sur le lac. A peine garé et descendu du Speedy qu’ils sont déjà là ! J’ai beau leur faire signe de ralentir … Echec, les photos sont loupées ! 😕

Je sprint en direction de ma voiture, repars en trombes, rattrappe le duo qui me laisse passer. Je prends quelques dizaines de mètres d’avance et … une intersection. N’étant pas sûr de la direction, je m’arête, me poste en bord de route, modifie les réglages et je clique ! Sauf que j’ai tourné la molette dans le mauvais sens… c’est tout flou !! 🤬

Mais je ne me laisse pas abattre pour autant même si le sort s’acharne ! Je redouble le duo et lorsque j’arrive à Ouroux-en-Morvan, je sais que c’est ma dernière chance. Ensuite je dois bifurquer pour le second spot de l’après-midi. Je laisse le Speedy un peu au milieu de la route, je descends sans même prendre le temps de couper le moteur, je vérifie mes réglages et … clic clic clic ! 📸

Bon, ce n’était clairement pas le spot le plus glamour du jour mais ça fait un souvenir sympa du duo, une vue arrière de l’aileron si typique de la S4 mais finalement c’est surtout la Giugiaro traversant le village éclairée par une jolie lumière que je retiendrais ! 👍

En route pour Gouloux !

Alors que le groupe va s’enfiler encore quelques kilomètres de virolos en tout genre, je file vers Gouloux et une petite route bien étroite qui devrait m’offrir différentes opportunités pour de jolies photos. Une fois arrivé au centre du village, j’ouvre bien grands les yeux et je guète tout ce qui pourrait servir mes images.

Des fleurs bien colorées, une maison et un muret en pierres, il n’en fallait pas plus pour accompagner cette belle Esprit jaune !

Et si l’Esprit se suffisait à elle-même ?

Allongé dans les fougères qui se colorent doucement à l’approche de l’automne, on se croirait dans mon cher Limousin !

Sauf que les bords de route sont rarement si bien tondus !! 😲

A la vue de ces 4 belles images … je me demande bien pourquoi je m’embête à parcourir l’itinéraire pendant des heures avec Google. Il suffit peut-être juste de choisir une section et laisser faire le feeling, l’instinct, la lumière, la chance … A méditer pour la saison prochaine ! 🤣

Improbable découverte !

L’accès au lieu de la pause se fait via un merveilleux petit chemin serpentant à travers un bois composé d’arbres immenses ! Il n’y a guère que le nom sur la boite aux lettres à l’entrée qui nous confirme qu’on n’a pas atterri chez un particulier. Absolument improbable !! 😅

Après les activités gastronomico-culturelles de la veille, c’est une visite sur le thème de l’automobile que nous propose Hugues cet après-midi. La découverte du garage d’un spécialiste reconnu de la région concernant l’entretien et la restauration des voitures anciennes … voire très anciennes !! Le stock de pièces détachées est tout simplement hallucinants ! 😲

L’accueil qui nous a été réservé fut très chaleureux, quasi-familial avec jus d’orange et brioches ! 🍞 L’homme semble aussi cultivé que discret et a souhaité que nous ne dévoilions pas les images de la visite. Une volonté que nous respecterons bien entendu !

Le maître des lieux nous propose de compléter cette visite par celle d’un autre garage, un peu plus loin, rempli de belles anciennes également.

Balade au sein d’Esprit

A près quelques manœuvres pour sortir de la cour, le groupe se remet donc en route. « Tout le monde se suit ! ». Enfin ça c’était le plan … 😆

Au départ le convoi roule au pas, tout va bien !

On promène ensuite dans les bois et c’est vraiment géant d’être parmi le groupe !

A mesure que les kilomètres défilent, et tout en profitant du spectacle de ces 5 Esprit roulant en formation devant moi, le doute s’installe. On aurait du être arrivé depuis un moment ! Coup de fil à Hugues qui me confirme être au garage… Visiblement j’ai misé sur la partie du groupe qui rentre à l’hôtel !!! 😱 A gauche toute !

Au cœur des vignes

Comme par hasard, je me retrouve exactement sur la même route que la veille, passant de nouveau à Sully. Les conditions sont toujours idéales et ces 30km jusqu’à Nolay menés à bon rythme sont absolument délicieux. Dernier objectif photo du jour : mettre en valeur les champs et les vignes bourguignons, profitant du soleil qui se rapproche doucement de l’horizon !

Hommage à mon fidèle Speedy, encore une belle aventure réalisée ensemble ! Plus de 8 ans que ça dure … et c’est pas fini !

L’attente fut un peu longue mais m’a permis d’essayer plusieurs compositions en espérant être au bon endroit au bon moment. Finalement, je dirais mission accomplie. Et vous ? 🙃

Encore elle ! Cette S4 jaune aura été ma star de l’après-midi ! Salut les amis …

… au plaisir de vous revoir !!

Clap de fin …

Voilà, c’est fini… pour moi tout du moins puisque le groupe poursuivra l’aventure encore demain matin. Je retourne donc à Couches pour saluer tout le monde et prendre le chemin du retour. La journée fut intense et la pression retombe petit à petit. Je remercie Hugues pour l’accueil tout en le félicitant pour le parcours. Le Morvan fut une vraie belle découverte pour moi ! 😍

Bye Bye …

Je repars donc le cœur léger avec le sentiment d’avoir vécu un week-end assez unique entouré de ces Esprit qu’on ne voit que trop rarement sur les routes ! D’autant que pour une sortie mono-modèle, la variété était de mise avec plein de configurations très différentes. Une carrière d’un quart de siècle, ça aide. Et pour couronner le tout, l’accueil de l’ensemble des participants fut très chaleureux ! 🤩

Le Château de Couches à l’heure dorée, pas mal pour clore ce week-end non ?

Le voyage de retour sera absolument dantesque avec d’énormes averses notamment sur la RCEA, surnommée « la Route de la mort ». Ajoutez à cela la fatigue, la nuit, les feux du Speedy qui n’éclairent vraiment pas grand chose, les camions qui vous poussent, des travaux et tout plein de lumières qui se reflètent sur un chaussée noire et luisante … je crois vraiment avoir passé là mes pires heures au volant du Speedy. 😨

Mais tout est bien qui fini bien. Minuit, j’arrive enfin à la maison et je peux de nouveau me replonger dans ces tout frais souvenirs de deux jours fabuleux ! 😊

@ bientôt pour de nouvelles Aventures Automobiles !


Que vous soyez participants, organisateurs, spectateurs ou simples lecteurs, n’hésitez pas à laisser un mot en commentaire, ça fait toujours très plaisir !

Ce reportage vous a plu ? Inscrivez-vous à la newsletter ou suivez-moi sur Facebook et Instagram pour être informés des nouvelles publications ! 😉

Envie de prolonger l’expérience au sein de mon univers ?

Choisissez votre prochaine destination sur la carte Aventures Automobiles.

21 Comments

  1. Avatar
    casimir
    30 septembre 2021
    Reply

    Vraiment rare de pouvoir rencontrer une telle réunion d’Esprit. Et de pouvoir comparer toutes les évolutions grâce à des photos. Toujours aussi splendides 😍😍 Et une capture de l’atmosphère et des paysages vraiment réussie. Je suis encore plus fan qu’avant des tes photos hors auto. Moins de traitement peut être? En tout cas merci pour tous ces reportages et ses kilomètres parcourus qui nous font aussi rêver et découvrir autos et paysages. 👍

    • Avatar
      Sylvain
      30 septembre 2021
      Reply

      Il y a bien longtemps que tu n’es plus objectif Casimir… 🤣 Mais je prends cette salve de compliment avec plaisir ! 😇 C’est globalement tout le traitement des images qui est un peu plus « sobre » depuis 2020 je dirai… Même si je conserve une tendance plutôt colorée / contrastée, j’essaie de garder un certain naturel. Visiblement ça fonctionne. 🙂 Pour les kilomètres parcourus … c’est offert par la maison ! 😅

  2. Avatar
    C'est bon esprit
    1 octobre 2021
    Reply

    Bien fait de venir lire l’article moi ! Le trio bleu blanc rouge nocturne est superbe ! Tout comme les photos de paysage ! Que du bon !

    • Avatar
      Sylvain
      1 octobre 2021
      Reply

      Tu me fais découvrir le trio « Bleu / Blanc / Rouge », vraiment pas fait exprès ! 🤣

      J’ai été très agréablement surpris par la région, routes et paysages étaient top. Je vais guetter les sorties de Lucky dans la région ! 😉
  3. Avatar
    Negre Jean Louis
    1 octobre 2021
    Reply

    Superbes toutes ces variantes d’Esprit , vraiment jamais 2 Lotus identiques…Bravo

    • Avatar
      Sylvain
      1 octobre 2021
      Reply

      C’est vrai que c’est très appréciable pour les photos d’avoir autant de diversité 😉 C’est l’une des spécificités de Lotus ! 😅

  4. Avatar
    Lucky71j
    1 octobre 2021
    Reply

    Merci de m’avoir appelé. Ce fut un plaisir de passer cette heure en ta compagnie. Quel pied aussi de voir toutes les générations de Lotus Esprit. 🤗

    • Avatar
      Sylvain
      2 octobre 2021
      Reply

      Plaisir partagé ! 😉 Je crois que c’était vraiment une opportunité rare d’en voir autant d’un coup ! 😍

  5. Avatar
    The Maxque
    2 octobre 2021
    Reply

    Les Lotus men ne peuvent qu’être enthousiastes de retrouver leurs voitures « intégrées » dans d’aussi beaux décors grâce à tes photos. Bien beau récit encore une fois. Ma façade préférée : l’abandonnée bien sûr, toute une vie !

    • Avatar
      Sylvain
      2 octobre 2021
      Reply

      L’abandonnée a son charme, mais l’entretenue est vraiment superbe ! 😉

      Merci pour le reste des compliments… 😇
      • Avatar
        The Maxque.
        3 octobre 2021
        Reply

        Question d’âge ! C’est comme pour ma version préférée de la Lotus, la Giugiaro mais avec un aileron pour une pointe de jeunesse.

  6. Avatar
    Blacksrookie
    8 octobre 2021
    Reply

    Encore de belles pages d’aventures illustrées ! Et c’est la Giugaro la plus belle ! 😁 #lesautresnesontpasmalnonplus 😎Pour avoir vu un ex d’avant/apres traitement, quel boulot ! Mais ça vaut le coup, on se croirait à tes côtés dans les fossés et surfant sur les bouses grâce au style « naturel ».

    • Avatar
      Sylvain
      8 octobre 2021
      Reply

      Alors mes efforts sont récompensés !! 🤗 Le traitement c’est toujours un peu délicat, trop ou trop peu … j’ai une méthode qui va plutôt pas mal pour justement que ça ne prenne pas trop de temps. Mais c’est sur qu’un envoi direct depuis le smartphone serait plus rapide 😂

  7. Avatar
    The Maxque.
    8 octobre 2021
    Reply

    Tu as annoncé ton périple « cauchemardesque » et pour le lecteur que je suis c’est « pittoresque ». Reportage plein de charme et de nostalgie.

    • Avatar
      Sylvain
      8 octobre 2021
      Reply

      Ça c’est juste parce que tu n’as pas attendu pendant de très longues minutes pour rien et que tu t’as pas glissé sur une bouse de vache de bon matin !!! 🤣

  8. Avatar
    Jean Louis Negre
    8 octobre 2021
    Reply

    Superbes photos …grand merci…

    • Avatar
      Sylvain
      8 octobre 2021
      Reply

      Superbe Esprit V8 … Un grand Merci ! 😉

  9. Avatar
    Senior
    8 octobre 2021
    Reply

    Texte à la fois intéressant et amusant, belles photos et des Lotus Esprit que l’on rencontre trop rarement sur les routes françaises. Que demander de plus ? Encore une fois, bravo Sylvain.

    • Avatar
      Sylvain
      8 octobre 2021
      Reply

      Pour le côté amusant, je ne garantie pas autant de péripéties à chaque reportage !! 😆 Merci pour les compliments 😉

  10. Avatar
    Gilles
    14 octobre 2021
    Reply

    Quel beau voyage au long de ces paysages, presque pastels, décorés par les « Esprit » de couleurs vives et harmonieuses. Contrastes à saisir… c’est fait ! Bravo à toi

    • Avatar
      Sylvain
      14 octobre 2021
      Reply

      Merci Gilles ! 🙂 C’est vraiment une aventure qui aura marqué mon année, de par sa destination et ses paysages que je découvrais, ainsi que les Esprit, GT méconnue du grand public ayant pourtant eu une longue carrière. Je ne m’attendais pas à autant de diversité dans un rallye mono-modèle, une très agréable surprise ! 😍

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *