Le Drift aux J.O. du Sport Auto

Last updated on 12 décembre 2022

Le Drift était l’une des disciplines phares des FIA Motorsport Games 2022. Spectaculaire mais aussi très technique, aperçu rapide d’une discipline qui me fascine !

Depuis 3/4 ans, chaque début de saison, je me dis qu’il faut absolument que j’aille voir un événement de Drift. Et chaque année … ça tombe mal d’un point de vue calendrier que ce soit pour le Championnat de France de Drift ou les shows de la Slide Drift Team. Sauf qu’en 2022 … les planètes se sont alignées et j’ai pu faire une halte rapide, en famille sur le chemin du retour des vacances, pour faire découvrir le Drift à mes enfants lors des FIA Motorsport Games au Circuit Paul Ricard. Et bien sûr, je n’ai pas manqué de vous ramener quelques images !😍

Du GT3 pour commencer

Les FIA Motorsport Games ? Kesako ? Disons que ce sont les Jeux Olympiques du Sport Auto. L’édition 2022 est la 2ème du genre après Rome 2019. Cette compétition officielle organisée par la FIA permet à 463 pilotes de 72 pays de s’affronter dans pas moins de 16 disciplines, de la monoplace au rallye en passant par le karting, le slalom ou le Cross car. Faute de temps, je ne pourrais passer au Circuit Paul Ricard – centre névralgique de l’événement – que deux heures le vendredi matin. Du coup, on commence la journée par les essais libres des GT3.

Forcément, mes premiers clichés sont pour l’équipage français : « Allez les bleus !! »

La chicane au cœur de la ligne droite du Mistral permet une belle proximité, même depuis les tribunes.

Dès les premiers tours de roues, les pilotes sont à l’attaque sur les vibreurs !

Les Mercedes AMG GT3 ont été plébiscitées par de très nombreux concurrents !

A l’instar des JO, on retrouve des pays habituellement peu représentés en Sport Auto comme la Lituanie.

Coup de coeur pour cette magnifique Honda NSX GT3 représentant Honk-Kong

Première fois que je shootais cette voiture, une vraie satisfaction !

Très beau symbole que la présence de plusieurs pilotes Ukrainiens dans les différentes disciplines.

Ça fait 10 minutes qu’on est en tribunes et les enfants commencent déjà à montrer quelques signes d’impatience. A vrai dire, je leur avais promis de la fumée et des dérapages… je peux comprendre qu’ils restent sur leur faim avec les GT3. En route pour le Drift !!

Direction le bout de la ligne droite, là bas au loin. 500m à pied, ça use, ça use…

Coup d’œil à la F4

Le temps de rejoindre la courbe de Signes, les GT3 ont laissé places aux F4. Au contraire des GT, les décos sont minimalistes d’un pays à l’autre. Du coup je fais juste quelques photos rapides en souvenir.

« Regardez les enfants, des mini Formule 1 !! » « Ah ouais … » Bon, pas convaincus!

Le plein de sensations avec le Drift !

Cette fois-ci on y est !! La compétition de Drift se déroule sur un bout du Driving Center, la piste école du Circuit Paul Ricard. A peine arrivés on est directement mis dans l’ambiance avec un max de fumée et le hurlement des moteurs tutoyant le rupteur. Trop bon !!!

Une courte vidéo, comme si vous y étiez !

D’une longueur d’environ 500m, le tracé se compose d’un enchainement droite/gauche rapide avant de freiner pour un droite serré en montée pour se terminer par une très longue parabolique à droite. Pas de chrono ici, les juges baseront leurs notes selon le style, l’angle, la vitesse ainsi que le respect des zones de passages.

Objectif : viser les zones en bleus sans jamais interrompre la glisse. Facile non ?!

Même si j’avais promis de ne pas passer mon temps à faire des photos et rester avec Céline & les enfants … la tentation était trop forte. Et puis ils étaient plus occupés à gratter la butte en terre qui servait de tribune à la recherche d’os de dinosaures qu’à regarder les voitures… à mon grand désespoir !

Glisse, contrebraquage, fumée … C’est aussi photogénique que je l’espérais !

Je n’avais juste pas anticipé que la fumée puisse être aussi gênante lorsque je shoote de dos !

3,2,1, … Disparue !

Remarquez, c’est encore pire pour les pilotes « suiveurs » lors des Runs en duo !

A moins que ce ne soit le photographe officiel le plus mal loti !

Ah ben on a perdu le photographe !

Heureusement, certains glissent en toute discrétion … enfin jusqu’à ce qu’ils rebalancent les 600-1000 ch sur les roues arrières !

Comme les GT3, on est ici en mode « Essais libres ». Ça veut dire que les pilotes découvrent le tracé, tentent différentes trajectoires, roulent seuls ou en duo, bref c’est un peu l’anarchie mais c’est très intense puisqu’en fait j’ai juste quelques secondes à chaque passages pour faire une image. J’adore ce genre de challenge !

Côté voitures, c’est un peu BMW contre le Japon !

Mais surtout BMW contre BMW !

Non content d’enfumer son adversaire, le pilote Hongrois s’apprête même à lui balancer son pare choc à la figure !

C’est moi ou le pilote du Koweit a monté un pare buffle sur sa Silvia en vue d’éventuels contacts ?!

Après m’être concentré sur le gauche serré en montée et la transition vers la parabolique, je remonte un peu pour faire des images au début du tracé. Cette portion plus rapide se prête parfaitement aux filés !

Parfaite maîtrise du Letton Kristaps Bluss qui remportera la compétition !

En Drift aussi on vient aussi chercher les vibreurs… c’est juste qu’on est en travers !

Notez l’angle de braquage de ces autos. Idéal pour les créneaux en ville !

Oups, un peu optimiste le pilote Géorgien !

Propre et nette, une photo à l’image du style du Hongrois.
  • « Dis Sylvain, on s’en va bientôt? Je crois que les enfants en ont vu assez ! »
  • « Oui oui, commencez à y aller, j’arrive dans 2 minutes ! »

Le français Jason Banet, vice-champion de France le week-end dernier à l’issue de la finale du Championnat de France de Drift vient de s’élancer et je voudrais faire une ou deux photos de plus de notre représentant tricolore !

Arghhh, qu’est-ce que j’aurais aimé être à la place de ces photographes/cameramen !

J’ai eu un petit pincement au cœur au moment de partir après seulement 1 heure à regarder cet incroyable spectacle. La maîtrise des pilotes, la puissance des voitures, le hurlement de ces moteurs surpuissants, le crissement des pneus et toute cette fumée sont autant de raisons pour que je retourne voir une compétition de Drift au plus vite ! La dernière fois c’était les Drifstars de Monza en 2009 (lire l’article ici), j’espère que je n’attendrai pas 13 ans cette fois-ci !

La finale du Drift dans les conditions du direct et en français, c’est par ici !

D’ailleurs je n’ai pas été le seul à apprécier le spectacle puisque le Drift a clairement été l’une des discipline star du week-end avec un public très nombreux sur place et en streaming!

FIA Motorsport Games : le bilan

Pour conclure, un mot sur les FIA Motorsport Games en général. Si je pensais initialement que c’était une compétition de E-Sport uniquement, il s’agit vraiment d’un week-end de fête mettant à l’honneur tout le spectre du Sport Auto. Avec 40 000 spectateurs sur l’ensemble des 3 jours, c’est un beau succès populaire, d’autant que l’entrée était gratuite.

Quel bonheur de passer un moment avec mes enfants dans les tribunes du Paul Ricard !

Le côté Jeux Olympiques m’a particulièrement plu et finalement j’ai suivi avec intérêt les différentes épreuves retransmises en direct sur la chaine YouTube tout le week-end. Pour la petite histoire, la France a fini 2ème de cette édition à domicile avec 3 médailles d’or – GT , Cross Car Senior & Rallye – juste derrière l’Italie qui a le même nombre de titres mais une médaille d’argent supplémentaire. Rendez-vous en 2024, à Valence en Espagne, pour la 3ème édition des FIA Motorsport Games.

@ bientôt pour de nouvelles Aventures Automobiles !


Que vous soyez participants, organisateurs, spectateurs ou simples lecteurs, n’hésitez pas à laisser un mot en commentaire, ça fait toujours très plaisir !

Ce reportage vous a plu ? Inscrivez-vous à la newsletter ou suivez-moi sur Facebook et Instagram pour être informés des nouvelles publications ! 😉

6 Comments

  1. Senior
    29 novembre 2022
    Reply

    Les textes sont fluides et plaisants à lire.Pas fan du drift mais je dois reconnaître que les photos sont très réussies.Carton plein pour les Motor Sport Games, superbes autos + superbes photos..

    • Sylvain
      29 novembre 2022
      Reply

      Merci Patrick ! Je te félicite de rester toujours aussi curieux de disciplines qui ne t’intéressent pas de prime abord. 👍 D’autant plus ravi que l’article t’aie plu ! 😇 Au pire, si tu n’aimais pas du tout la partie Drift, tu aurais pu te consoler avec l’Aston V8 Ukrainienne 😻

  2. 2 décembre 2022
    Reply

    C’est toujours impressionnant ces fumées, et très photogénique ! J’ai bien aimé la déco de la voiture de Hong-Kong ! 😀

    • Sylvain
      2 décembre 2022
      Reply

      Ah oui, très très spectaculaire et vraiment plébiscité par le public durant tout le week-end ! Celle de Honk-Kng était aussi ma préférée, surtout pour la monstrueuse mélodie de son moteur 😮 😍 Ça manque de pouvoir retranscrire ça en photo car ça fait vraiment partie du charme de la discipline ! 🎼

  3. The Maxque.
    23 février 2023
    Reply

    De bien belles figures sur photos et sur pistes. Cela m’a bien fait marcher sous un soleil de plomb mais pas de regrets, cela valait le coup de découvrir cette discipline.

    • Sylvain
      24 février 2023
      Reply

      Et oui, c’est du sport de découvrir de nouvelles discipline. C’était un beau moment de partage en famille 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *