Sport & Collection ’19 – Le Rallye !

Last updated on 4 avril 2020

Sport & Collection – 500 Ferrari contre le Cancer, ce sont surtout les démonstrations sur le Circuit du Val de Vienne. Pourtant, le samedi matin, ils sont nombreux à vouloir profiter des jolies routes au programme du traditionnel rallye touristique !

Comme l’an dernier, j’abandonne une journée le bitume surchauffé du Circuit du Vigeant pour admirer de magnifiques carrosseries dans un cadre plus naturel, voire même bucolique. Chaque année, le parcours du rallye touristique poursuit une thématique culturelle. Après Abbayes & Marais en 2018, ce sont Les Châteaux qui seront mis à l’honneur pour cette édition.

3,2,1 … Partez !

Avant cela, direction l’Isle Jourdain pour assister au départ. Autant vous dire que 200 voitures dans ce petit village, cela demande un peu d’organisation. Mais les bénévoles sont rodés à l’exercice et les participants – souvent fidèles – ont aussi leurs petites habitudes.

A ce moment-là, pas sûr qu’il y ait meilleure terrasse pour apprécier son café !

Après une première expérience convaincante en 2018, j’ai de nouveau pu avoir accès au « Livret de route » en amont afin de pouvoir organiser ma journée et repérer différents spots. J’en profite pour remercier les organisateurs, et notamment M. Meriguet, pour leur confiance !

Et oui, ça fait déjà quelques semaines que je connais l’itinéraire … vous allez vous régaler !

Avant le départ, c’est l’occasion de se balader dans la ville afin de repérer d’éventuelles « pépites ». La force du plateau réside dans sa diversité avec différentes époques et différentes marques représentées, même si le contingent Ferrari est toujours largement majoritaire ! D’ailleurs, mon Speedster pourrait même être admis ! Étonnant non ?

Les Ferrari Daytona étaient à l’honneur l’an dernier. Ça m’a permis de mieux apprécier un modèle que je ne connaissais pas vraiment.

Il est exactement 8h13 quand mon cœur arrête de battre ! J’exagère à peine mais lorsque je réalise que cette Lamborghini Huracan Performante, jaune qui plus est, fait partie du rallye je suis littéralement aux anges !

Suite au réveil très matinal j’étais encore un peu dans le brouillard ! Mais ça y est, je suis bien réveillé maintenant !

L’heure tourne et les premiers concurrents ne vont pas tarder à s’élancer. Retour sous la passerelle de départ pour faire quelques photos qui serviront à la promotion de l’événement dans le guide édité chaque année. D’ailleurs, j’en profite pour glisser ici que j’étais très fier de voir mes photos de l’an dernier illustrer le programme de cette 25ème édition !

En route !

Suite à ma rencontre avec la Performante, j’ai légèrement revu mon organisation. Il me faut absolument partir avant elle pour être sur l’un de mes plus jolis spots de la matinée à son passage : de superbes ruelles pavés et étroites nous attendent !

« Attention, il s’agit d’un rallye touristique. Donc on adapte le rythme en conséquence … » Accessoirement, ça me laissera plus de temps pour m’organiser !

Bon, le départ fut un peu chaotique. Une mauvaise interprétation du roadbook m’a sérieusement compliqué la tâche : rue barrée, demi-tour, j’ai perdu quelques précieuses minutes avant de retrouver le bon chemin.

La traversée de Saint Germain de Confolens

Je profite d’une zone dégagée pour doubler la Jaguar Type E qui me précède et retrouver un duo F355 / F12 bien plus sonore ! Nous croisons d’ailleurs quelques lève-tard en sens inverse qui rejoignent l’Isle Jourdain. Il est 9h00 lorsque je m’arrête pour mon premier shooting, à Saint Germain de Confolens.

Jaguar Type E
Tiens tiens … comme on se retrouve !
Aston Martin DB4
Le « Livret de Route » comporte également un Quizz avec classements et récompenses en fin de journée ! Toute aide est la bienvenue !
Vous savez comme j’aime les pierres … me voilà servi !
Duo de berlinettes V8 avec les couleurs les plus emblématiques de Ferrari … que demandez de plus ?
Peut être un peu de soleil pour éclairer le diffuseur de cette superbe F430 Scudéria ?!
A cette heure-ci, la ruelle est déserte … une bénédiction !

Je pourrais rester là encore de longues minutes tellement cette ruelle est belle et la lumière du matin encore douce. Pourtant, il me faut déjà repartir. A la sortie du village, je me retrouve derrière une nouvelle Alpine A110, tandis qu’une Ferrari Challenge Stradale nous cède le passage.

Je m’autorise parfois quelques arrêts improvisés mais … toujours un œil sur la montre !

Mais sur la route, nous longeons un pré avec des vaches. Arrêt d’urgence, grand angle et … j’attends le prochain troupeau, de purs-sangs cette fois-ci. Malheureusement, le résultat ne sera pas à la hauteur de mes espérances. Les animaux sont trop loin du bord de la route, pas vraiment coopératifs – vous savez appeler une vache vous? – donc une fois la California rouge passée, je poursuis ma route. Coup d’œil dans le rétro … mon cœur  s’emballe : l’Huracan Performante est là … juste derrière moi ! 😱

La rue semi-piétonne, un concept génial !

Bien sûr, en soit ce n’est pas si désagréable d’avoir un beau taureau jaune tout en muscles qui vous poursuit. Juste que pour garer le Speedy, sortir de la voiture, changer d’objectif, trouver le bon angle et prendre la photo … la situation est loin d’être idéale !

Je prends une grande inspiration et définis un plan de bataille :

  • Changement de l’objectif
  • Pré-réglage de l’appareil
  • Dépassement de la camionnette qui est devant pour avoir un peu de marge.
  • Bon ça n’aura servi à rien, la Lambo l’a doublé aussitôt après !
  • Dépassement de la Jaguar …

Là, nous arrivons à Rochechouart. La tension est à son comble lorsque j’aperçois l’arrêt minute de La Poste au bout de cette fameuse rue semi-piétonne. Clignotant, je jette le Speedy, frein à main, je me retourne comme un beau diable sur mon siège, signe STOP de la main et … Clic !

Jamais je n’aurais eu autant de pression avant de prendre une photo !

Ouf, l’essentiel est sauvé. Je shoote les quelques voitures qui suivent et je savoure cet instant ! Il s’en est fallu de très peu que j’en sois encore à appeler Marguerite au moment où cette merveille me rattrape.

Quand tu vas sortir le chien, chercher du pain et … que tu vois passer un convoi de Supercars !
Peut être la plus belle A110 que j’ai jamais vue !

C’est en face du Château de Rochechouart que certains font une première pause. Il est probable que des questions du Quizz fassent référence à ce lieu. Pour les photos malheureusement c’est un peu la catastrophe. L’édifice est en travaux …

Grillages de chantier ou lampadaire …je me suis contenté du moins pire.

.Tant pis ! A la réflexion, je me dis que j’aurais pu réfléchir un peu plus pour faire mieux qu’une photo « souvenir ». De même, m’aurait-il été possible d’accéder à une vue en hauteur dans la ruelle afin d’avoir un angle inédit ? A l’avenir, je vais peut être revoir ma façon d’aborder les rallyes touristiques afin d’exploiter à fond chaque spot plutôt que de les multiplier ? 🤔

Miroir, Miroir, dis-moi qui est la plus belle !

En route pour le prochain arrêt, le Château de Montbrun à Dournazac. Avec son plan d’eau, c’est une vue bien connue des guides touristiques de la Haute-Vienne.

Vu la chaleur écrasante, j’irai bien piquer une tête … mais non !
Et hop, 2ème Duo Ferrari & Château du jour ! Et c’est pas fini …

Pendant que certains se rafraîchissent à La Taverne, en bord de rivière, je reprends la route. Terminées les longues lignes droites à découvert du début de matinée, place à une jolie portion très sinueuse en pleine forêt. Ça fait énormément de bien. Cheveux aux vent, c’est un immense plaisir au volant !

Priorité de 2020, une meilleure gestion des reflets !
Maserati Cabriolet
Juste avant c’était une Citroën DS, juste après une Lotus Elise, en fin de groupe un duo de Ferrari FF & F12 … Quelle diversité !
Et pourtant … cela fait déjà 3 fois depuis ce matin que je croise cette petite Alfa !

Il est bientôt midi et même si je n’ai pas vu le temps passer, il y en a un qui aimerait bien manger autre chose que des biscuits !

La vie de château !

Le Château de Jumilhac-le-Grand commence à m’être familier : parc fermé du Rallye de l’Or en 2018 ou Rallye des Châteaux en Avril, cette place n’a plus aucun secret pour moi !

Mais à chaque fois le soleil brillait … par son absence !
Château de Jumilhac le Grand
Pour le coup, j’avais la place pour moi tout seul !

Je me gare en retrait, ayant à l’esprit que ça risque d’être une sacrée pagaille pour que tout ce petit monde reprenne la route après le repas.

Le foulard des dames, ça donne un charme fou !

Du coup, j’en profite pour faire la circulation : finalement, pas sûr que j’ai été de bon conseil car le parking était archicomble !

… Inutile d’espérer trouver une place !
Oh, regardez cette petite Alfa 4C qui se cache parmi les Ferrari ! Démasquée !
Je commence à être complètement cuit ! Heureux hasard, la vue sous la tente donne directement sur … mon Huracan Chérie !

La place se déserte peu à peu, j’en profite pour passer quelques minutes en tête à tête avec l’un de mes Graal automobile ! ❤ Qu’est-ce qui me fait craquer? Sa couleur Giallo Inti, son regard de tueuse, son aileron et son aéro active ALA qui la rendent si efficace sur circuit, le drapeau italien, tout en fait ! 🤣 Mais l’intérieur en carbone forgé en mode « camouflage militaire » c’est juste pas possible ! 🙄

A table !! 🍽 Pizza ? 🍕 Pas vraiment non ! Après un petite coupe de bienvenue, le buffet est de très bonne qualité ! Et le cadre … très agréable !

Gros succès pour l’escalier … à l’ombre !
Il faut vite profiter de la cour déserte du château, ça ne va pas durer !

Je me retrouve dans la même situation que lors du Rallye International de Charente à Angoulême : un côté VIP que j’ai un peu de mal à assumer ! De toute façon, je n’ai pas vraiment le temps de souffler puisque les premiers concurrents commencent déjà à repartir !

Retour à la case départ !

Après de jolies compositions ce matin, l’objectif de cet après-midi sera de proposer des photos plus dynamiques. C’est plus risqué, mais ça me semble nécessaire pour apporter la variété souhaitée à ce reportage. Pont étroit, passage au dessus de la voie ferrée … nous y sommes !

Dynamique, ça veut pas dire mouvement ??!!
Si, mais pas seulement ! Une belle attitude et un cadrage un peu osé ça peut le faire non ?

Je reste sur ma faim concernant ces tentatives. Pas assez net ou pas assez flou, l’endroit est peut-être mal choisi ou alors je n’ai pas la patience suffisante pour bouger et trouver l’angle/les réglages idéaux. Même mon traditionnel Explozoom n’y fera rien … Finalement, je quitte les lieux un peu déçu, direction un autre classique de mes reportages : le pont en pierres ! 🤣

Aïe, l’âme de ce petit pont s’est envolée lors de sa rénovation !
Vu ! Même caché dans les hautes herbes en contre bas, j’ai été repéré ! Merci le Gilet Jaune !
Vous avez dit gros moteur ?!

L’Huracan jaune vient de passer – je vous ai fait grâce de cette dernière rencontre, les précédentes photos étant bien plus réussies 😉, il ne me reste plus qu’à me laisser glisser tranquillement vers l’arrivée. Mais ça c’était avant de redoubler tout ce petit monde faisant une petite escale au bord de la Vienne.

Pour ceux qui ont suivi, on retrouve ma petite ruelle du matin. Au soleil cette fois-ci !
Cette ultime pause m’offre une opportunité supplémentaire, inespéré !
4ème duo Ferrari & Château du jour, joli score !

D’un coup la tension monte d’un cran ! Les routes qui ramènent tout le monde au circuit sont plus larges, la circulation est de plus en plus dense – faut relativiser quand même, on est dans la campagne un samedi après-midi ! – et je n’avais rien prévu de particulier sur ce tronçon… ce sera 100% au feeling donc.

Et là, c’est le drame !

Légère montée, virage à droite, ça redescend juste après … et si je jouais avec cette « bosse »? D’autant que l’arrière plan encore bien ensoleillé pourrait offrir une ambiance chaude des plus agréable ! Je gare le Speedy en bord de route – dans la précipitation je laisse les clés sur le contact et la bouteille de Coca en plein soleil 😇 – et je remonte une centaine de mètres pour me glisser… dans le fossé humide ! 😲

Qu’importe que j’ai les pieds trempés, l’important c’est cette jolie lumière en arrière plan !

Et là … c’est le drame ! Voulant ajouter un effet sympa je m’abaisse encore un petit peu pour inclure les herbes au premier plan. Sauf que l’appareil se met en tête de faire la mise au point sur une brindille au lieu de … mon Huracan fétiche ! J’ai beau suivre l’auto, shooter en rafale, il ne retrouvera ses esprits qu’à la toute fin de la série … une fois que le cadre n’a plus aucun intérêt !

Pourtant la vue de dos à cet endroit n’était pas mal non plus !

A cet instant précis, je suis dévasté. 😱 Je ne me souviens pas avoir vécu pareille désillusion sur le terrain. On est presque au même niveau que lorsque j’ai effacé par erreur toutes mes photos de Le Mans Classic ’12 – par chance j’avais pu les récupérer pour en faire un bel article ! Submergé par l’émotion en bord de route, j’ai le réflexe d’appeler ma compagne pour lui raconter mon calvaire.

  • Tu te rends compte, c’était tout nickel, ça n’a jamais fait ça sur une dizaine de voitures avant, et lorsque mon Saint Grâal approche, il faut qu’il essaye de prendre en photo un brin d’herbe ! 🤬
  • Je comprends que tu sois déçu mais… tu as sans doute fait plein de photos extras depuis ce matin, depuis hier même puisque ça fait 2 jours que tu es entouré de voitures magnifiques. Alors peut-être que tu peux relativiser un peu non ?
  • Oui … 🙂
A ma décharge, je découvrais les voitures vraiment au dernier moment !

Sans grande conviction, je reste là, dans mon fossé, à prendre en photo chaque voiture qui passe… Je croise un collègue qui me reconnaît et se marre de me voir dans cette posture disons, incongrue ! Un échange furtif mais finalement fort bénéfique puisque je suis revigoré ! 👍 D’ailleurs, je remarque qu’en plus des concurrents du Rallye, de nombreuses autos prestigieuses passent en sens inverse. Je bouillonne à nouveau. Et si mon salut venait des spectateurs quittant le circuit ?!

Bingo, voilà une autre Performante avec un angle inédit qui plus est !!

J’aurais pu crier, sauter, pleurer tellement j’étais soulagé et heureux de ce dernier cliché. A tel point que je bouleverse mon programme de la soirée. Alors que j’avais prévu de poursuivre ma visite des paddocks et refaire un peu de piste pour profiter de la lumière qui commence à baisser … je décide de ne faire qu’un tour rapide à l’exposition Gulf et rentrer plus tôt pour profiter de ma compagne et mes enfants. Ça fait 2 jours non stop que je fais des photos, que je cours partout à la recherche d’un instant magique, d’une émotion spéciale, je suis rassasié !

Une nouvelle fois, ce fut une journée intense et véritablement hors du temps. Me retrouver ainsi associé à un événement d’une telle ampleur et d’une telle qualité, ça fait vraiment chaud au cœur. J’espère que l’an prochain, certaines de mes photos permettront à nouveau d’illustrer le programme de Sport & Collection 2020 et mettre en avant ce magnifique rallye touristique !

@ bientôt pour de nouvelles Aventures Automobiles !

Test nouveau format 2020 :

Suite à ma formation photo avec Mickael Bonnami le Week-end dernier, j’ai légèrement modifié mon approche dans l’écriture de l’article : un nombre limité de photos – disons 50 max. car j’aime bien les nombres ronds, certains articles de 2019 en présentaient plus de 80 ! 😇 – et un récit un peu plus concis – mais pas trop pour conserver ses petites anecdotes qui rendent mes aventures si géniales à vivre ! Les légendes sont un peu moins descriptives et servent plutôt à faire passer des messages ou illustrer des émotions. Enfin le post-traitement des images est un peu plus fin pour un résultat que j’estime plus naturel. 🙂

Cette organisation doit mûrir et impliquera une réflexion nouvelle au moment d’aborder les événements mais cela me semble une voie intéressante à suivre afin de concilier qualité / plaisir et efficacité. 😎

Je suis bien entendu à l’écoute de vos commentaires, en bas de l’article ou par mail. 😉

Si ce reportage vous a plu, vous pouvez vous inscrire à la newsletter ici.

Les dernières aventures :

10 Comments

  1. Avatar
    Blacksrookie
    1 février 2020
    Reply

    On voit bien que les traitements ont changé. Plus pro oui.J’aime bien le nouveau look des images., mais j’aimais aussi le côté un peu moins naturel d’avant (y avait un truc « too much mais pas trop …) Quand en plus, tout tombe bien (cadre, arrière plan, lumière, sujet et … anecdote de prise de vue), c’est 😍 Et en plus, les commentaires des photos sont lisibles sur l’iPad ! Mix texte/photos, ok mais ne réduit pas trop car ton style « la photo et son histoire », c’est ta marque de fabrique. Bon début d’année m’sieur Ferrucio !👍 PS : ne pas oublier de mettre l’adresse mail ci-dessous sinon message d’erreur et tout le commentaire perdu …

    • Avatar
      Sylvain
      1 février 2020
      Reply

      Merci pour les encouragements Alain, d’autant que je suis d’accord avec tout ce que tu écris ! 😎

  2. Avatar
    1 février 2020
    Reply

    On voit qu’il y a en effet du changement et l’évolution même si ça peut dérouter soi-même et ses lecteurs, c’est toujours une bonne chose. Il faut savoir prendre le risque de dérouter un peu les gens au départ, mais ensuite leur offrir un contenu d’une plus grande qualité encore. Et quand on regarde ensuite dans le passé, on se demande comment on pouvait faire des articles comme ça. ;)Je te souhaite une belle évolution et surtout plein de bonnes photos et je ne suis pas inquiet. ;)La suite par mail en privé. 😉

    • Avatar
      Sylvain
      1 février 2020
      Reply

      Merci Mickael pour ton implication ! Je ne promets pas de suivre tous tes conseils, mais c’est une source de réflexion très stimulante ! 😉

      Pour ce qui est de regarder le passé, imagine toi que je publie certains articles écrits en 2009 (la série Forza Italia) … sans autre retouche que les fautes d’orthographe !

      😓

  3. Avatar
    Casimir
    1 février 2020
    Reply

    La lumière naturelle et les cadres sont particulièrement réussis.Moins de traitement, pas de files, plus de statique c’est on ne peut mieux adapté à un rallye de ce typePlus de traitement, de cadrage penché, de files pour la piste.Bel équilibre et avec un texte toujours aussi agréable à lire.Génial !!Seule proposition : peut-être plus de photos de de détails pour le côté exposition après tes panoramique dans des lieux magnifiques

    • Avatar
      Sylvain
      1 février 2020
      Reply

      Merci Bruno ! Bien vu, le prochain article traitera de la partie piste/box/paddock de S&C, j’adapterai le traitement 😉

      Très bonne suggestion les photos de détails

      👍

  4. Avatar
    Max (Le Gardéen°
    2 février 2020
    Reply

    Même ainsi, toujours aussi plaisant à lire. Je pense que tout est dit dans les messages précédents.. La concision va bien pour faire un article « enlevé ». Photos au top (à mon avis de profane) En tout cas belle évolution et bravo pour ta « remise en cause ».

    • Avatar
      Sylvain
      7 février 2020
      Reply

      Merci, je ne m’attendais pas à ce que le besoin de traiter mes sorties plus rapidement ait autant d’impact sur la prise de vue, le tri, le traitement … Tant mieux si l’évolution plait, mais ce n’est qu’un début. J’ai d’autres petites idées en tête ! 😉

  5. Avatar
    Olivier SCALA
    25 février 2020
    Reply

    J’ai pris bien du plaisir à lire ton compte-rendu, on vit l’aventure, les joies et les déceptions en même temps que toi ! :-)Jolies photos !

    • Avatar
      Sylvain
      25 février 2020
      Reply

      Merci Olivier, mission accomplie alors ! 🙂

      En espérant te compter parmi mes lecteurs réguliers alors !

      😇

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *