Le Rallye touristique Sport & Collection

4ème édition pour moi cette année. Le risque : avoir l’impression de voir toujours les mêmes autos, faire les mêmes photos bref … être déçu. Du coup, changement de programme, je vais suivre le rallye du samedi.

Problème : le parcours n’est pas diffusé ! L’enthousiasme des membres de MySpeedster sur mes reportages me donne la confiance nécessaire pour demander le tracé à l’organisateur. Ravi comme il n’a que rarement des photos du rallye – tu m’étonnes si c’est secret ! – il m’envoie le roadbook … papier ! Après repérage Google Street View, les paysages s’annoncent très diversifiés et quelques spots particulièrement intéressants. Samedi 6h15, c’est parti pour 1h d’échauffement sur les départementales permettant de rejoindre l’Isle Jourdain (86), le village départ!

Ferrari 360 Modena
Le centre ville est envahi, des Ferrari partout …
  • Papa, le voisin est encore garé devant le portail !! Je peux aller lui rayer sa voiture ?
  • Chéri, je t’assure ce n’est pas le voisin ! Viens donc admirer cette merveille plutôt !
Ferrari 488 Spider
La ligne de la 488 Spider fermée est très proche du coupé.
McLaren 720S
Les Ferrari sont largement majoritaires, mais d’autres Supercars sont présentes comme cette éblouissante McLaren 720S !
Ferrari Daytona
Cette année on fête les 40 ans de la Daytona. Elle a donc l’honneur d’ouvrir la route.

L’ animateur ne tarit par d’éloges sur les autos, notamment anciennes.

Un petit mot pour chaque participant, le départ est très convivial !

Mais parfois, ça tourne au dialogue de sourds !

  • Ah, voilà une belle Opel Speedster !
  • Euh, en fait c’est une Opel GT sortie juste après le Speedster.
  • Ah oui, il y avait une jolie Opel GT dans les ’70s, une Corvette miniature ! Et celle ci c’est donc une Opel … Roadster!  
Opel GT
Comme le Speedy, l’Opel GT ’07 reste un modèle très confidentiel.

C’est bon j’ai mes clichés de départ, il est temps de se diriger vers les spots en bord de route. Je me joins à un premier groupe qui roule plutôt bien malgré les 30 ans de la voiture ouvreuse !

La Testarossa pour les yeux, la 430 pour les oreilles… ça va être une belle journée !

1ère erreur de parcours après seulement quelques kilomètres. Ils choisissent de faire 1/2 tour pour suivre le roadbook, je coupe à travers puisque je connais l’itinéraire, ce sera toujours ça de repris sur les concurrents partis plus tôt. L’occasion d’échanger deux mots avec le propriétaire de la F430 : « Ça marche bien, bon châssis ! » me glisse t’il grand sourire, faisant référence à mon Speedster et son châssis Lotus ! « Oui oui, c’est top sur ces petites routes. Merci pour le concert ! ». J’ai l’impression de faire partie de l’événement.

Opel Speedster
Petite pause en attendant la prochaine voiture.
Ferrari F12, bien sûr que je prends !
Tentative malheureuse en haut d’un pont. Fausse bonne idée, c’est naze.
Certains concurrents ont du flipper en me voyant : « Chéri, ils ont changé de tenue les gendarmes de la région ? »
Tiens, je les reconnais ces deux-là !
Le plateau est très hétéroclite ! Cette Giulia Sprint Speciale ’63 est très élégante !

J’arrive sur le 1er spot repéré : Ruelle étroite, maison en pierres, ombre/soleil … Je me régale de longues minutes.

Iso Grifo
Iso Grifo – A l’instar des De Tomaso, un délicieux cocktail Italo-Americain !
Ferrari 512 TR
Ferrari 512TR – Version la plus aboutie de la Testarossa, clairement ma préférée !
Ferrari Daytona
Et son aïeule, la Daytona : 3 à la suite … « OUI OUI OUI !!! » © Julien Lepers

La caravane fait 200 voitures, je dois être au milieu du peloton. Je poursuis ma route et … nouvelle F430. Chaque intersection est l’occasion d’entendre hurler le V8 à l’accélération. Bien calé juste derrière, mon moteur de Zafira semble transfiguré !

Le thème du rallye c’est « Abbayes & Marais du Poitou ». J’avais donc sélectionné quelques points de vue spécifiques :

Abbaye de Clussais
L’abbaye de Clussais
Abbaye de Celles sur Belle
Abbaye de Celles sur Belle, souvenir du Tour Auto ’17
Lieu d’une petite pause bien méritée
Passage au dessus de la Sèvre Niortaise, au cœur du marais Poitevin
550 Maranello
La 550 Maranello conserve une élégance folle !
Le rouge est également très répandu sur les anglaises des ’60s
Fausse bonne idée, bis repetita !
Vue de l’autre côté du canal
Qui vient troubler la quiétude des lieux ?!
Coupé ou Cabriolet, faites votre choix !
Cette région qui m’était inconnue m’a vraiment charmé !
Jolie architecture… et drôlement pratique pour traverser à pied !
Où la voiture n’est qu’un prétexte sur la photo !

Bon, je ne vous cache pas que lors de mes recherches sur le tracé, je suis particulièrement attiré par les ponts !

Passage sur une écluse, pile dans le thème !
Pas large !!
Deux visions de la balade cheveux au vent !

Allez, direction le Château de la Taillée pour la pause repas.

  • Vous rentrerez dans le parc à droite.
  • Heu, c’est gentil mais je suis simple spectateur.
  • Ah ben à gauche alors !
Ferrari Daytona
Les premiers repartent déjà !
Chevrolet Corvette C6 ZR1, 647ch, un Monstre !

La cour du Château offre un cadre très noble pour les photos !

Ferrari 355 Berlinetta Ferrari 550 Maranello

Nappes blanches, champagne, « Bonjour Monsieur », l’ambiance est décontractée mais Gentleman pour le déjeuner.

Quant au parc, il regorge de pépites !

Cliquez sur la galerie pour en profiter en grand format !

Bon, c’est pas tout ça mais il faut repartir ! Je remonte dans le Speedy, ceinture, clés … on a dit les clés ! Pas sur le contact … Pas dans la poche … Ah oui, dans l’herbe juste à côté de la voiture. Même pas eu besoin de descendre, normal quoi !

Gros Ouf! de soulagement quand même !!

Dernier spot prévu peu après le départ, une allée en sous-bois.

Cette 599 est dans une configuration rêvée !
Comme toujours, savoir s’occuper en attendant les voitures !
  • Bonjour Messieurs, alors, ils ne roulent pas trop vite??
  • Non non M’sieur l’agent, même plutôt moins vite que ceux qui passent là d’habitude !
Félicitations aux participants pour leur bonne conduite !

Une fois n’est pas coutûme, c’est essentiellement de dos que je photographierai les autos.

Sport & Collection, c’est l’occasion de voir des Venturi, toujours au rendez-vous. D’ailleurs, la ligne de la 300 Atlantique a superbement bien vieillie je trouve. Ni une ni deux, je saute dans mon bolide pour rejoindre le circuit en leur compagnie ! Sauf qu’entre temps, nombre de participants se sont intercalés ! Je repars juste derrière une 328 et devant une 612 Scaglietti. Un touriste à dépasser ? La 328 passe, je passe et … la 612 me surpasse ! Me voilà derrière un formidable copain de jeu. Plusieurs dizaines de kilomètres à suivre ce paquebot finalement plutôt agile. Bon par contre dans les relances et les bouts droits …

Au gré des 1/2 tours, pause café etc, je me dirige tranquillement tout seul vers le circuit quand je retombe sur mes deux Venturi. Top pour finir le trajet sur ces routes étroites !

Ça me laisse le temps de réfléchir au contenu de mon reportage :

  • Maison en pierres : C’est fait.
  • Abbayes : Plutôt deux fois qu’une.
  • Marais : Idéal.
  • Résolution 2018, Faire des filés à tout bout de champs : A faire !!

Je suis donc en quête d’un endroit propice. Virage à droite, en contre jour, avec une jolie arche de verdure : c’est l’endroit parfait. Quelques photos de gendarmes sur les premiers concurrents.

Toujours s’occuper entre chaque participant on a dit !
1ère tentative de filé côté extérieur : peut mieux faire.

Puis je me suis souvenu que j’étais à l’intérieur du virage pour mes meilleurs résultats au Rallye de l’Or. Du coup, changement de position et … plus personne n’arrive !! Après plus d’un quart d’heure d’attente, la douce mélodie des moteurs de Maranello se fait de nouveau entendre !

Elagage des herbes hautes, ajustement de la position et … bouquet final !

Les derniers kilomètres semblent les plus compliqués : tout le monde est perdu et même à 2km du but, séance de demi-tour :  « Le Road Book, c’est le road book! »

Bilan de ce Rallye Sport & Collection :

  • Un plateau extraordinaire, un peu comme nos sorties MySpeedster mais dans une autre galaxie !
  • Une région vraiment très sympa, des routes plates mais suffisamment sinueuses parcourues à un rythme qui va de tranquille à dynamique suivant les groupes.
  • Le parcours secret permet de pas être submergé par tous les amateurs de belles autos qui envahissent le Rallye des remparts. Ferrari oblige, la notion de confidentialité/exclusivité semble un élément important pour les participants. Moins « populaire » mais au moins on roule !

Et ce n’est pas fini ! Reste la soirée à passer dans le paddock, la pitlane et les abords du circuit. Après cette journée en pleine nature, la foule présente au circuit du Val de Vienne m’oppresse instantanément. Il me faut quelques minutes avant de ressortir l’appareil photo. Certes l’environnement est moins bucolique que durant le Rallye, mais il y a encore de jolies images à réaliser avec le soleil couchant ! Une suite à retrouver ici : Sport & Collection – En piste !

2018 sera aussi l’année du contre-jour !

@ bientôt pour de nouvelles Aventures Automobiles !

Si ce reportage vous a plu, vous pouvez vous inscrire à la newsletter ici.

 

 

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *