Rallye du Var ’11

Last updated on 11 avril 2019

ES1 – Gonfaron / Gonfaron. Le plateau est au complet pour débuter ce rallye. Pas moins de 15 WRC dont l’équipe Ford officielle avec Latvala et Tanak. Ça promet !

J’ai prévu de couvrir l’ES1 pour me prémunir de toute panne/incident des favoris. Il faut dire que la liste des engagés fait rêver avec les pilotes du Mondial ainsi qu’un panel très varié de toutes les WRC des années 2000. De plus, cette spéciale est très sinueuse avec de nombreuses épingles pour assister à un beau spectacle. La première auto est prévue à 15h. J’arrive donc bien avant pour pouvoir me garer et avancer sur la fin de la spéciale. Bien entendu, les routes d’accès sont prises d’assaut et les gendarmes font la circulation. Va falloir marcher ! Ou ruser comme ce bonhomme au volant de sa Focus RS :

  • Désolé Monsieur mais la route est barrée.
  • Et ? Je m’en moque du rallye, je viens voir mon frère qui habite un peu plus loin.
  • Désolé mais vous ne pouvez pas poursuivre, la route est barrée !
  • Non mais c’est fou ça, je l’appelle tout de suite comme ça vous verrez qu’il habite à côté, je ne vais pas marcher 10 bornes jusqu’à chez lui !
  • Bon OK, mais ne trainez pas sur la route.
  • Merci Monsieur l’agent.
« Promis juré je vais voir mon frère M. l’Agent ! »
Le soleil commence déjà à décliner… les couleurs chaudes de l’automne se révèlent peu à peu.

Finalement les ouvreurs arrivent très vite et libèrent les concurrents du plateau historique. Parmi la meute de 911, ce n’est pas une mais deux Lancia 037 qui font rugir le bruit si particulier de leur compresseur. Une trentaine de concurrents qui me permettent d’avancer le long de la spéciale pour me placer en attendant les modernes.

Couleurs d’automne sur les routes du Var !
« Gauche 5, Corde! »
Ahhh, quelle rencontre ! Une véritable 037 Gr.B !

Une petite galerie commentée pour le plaisir des yeux ! Régalez-vous !

Après ce premier passage, j’en sais un peu plus sur les conditions de prise de vues. Il me faut impérativement du soleil, avec les feuilles colorées et le crépuscule qui approche ça donne une atmosphère géniale. Il faut rester au niveau de la route … sans prendre trop de risques : le rythme va être autrement plus élevé. À quelques centaines de mètres, je choisis une épingle plutôt fréquentée et très large dont l’entrée est ensoleillée. Passages des ouvreurs : l’endroit est sympa mais il manque le soleil !

En rallye, les favoris passent en premiers. Pour les photographes, pas de possibilité d’effectuer des essais/réglages. Donc forcément une approche plutôt prudente car vu la densité du plateau, il est impensable de faire l’impasse sur l’un ou l’autre des concurrents WRC/S2000. À postériori, je dirai que tout s’est parfaitement goupillé : positionnement – même si je n’ai pas pu m’empêcher de balader un peu – réglages, lumière ! Une des plus belles séries que j’ai réalisé jusqu’à présent ! Et quelles autos ! Morceaux choisis :

En l’absence de Loeb, Latvala fait figure d’épouvantail !
Tanak, futur pilote officiel Ford en 2012 !
Qui se souvient de la Mini WRC ?!
Une 996 GT3 en mode camoufflage !
Stéphane Sarrazin de retour en rallye : il n’a pas perdu le coup de (frein à) main !
La 206 WRC, un mythe ! L’auto du renouveau français en WRC !
Sur 3 roues, on est loin du débattement des Lancia 037 !
Plus d’angle et c’était un demi tour !
Hommage à Colin McRae. Un passage forcément émouvant !
Gravillons !! Tous aux abris ! Merci Romain Dumas pour le spectacle !
Skoda Fabia ou l’ogre de la catégorie S2000 !
« Y en a assez Chef ou je rajoute la baladeuse magnétique? »
Punto Abarth S2000 : méconnue mais efficace. Championne IRC ’06 et Europe ’06 ’09 ’10 ’11. Bravo !
Se caler à l’intérieur d’une épingle ou comment s’immiscer sur toutes les photos & vidéos ! Oups …
Unique représentante des Kit Car, je suis fou de ces Mégane Maxi !

Leçon de trajectoire en images :

Corde absolue en entrée …
Gros appui en conservant l’intérieur …
Debout sur les freins …
Amorce de braquage …
et gliiiisssse !

Vous connaissez l’arbre magique? Non, pas le sapin senteur citron qu’on accroche au rétroviseur ! Celui qui transforme une bestiale Impreza WRC en C4 WRC rondouillarde !

La C4 WRC ou l’absence de charisme incarnée ! Mais quel palmares !

Et pour les gourmands, une galerie supplémentaire !

Les gros bras étant passés, au tour des formules de promotion de s’élancer, Clio R3 en tête. La luminosité a déjà bien baissé et nous n’en sommes qu’au tiers du plateau !

Ces Clio ont des canons de fusil en guise d’échappements. VTTistes et sangliers en tremblent encore !

La seconde partie des concurrents est un mélange de formules de promotion, Gr. N, GT et quelques amateurs chevronnés. Ces derniers sont de moins en moins nombreux, il semblerait que le montant croissant de l’engagement les décourage années après années. Du coup, je ne compte pas le nombre de fois où j’ai sorti cette fichue liste des engagés de ma poche pour m’aider à décider : me déplacer en recherche d’un nouveau point de vue ou attendre le prochain concurrent. De plus, les rampes de phares vont bientôt s’allumer rendant les photos encore plus compliquées !

Oh, une 996 maquillée en 997 !
La reine du Gr. N ! Manque juste une bande son plus enthousiasmante !
Ou quand tu fais une photo naze d’une de tes autos préférées … Rageant !
Ou quand tu fais une photo sympa d’une auto « ordinaire »…
Une coulée de boue qui en a surpris quelques uns !
OK OK j’ai compris, j’enlève le flash !
Une 964 en tenue de sport, plutôt étonnant !
Je suivrai la fin de la spéciale posé sur un rocher en hauteur !

Pour finir, référence à une scène culte du cinéma d’auteur français. Saurez-vous deviner?

Il est près de 20h, au total ce sont presque 4h qui se sont écoulées depuis les premières VHC. Quand tu penses que c’est seulement la fin de l’ES1 sur les 3 ES du jour (ou de la nuit plutôt), les amateurs ne sont pas couchés!

Retour à la voiture au pas de course (facile, c’est en descente) quand un pickup s’arrête à ma hauteur :

  • Monte dans la benne, ça te fera gagner du temps !
  • Cool merci !
  • N’oublies pas de taper sur la vitre lorsqu’on arrive en bas, sinon je risque de t’oublier !

Ben moi je ne risque pas de l’oublier cette descente ! Expérimenter un pont rigide dans ces conditions, ça vous marque, et ce n’est pas qu’une image !

Ma photo de rallye préférée jusqu’à ce jour (et pour longtemps je pense!)

Finalement, ce fut certainement mon meilleur souvenir en rallye jusqu’à présent. En tant que finale du championnat de France, le Var propose un plateau exceptionnel et les conditions de lumière changeantes subliment le tout. Pour l’anecdote, Brunson (Subaru Impreza WRC) alors favori va abandonner dans la dernière spéciale, offrant le titre à Gille Nantet (Porsche 996 GT3).

Pour les curieux, ou ceux qui souhaitent joindre le son aux images, résumé de la 1ère étape en vidéo via la FFSA : d’ailleurs vous me verrez à 1min 53.

Si si, c’est moi avec le coupe vent jaune fluo à gauche dans les arbustes !

Prochain rendez-vous, début Février pour le Rallye Monte Carlo WRC. Ma première expérience en Mondial, j’espère juste qu’il n’y aura pas trop de neige !

@ bientôt pour de nouvelles Aventures Automobiles !

Mon souvenir en 2019:

Me replonger dans ces photos est un pur bonheur ! Outre l’esthétique qui me plait toujours autant, ce récit m’inspire deux réflexions. La première, c’est que je ne suis pas sur d’avoir la même liberté de mouvement sur le bord des spéciales en 2019. Mon expérience en rallye régional en 2018 et les échanges sur les forums spécialisés montrent à quel point la sécurité a été renforcée. Se crée alors un jeu du chat et de la souris entre spectateurs/photographes qui souhaitent aller hors des « Zones public » bondées et les officiels (commissaires/ouvreurs). Le deuxième point concerne le matériel photo : ici un réflex Canon 450D + objectif 18-55 tout bête + mini traitement Lightroom. L’ensemble vaut moins de 200€ d’occasion maintenant. La lumière, voilà l’élément essentiel d’une photo réussie ! Aujourd’hui, j’aurai légèrement réduit les vitesses d’obturation pour accentuer l’effet de filé et… c’est tout. Bref, super souvenir !

Si ce reportage vous a plu, vous pouvez vous inscrire à la newsletter ici.

 

Les dernières aventures :

Un commentaire

  1. Avatar
    Lucky71j
    18 janvier 2019
    Reply

    Merci. J’ai adoré ton récit et tes photos.Continue à nous faire vivre tes reportages de cette manière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *