Forza Italia #5 : Rallye San Remo IRC ’09

Pour ce 3ème Week-end consécutif de sport auto, changement de décor. Adieu Monza, bienvenue sur les hauteurs de San Remo. Au bord de la route l’impression de vitesse est toute autre !

Pas de WRC cette année. Depuis 2003 et la victoire de S. Loeb au volant de la C4 WRC, la manche italienne du Mondial a été délocalisée en Sardaigne. Tant pis, ce seront tout de même les concurrents de l’IRC et leurs S2000 qui s’occuperont du spectacle.

En prenant en compte les contraintes professionnelles (pas de congés) et logistiques (3h de route depuis Milan), je choisis les ES5-8 du samedi. La première débute à 9h28, il ne faudra pas traîner sur la route.

Carte Rallye San Remo 2009 - ES5/8
2 passages sur cette spéciale de 27.82 km

Pour cette première en rallye, j’embarque mon ami Benoit faisant ses études à Gênes durant cette période. Je le récupère à la gare d’Albenga et nous voilà partis pour le col de San Bernardo di Conio. Sur la carte, c’est l’emplacement idéal : accès direct par une petite route de montagne, une épingle synonyme de spectacle, et c’est le point le plus proche. Les derniers kilomètres sont très sinueux et conviennent parfaitement à ma Super 5 GTR ! Je me prends presque pour un pilote de rallye. Bon OK, ce virage à droite qui se referme m’a un peu surpris … mais ça met dans l’ambiance. D’ailleurs, on se rend assez vite compte que d’autres ont eu la même idée. Des voitures garées à plusieurs kilomètres du sommet. On va marcher un peu ! Pour la suite de la journée, je vous propose un résumé en images commentées. Avanti !

Pour compléter cet album photo, je vous propose une mini vidéo. Pour commencer, la bande son d’une des Clio R3 qui nous gratifient toutes de coups de fusil à chaque passage de rapport. La montagne se charge d’en faire l’écho. Génial ! Et en complément, les passages d’une 207 RC et d’une Civic Type-R R3 à l’épingle. Prise au raz du sol, cet emplacement était vraiment topissime !

Alors, un rallye en vrai, ça donne quoi ? Et bien c’est très impressionnant. La proximité avec la spéciale, bien plus qu’en circuit, donne une impression de vitesse vraiment sidérante. Et encore, ce ne sont pas les WRC. Ceci est renforcé par l’étroitesse de la route. Nous avons vraiment passé une super journée. Je vais vérifier s’il y a d’autres épreuves dans la région d’ici la fin de saison.

Au retour, lorsque nous redescendons le col vers Albenga, je me tourne vers Benoît et le rassure :

  • « Bon, on va y aller tranquille. Pilote de rallye c’est clairement un autre monde !! »

Pour l’anecdote, c’est Kris Meeke sur 207 S2000 qui l’emporte et devient par la même occasion champion IRC 2009 une manche avant la fin de la saison. Nicolas Vouilloz fini 3ème juste devant Freddy Loix.

@ bientôt pour de nouvelles Aventures Automobiles !

Mon souvenir en 2019 :

Le Rallye San Remo fait parti de ces noms qui font battre le cœur des passionnés. Je pourrai dire que je l’ai fait, même si l’IRC n’a pas l’aura du WRC. Pas grand chose à retenir d’un point de vue photo, malgré des progrès évidents depuis le Monte Carlo Historique 2008 où je n’arrivais pas à cadrer la moindre auto ! Par contre, cet événement m’a clairement donné le goût des rallyes ce qui se ressentira dans mes aventures 2010/2012. La proximité avec les autos, les balades en pleine nature en attendant le second passage, les paysages extraordinaires et l’attaque des pilotes sur des routes que nous empruntons tous les jours m’ont vraiment touché.

Si ce reportage vous a plu, vous pouvez vous inscrire à la newsletter ici.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *