Rallye de l’Or – Pays de Jumilhac ’18

Dès la fin d’année, les Best Of de tous les sites de sport auto se succèdent, avec leurs lots de photos incroyables. Et une évidence : malgré la difficulté technique, la mise en scène du mouvement est un domaine que je dois absolument explorer !

Ce sera donc mon leitmotiv durant tous les événements de l’année. Je ne m’y suis jamais vraiment intéressé car cela génère un taux de déchets très important, ce qui met mon égo à rude épreuve.

Revenons à ce Rallye de l’Or – Pays de Jumilhac (24). C’est une épreuve régionale qui a la particularité de se dérouler sur une seule journée. Parti pris des organisateurs pour faciliter la logistique des concurrents. Côté spectateur, cela signifie 3 passages / spéciale sur l’après midi et en soirée. Et en cette fin d’hiver, le soleil se couche encore tôt !

Comme toujours, je commence par un petit tour du parc fermé. La liste des engagés me donne les concurrents à suivre, une sélection que j’affine en fonction des décos. L’objectif est d’être prêt pour le passage de mes autos favorites. Il ne s’agirait pas d’être entrain de changer d’objectif ou de me déplacer pile à ce moment là !

La cadre du parc fermé est très atypique. Face au château de Jumilhac le Grand, une Porsche 996 GT3.
La R5 GT Turbo fait partie de mes autos fétiches en rallye régional
La Belle Super 5 de ma jeunesse et la Bête de course !
Passage aux vérif’ techniques : on dirait le départ de la parade MySpeedster !
Oui je suis couché dans les graviers au milieu du parc, et alors ?!
Papiers svp ! Et un petit sourire pour la photo non? La Clio S1600 est également l’un de mes coups de cœur.
de même que la Saxo Kit Car et ses ailes larges. Même pas peur face à la 207 S2000 !
Le plateau est presque au complet. L’heure de rejoindre la spéciale !

ES1 – J’avais repéré la fin de ce chrono sur Google Maps : plusieurs enchaînements de virages et la proximité d’une ferme en pierres. Temps nuageux, il ne pleut pas (encore!) et je m’entraîne sur les premières voitures « hors course ».
Mouais… Premier constat, ce n’est pas évident d’avoir la voiture nette. D’autre part la notion de vitesse est toute relative. Ok les roues tournent mais la majeure partie du paysage reste assez figée. Bref, ça va pas ! En changeant d’endroit – c’est à dire en me rapprochant des voitures – la route et le décor défilent mieux ! Techniquement, il faut suivre l’auto et dézoomer simultanément. Après une petite dizaine de concurrents, j’ai enfin ma première photo réussie !! La vitesse d’obturation est précisée en légende pour vous donner des repères techniques.

Citroën Saxo Kit Car – 1/80s

Mais très curieux d’explorer ce nouveau champ photographique, je bouge beaucoup d’emplacement entre les autos!

BMW 135i – 1/80s
Renault Clio R3 – 1/50s
Renault Clio R3 – 1/50s
Mitsubishi Lancer Evo X – 1/80s

Puis viennent les 2 Clio Maxi #32 et #33, mes voitures préférées de la liste de départ. Bon ben tant pis, je ne peux pas prendre de risque et du coup… photo de gendarme / figée / penchée, comme d’habitude !

Renault Clio S1600 – 1/640s

On attaque la 2ème partie du tableau avec moins d’enjeu. Tant pis s’il y a du déchet, l’objectif c’est de s’améliorer et obtenir quelques photos qui sortent vraiment du lot ! Je continue donc à me balader autour de ces 2 virages.

Renault Clio 16S – 1/50s

La prochaine n’est pas la plus réussie techniquement mais la notion de mouvement est très présente, je sens que je suis sur la bonne voie ! D’ailleurs le photographe avec moi sur la zone – et qui ne descend pas sous 1/1000 pour être sûr de figer TOUTES les autos – n’en revient pas de mes réglages. Mais l’objectif n’est pas le même. Entre les photos artistiques et souvenirs, il faut choisir !

Renault Clio II RS – 1/50s
Renault GT Turbo – 1/50s – Cette bête de course a déjà rattrapé la brave Ibiza !
Renault Clio 16S – 1/50s – Déco inspiration BMW ///Motorsport
Citröen AX Sport – 1/50s
Peugeot 106 Xsi – 1/50s

Sur les dernières autos, je me rapproche des commissaires qui se sont eux aussi rapprochés de la route au fur et à mesure de la spéciale. Du coup, pour les sortir de mon cadre, j’avance un peu plus et là… c’est exactement ce que je cherchais ! Champagne !!

Peugeot 106 S16 – 1/50s
Peugeot 106 Xsi – 1/50s – La déco qui eXplose fait écho à l’effet d’explozoom

Voilà, fin du 1er passage ! Le ciel a tenu même si un rayon de soleil aurait permit de raviver les couleurs de la campagne périgourdine. Et je suis assez fier des quelques clichés sélectionnés ci-dessus.

ES3 – Second passage dans la même spéciale mais cette fois-ci il pleut ! J’ai néanmoins changé de spot pour une zone un peu plus rapide avec un meilleur suivi des autos permettant de diversifier le reportage. Je suis également plus loin de la route donc j’ai changé d’objectif : le 55-250 mm remplace le 18-135 mm.

Skoda Fabia R5 – 1/80s

Je me retrouve avec le même soucis que le matin soit pas assez de mouvement dans l’image. Du coup je me dis que tant qu’à faire, autant augmenter la vitesse et faire mes photos de gendarme habituelles, les éclaboussures de boue se chargeront de donner du mouvement. Mais finalement après 2 passages, je me remotive et décide de faire comme le matin : bouger, me rapprocher et rester dans le thème que je me suis fixé ! Par conséquent, retour à mon très cher 18-135.

Bonne pioche, après une dizaine d’autos, arrive ma Clio fétiche et Jackpot, ma photo préférée du rallye !

Renault Clio S1600 – 1/60s

Je reste encore quelques minutes, puis je bouge car le cliché précédent était quand même un gros coup de chance. Les voitures arrivent vite, je suis en bordure de route sans aucune visibilité pour aider l’autofocus à faire la mise au point. De plus l’angle de suivi est très faible car je suis en pleine végétation hostile !

Peugeot 206 RCC – 1/80s – Les cils, c’est un hommage à la Miura ?

Nouvel essai avec le téléobjectif. Ici ce serait pas mal mais, je ne me sens pas complètement en sécurité – je dois être un peu peureux car le matin il y avait du public à cet endroit là – et de nombreuses ronces se situent dans le cadre ce qui réduit considérablement ma marge de manœuvre. J’aime beaucoup la photo de la 205 !

Dacia Logan – 1/60s
Peugeot 205 GTI – 1/60s – Un petit air de 205 T16 au RAC non?

Je retourne au spot du matin mais le cœur n’y est plus trop. De même, la lumière devient assez faible et le rendu moins esthétique. Satisfait de mes clichés jusque là, il reste 20 autos, il pleut, bref, je clique pour ne pas regretter mais sans grande conviction. Juste un angle inédit pour finir.

Peugeot 106 Xsi – 1/50s
Peugeot 106 Xsi – 1/50s – J’ai cru que personne ne roulerait dans cette flaque !

ES6 – Dans les objectifs annexes de cette année, je voulais tenter les photos de nuit. Changement de spéciale pour me poster à l’intérieur d’une épingle. Malheureusement, une trainée d’huile laissée par un concurrent lors du précédent passage engendre l’annulation de la spéciale après plusieurs longues minutes de tergiversation. J’avoue que c’est presque un soulagement car débuter en nocturne dans le froid, la pluie et après toute une journée à faire des photos c’était loin d’être idéal.

J’espère que vous aurez été intéressés par ce reportage un peu plus technique qu’à l’accoutumée. Je retiendrai principalement :

  • Pour le mouvement, il faut considérer la vitesse d’obturation, la vitesse du sujet en mouvement mais aussi la distance par rapport à l’objet ! En bord de route, de 1/50s à 1/80s permettent déjà des photos honorables.
  • Les écritures / sponsors me paraissent « grossiers », mais je pense que cela vient surtout de mon œil qui n’est pas habitué à ce genre de clichés !
  • J’ai pris beaucoup de plaisir à faire cet exercice même si je n’ai conservé que 19/1000 photos pour cette série (disons que 70 seraient exploitables).

Prochain entraînement, sur le même thème mais dans de toutes autres conditions : essais du WEC au Paul Ricard le 07/04 !

@ bientôt pour de nouvelles Aventures Automobiles !

Si ce reportage vous a plu, vous pouvez vous inscrire à la newsletter ici.

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *