Le Rallye du Limousin en piste à Mornay !

Un petit dernier pour la route ? Volontiers, je suis à domicile ! Bien entendu on ne parle pas d’alcool mais de balades « à bon rythme » ! Après la Dordogne, les Cévennes et la Corse, le Limousin clôt cette année exceptionnelle avec les Rallyes de la Marterie.

Un rallye ? Encore ? Oui mais celui-ci est particulier à plus d’un titre. Déjà, il prend son départ à Limoges. Ensuite je ne me joindrai au groupe que durant la première des 3 journées au programme. Et surtout, je sortirai de mon rôle de photographe pour être un participant lambda ! Pas de reconnaissance, pas de GPS, no stress ! En prime, un après-midi sur le circuit de Mornay qui sonne comme une récompense pour mon Speedy et moi ! Et tout cela avec mon ami Benoit en copilote ! Bref, on va conduire, piloter, discuter, rigoler et … prendre quelques photos quand même ! 😇

Promenade d’automne

La météo, c’est LA grosse interrogation du Week-end. Il a plu toute la semaine mais j’ai promis un grand soleil à Max – l’organisateur des Rallyes de la Marterie. Pourtant lorsque je récupère Benoit samedi matin c’est vraiment pas gagné : route détrempée, ciel blanc/gris et quelques gouttes. Direction Solignac pour rejoindre la douzaine de voitures qui participent à cette première journée. Allez, je vous le dis dès maintenant, j’ai menti. J’ai quand même repéré le parcours et je vais quand même faire des photos ! 🙃

Je nous impose un mini détour pour faire une photo sur le magnifique Vieux Pont sur la Briance de Solignac, comme en 2016 lors du passage du GP de Limoges Classic.

Malgré le succès des Rallyes de la Marterie, pas encore de F40 parmi les engagés !
  • Oh regarde, un petit bout de ciel bleu !
  • Hum… j’ai surtout senti une goutte !
Et oui toujours accrocs aux monuments en pierres !

Je cède le volant à Benoit pour le shooting sur le pont.

Malgré mes grands signes, il ne comprends rien !! « Eteints les codes !! »
Ben voilà qui est mieux !
Pas si courant que je puisse immortaliser mon Speedy sur route finalement, Merci Benoit !

Vous avez compris, il sera tout de même question de photos ! Premier constat, l’ultra grand angle – 10-18 mm – que m’avait prêté une amie me manque terriblement pour ce genre de scène. Il m’en faut un absolument ! Père Noël si tu me lis … 😇 Deuxième constat : si le filtre polarisant rempli bien son rôle, il demande pas mal de manipulations et complique sérieusement la prise de vue. A quoi ça sert ? A jouer avec les reflets, essentiellement sur la carrosserie et les vitrages. Les couleurs sont aussi plus intenses, presque soyeuses, et on peut « passer à travers » le pare brise notamment. C’est assez flagrant si vous comparez la photo de la F40 – sans filtre – et celles de mon Speedy.

Arrivés sur le parking de départ, je retrouve des visages connus : 6/14, pas mal ! Puisque je ne suis pas en reportage, pas de revue de logos, mais on note tout de même la présence d’une Audi R8 V10, une AMG GT S et une armée de Porsche très variée : 964, 993, 996, Boxster 981 & 718, Cayman GTS. En ajoutant la 350Z d’Hélène et l’Elise de Max on est au complet !

Cyrille prend son rôle d’ouvreur très au sérieux avec un briefing très utile.

Alors, quand est-ce qu’on roule ?! Groupe 2 pour nous, en queue de peloton derrière la 964 et devant le Boxster noir. Alors que la route est déjà bien humide et il se remet à pleuvoir ! C’est sûr c’est pas la Corse ! 😩 Pourtant, on n’est pas mal : le beau grondement du Flat6 refroidi par air à chaque démarrage, la route bien sinueuse, et la vue des 5 voitures devant, c’est vraiment sympa. Je regrette simplement le manque de couleurs, mais avec 5 Porsche dans le groupe, rien d’étonnant. Amis porschistes, ceci est à prendre au second degré, quoique ! 😉

On est clairement en mode balade, à croire que c’est l’Estafette du GP de Limoges Classic (voir l’article sur l’édition 2019 ) qui ouvre la route ! Après avoir contourné le Lac de Saint Pardoux, pause café à Razès où l’on rejoint le Groupe 1 et Max, qui y va de sa petite blague :

  • Ben alors, je t’ai pas vu au bord de la route pour les photos ! 😲
  • On avait dit pas sur ce rallye ! 😴

Mais pourquoi les chocolats chauds sont-ils toujours servis bouillants ?! Et comme tout le monde est pressé de repartir après son expresso, ma langue sera insensibilisée pour le reste de la journée ! 🤣

  • Cyrille, tu gardes le même rythme pour la fin de matinée ? Je voulais que Benoit prenne le volant.
  • Oui globalement ce sera pareil. Juste une augmentation de 5 à 10% car la route semble s’assécher. 
  • Parfait ! Benoit, voici les clés !
L’effet polarisant est bien perceptible ! Expérience très positive !

Bon, parce qu’on ne peut pas indéfiniment aller contre sa nature, on repart avant tout le monde pour faire une photo dynamique. J’ai repéré un petit enchaînement de virages juste à la sortie du village – promis c’est la seule reconnaissance que j’ai faite ! – qui permettra d’illustrer ce reportage avec autre chose que des photos de parking !

Cyrille nous a briefé sur le langage des signes ce matin mais … 2 doigts, c’était quoi déjà? Animaux sauvages en bord de route ?
Les couleurs du Limousin sont fièrement mises en avant sur l’AMG !

Le groupe nous attendra quelques kilomètres plus loin.

Hop hop hop le 4×4 gris là bas au fond, Libérer la route svp !

Et maintenant ? J’ai une grande confiance en mon binôme qui a déjà eu l’occasion de conduire le Speedy durant des sorties de ce type. D’autant que la route est bientôt sèche, que le rythme s’accélère, bref que le plaisir au volant devient dément ! 😍 Grrr !! Non non je ne suis pas jaloux ! 😡 Et moi pendant ce temps-là ? Je prends des photos pardi ! 😇

Un tel convoi ça attire les regards !
Magnifiques couleurs d’Automne !
Attentif mais pas inquiet, je joue les copilotes : « Droite 120 pas corde ! »
« Attention corde sale ! »
« Attention, corde très sale ! »

Du moment qu’il a compris qu’il valait mieux éviter de mettre une roue sur le bas côté, on passe un super moment entre copains ! Dans la voiture, c’est une toute autre ambiance comparée à ma semaine corse, tout seul avec un chronomètre dans la tête ! Une belle journée de détente ! 🙂

Un bout de ciel bleu …
La route complètement sèche …
Un brin de soleil …
Gazzzzz !!!
« Oh tu peux me narguer … mais regarde la route !! »

Mais ça c’était avant le drame … au hasard d’une intersection, nous nous retrouvons derrière une Ligier JS50 Sport : Becquet, diffuseur, deux sorties d’échappements, c’est sûr ce ne sera pas facile de passer et rattraper le groupe. 😩

Comment ? C’est une voiture sans permis limitée à 45 km/h ?? On devrait s’en sortir alors !
Il a vraiment fallu envoyer du bois pour les rattraper !
Là OK, c’est la Corse ! Ben oui, des animaux sauvages sur la route !
J’adore le style des maisons creusoises !
Cette fin de matinée est vraiment extra même dans le baquet de droite, alors au volant … !
Tout le monde sourit pour la photo de groupe Svp !

Sur la toute fin du parcours, j’éteins l’appareil photo pour profiter du paysage. Mouais, finalement je crois que je suis plus tranquille l’œil rivé dans le viseur. 😱 Mais ça fait moins mal aux abdos ! 🤣 Bilan après 350 photos embarquées : l’amortissement du Speedy est beaucoup moins adapté que celui de l’AMG GT S pour ce type d’exercice ! 😓 Nous arrivons au restaurant pour la pause déjeuner. Près de 180km, ça Creuse. 😃 A table ! 🍽

Domaine de l’Orangerie à Bonnat

Dès l’entrée on est dans le thème : de nombreux tableaux de F1 sont accrochés aux murs. De jolies réalisations, notamment de superbes Ferrari ! ❤ A table nous parlons de la Corse puisque je viens de finir les 2 derniers articles de cette aventure hors normes, de chasseurs et du délicieux repas qui nous est servi ! Bref, un bon moment de convivialité ! Nous évoquons également les sorties circuits puisque l’après-midi se déroulera sur la piste de Mornay juste à côté. De quoi convaincre Pierre d’y dégourdir son Cayman GTS !

Quelques vues du parking du domaine. 🌲

Le monde se divise en 2 catégories …
Ceux qui se garent en marche arrière …
Et ceux qui ont la flemme !
Moi j’ai la flemme !
Quand je serai grand, moi aussi j’aurai un parking comme ça devant la maison ! Mais elles seront toutes à moi !

Petite série de portraits :

La face avant de la M2 est ultra agressive, ma BMW préférée du moment !
Mon Speedy, quel jouet fabuleux !

Il est temps d’aller faire le plein puis direction le circuit. Là encore, j’en profiterai pour faire quelques photos des participants. 😉

Circuit de Mornay

Dès notre arrivée, le responsable des lieux vient nous accueillir :

  • Bonjour, vous êtes un peu en avance non? Je vous attendez vers 15h. 🤔
  • Bonjour, en effet, on a plutôt bien roulé ce matin ! 😎

Petite discussion avec Benoit sur les photos.

  • C’est pas évident de se mettre en mode « photo ».
  • Ben, c’est un état d’esprit, tu fais attention à ce qui t’entoure puis quand tu as une idée, tu creuses.
  • Oh regarde, un champignon. Avec une voiture en arrière plan? On pourrait marcher dessus style « Appuie sur le champignon! » non?
  • C’est exactement ça, trop bien !
  • Oh regarde il est encore plus beau celui là … ah non celui là est encore mieux !
Tout part d’une simple observation ! Merci Binôme pour cette belle idée !

On est pile dans le thème d’un article qu’a publié Mickael Bonnami, un photographe de sport que j’apprécie particulièrement :

Faut-il avoir l’œil du photographe ?

Les voici enfin qui arrivent :

Avez-vous déjà vu un tel cadre à l’entrée d’un circuit ?!
Pour parfaire le tableau, le soleil fait une belle apparition !
Le château donne un cachet incroyable à cette piste !

Sur les 14 voitures du groupe, une dizaine tournera sur le circuit dans des conditions idéales : peu d’autos en piste, un circuit technique et une météo assez invraisemblable pour un mois de Novembre en Creuse !

J’adore le cadre, même le parking est beau !
Ajustement de la pression des pneus, c’est du sérieux !
Notez la doudoune et le tuyau parfaitement assortis au Boxster !

C’est l’heure du briefing : trajectoires, comportement en piste, que du classique. Le sujet qui fâche ? Le bruit ! Mais finalement, ça ne posera pas de soucis malgré quelques autos plutôt sonores, même d’origine ! N’est-ce pas Olivier !

Et le cri des grues, il est réglementaire lui ?!

Bon, en piste ! C’est moi qui suis au volant pour cette première session. Départ les uns derrière les autres pour faire chauffer les mécaniques et apprendre le circuit. Hum … ça tourne, c’est vallonné, génial !

A tout seigneur tout honneur, c’est Max qui ouvre la piste !

Le rythme augmente progressivement et la différence entre mon Speedy et le Boxster 981 S de Cyrille qui me précède est flagrante : au moindre bout droit il me met une valise, puis je recolle au freinage et dans les virages serrés.

Un ruban de bitume au cœur de la nature ! © Endurance24.fr

Une belle série de tours à le suivre, avant qu’il ne me laisse passer au dernier virage. Sauf que dans la ligne droite qui suit … je suis sûr qu’il a du relâcher pour ne pas me fondre dessus ! 😓 On arrive à mon enchaînement favori : virage à droite en fond de 3, bref passage de la 4 juste avant un freinage en montée pour une mini chicane qu’on prend plaisir à bien couper pour rester quasiment en ligne. Au sommet, virage à gauche à 90° avant une épingle droite. Grisé d’avoir la piste libre, je termine mon freinage du gauche bien plus loin que prévu, élargissant la trajectoire jusqu’au ras de l’herbe ! 🙃 Sur piste également, un ouvreur c’est un atout majeur ! Petit coup d’œil dans le rétro … Un avion jaune arrive très vite ! 😮 Quand t’es à fond et que tu te fais déposer de la sorte c’est assez impressionnant !

Après une petite dizaine de boucles, passage au stand pour changement de pilote. Une « Light » sur circuit c’est aussi ça : on peut enchaîner les tours sans état d’âme. Surtout au rythme où l’on roule ! 🤣 Benoit est rapidement dans le bain … il me surprend notamment au freinage du 1er virage, légèrement en montée : il effleure simplement la pédale pour bien enrouler et conserver le maximum d’élan pour la « longue » partie en pleine charge. On n’aura pas le loisir de comparer nos temps puisque pas de système de chronométrage mais il est loin d’être ridicule, surtout pour quelqu’un qui n’a pas conduit mon Speedy depuis plus d’un an et qui roule au quotidien en BX ! 😮 « Elle a été dessiné par Bertone, le même que pour la Lamborghini Countach ! » 😍

Il passera quelques tours derrière l’AMG GT S, clairement en mode promenade rapide. Mais c’est vraiment sympa ces petites arsouilles.

Sur ce tourniquet, le gros V8 n’a pas vraiment l’occasion de s’exprimer !

Clignotant à gauche, arrêt au stand : quand on n’a pas l’habitude, 15/20 min c’est bien un maximum pour garder toute sa concentration ! 😉

Je me dirige vers Cyrille pour évoquer notre petite bataille :

  • J’ai adoré notre session ! Et merci de m’avoir laissé passer, tu as du trouver le temps long derrière moi en ligne droite !
  •  Non non 😇 Mais j’étais pas encore complètement dedans niveau concentration …
  • 😲 L’excuse pour ne pas avouer que j’étais plus rapide !! 🤣

Olivier, un ami du forum MySpeedster, nous a rejoint pour cet après-midi circuit avec sa Lotus Exige V6.

L’avion qui nous a enrhumé … c’était lui !

Comme j’avais envie de faire des photos et que je suis un bon copain, nous avions passé un arrangement :

  • « Tu emmènes Benoit en passager et je fais des photos de ta voiture ! »
  • « Vendu ! »

Et hop, me voilà tranquille pour quelques minutes ! 🤐

« Ne le ménage pas il n’a pas peur en voiture ! »
Cheeese !

Mais ils ne sont pas seuls en piste, bien au contraire !

Patrick et son 718 sont très efficaces. Seulement 4 cylindres mais gros rythme !
Alain en pleine attaque pour contenir la M2 de Greg. C’est pas pour rassurer Mme en bord de piste !
Belle maîtrise de Xavier et sa 993, tout en travers !

Côté photo, je m’étais interdit de bouger de la voie des stands. Mais il y a tout de même matière à varier les compositions.

Et petit exercice artistique basé sur un exemple de Mickael Bonnami – encore lui! – avec une série de photos de Tennis lors de l’Engie Open Biarritz 2019 !

Le nuage blanc en bas de l’image ce sont des bancs et chaises floutés par la faible profondeur de champs. J’aime particulièrement l’ambiance que cela génère. © Mickaël Bonnami

De mon côté c’est le mur en bord de piste qui a été utilisé :

Premier essai : je retiens surtout le regard porté vers la sortie du virage !
Une tentative plus convaincante ! Mais que peuvent-ils bien se dire ?

Tiens, la belle jaune rentre au stand !

Alors, heureux ?

C’est sûr que ça va beaucoup plus vite – 200ch de plus quand même !, le bruit est enchanteur et Olivier a une belle maîtrise volant en main ! Mais je n’ai pas peur de la comparaison, allez monte j’y retourne !

Son estomac est un peu mis à mal mais tant pis. Je m’autorise même un petit tour en caméra embarquée : ma première vidéo en Speedy, alors un peu d’indulgence.

Après avoir vu la vidéo et passé la déception du manque d’impression de vitesse, je me demande surtout pourquoi je ne passais pas la seconde pour les épingles ! Les reprises en 3, si elles semblaient convaincantes à bord, paraissent interminables en vidéo ! 😩

Drapeau rouge ?! Il s’agit en fait de changer le tracé en raccordant la piste de karting au niveau du 1er virage. Pas commun ! 😲 Ça permet de rajouter 1km pas si étroit mais quand même très lent. Et encore, j’ai pas une R8 V10 !

Lors du premier passage d’Olivier sur le nouveau tracé, gros coup de flip en ne le voyant pas freiner ! Ah ben oui, ça va tout droit maintenant !

On laisse refroidir le Speedy quelques minutes avant d’y retourner. D’autant que la lumière est vraiment sympa !

Clio V6 ph2 Bleue … un rêve !
Mon fameux effet Explozoom !
J’avais promis du soleil à Max : Parole tenue !
L’apport du filtre polarisant est particulièrement perceptible ici !
Tout cela sous le regard attentif de Carlos, bien au chaud !
Benoit aussi profite du spectacle mais « T’es dans le cadre ! ».

Dans la pit lane, remake d’une scène mythique du cinéma français : Taxi !

Alors les bavaroises, toujours en tracteur?
Tiens, v’là 10 balles car j’ai des scrupules à te prendre ton pognon si facilement.

Et la scène originale : 20 ans plus tard et même après l’avoir vu 10 fois, ça me fait toujours rire ! 🤣

C’est Benoit qui testera le nouveau circuit. Pas sûr d’avoir la concentration nécessaire puis ça fera 2 sessions chacun. Mes impressions sur ce tourniquet rallongé ? En s’appliquant bien – et en passant la seconde – c’est plutôt sympa. Mais qu’est-ce que ça tourne ! Tu peux oublier les mains à 9h15 sous peine de faire des nœuds à chaque virage ! 🤣 Lors d’une sortie en Creuse l’an dernier, nous avions été surpris de voir de la mousse sur la partie centrale de la route. Mais en retrouver sur un circuit c’est juste dingue : c’est ça qu’on appelle une piste verte ?! 🌲 Par contre, comme nous l’a fait remarquer Olivier, en revenant sur le « grand » circuit t’as l’impression d’entrer sur l’autoroute ! Un 2 en 1 plutôt rigolo en définitive. J’y retournerai volontiers ! 👍

Alors que nous rentrons au stand, Max et Olivier liment la piste jusqu’à la dernière seconde !

Et en vidéo pour les plus curieux, ça vous permettra de voir le grand circuit.

Il n’est pas encore 17h mais la lumière a bien baissé en quelques minutes.

Quelle douceur dans les couleurs … vraiment très utile ce filtre !
Même en N&B ça permet de gérer les reflets !
Le circuit propose également des stages de pilotage en F3 ! Une expérience juste inoubliable !

Il est temps de saluer tout le monde puisque notre rallye s’arrête ici. Demain, ils profiteront d’une matinée de karting et poursuivront leur périple dans notre belle région ! Mais avant cela …

Pression pour tout le monde, c’est ma tournée !

Le retour sera très tranquille : 1h30 de nuit, sur des départementales rectilignes et désertes à la lueur de mes feux qui n’éclairent rien.

  • C’est quand même un truc de fou que tu te retrouves au milieu de tout ça !
  • Un peu oui ! 😍
OK c’est une photo de Novembre 2018, mais ça fait une belle conclusion non ?

Je profite donc de ce dernier rallye pour remercier très chaleureusement Max, qui m’a fait confiance dès le Rallye des châteaux en Avril pour illustrer les belles balades qu’il nous a concoctées tout au long de l’année. Quelle folie ! 🙃 Rendez-vous en 2020 ! 😉

@ bientôt pour de nouvelles Aventures Automobiles !

Si ce reportage vous a plu, vous pouvez vous inscrire à la newsletter ici.

4 Comments

  1. Le concombre masqué
    22 novembre 2019
    Reply

    Bravo à Benoit pour le coup du « champignon » (j’ai reconnu son pied, talon-pointe sans doute en automatique car il manque une pédale). Quelle culture automobile ! Bravo à toi Sylvain pour cette magnifique photo instantanée de la nature limousine (ton coté écolo ou l’ œil du photographe ?). Merci pour cette nouvelle balade.

    • Sylvain
      22 novembre 2019
      Reply

      Merci ! Vu que le côté écolo … comment dire … ce sera plutôt l’œil du photographe !

  2. Blacksrookie
    1 décembre 2019
    Reply

    Il était temps que je rattrape cette omission impardonnable. Équilibre parfait entre le texte et les photos, clichés impressionnants, traitement aux petits oignons, cadrage tip-top, l’histoire qui se déroule naturellement avec la touche d’humour sans en faire trop (trop, c’ est bien aussi mais ça relativiserait les images, autant laisser le style Ronedi à Ronedi 🤣)

    • Sylvain
      2 décembre 2019
      Reply

      Merci Alain ! Tu me diras combien je te fois pour de telles louanges !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *