Rallye des Châteaux ’19

Les rallyes touristiques, voici le thème de cette année 2019 ! Dans ce cadre là, mes recherches m’ont orientées vers les Rallyes de la Marterie : départementales sinueuses, balades en petit comité, beaux paysages et pour couronner le tout, un penchant pour les Light !

Après un rapide coup d’œil au programme de l’année, je me renseigne concernant le Rallye des Châteaux parcourant la Dordogne car c’est géographiquement celui qui est le plus proche de Limoges. Après une petite discussion avec Max – l’organisateur – autour de mes idées de reportage et ma pratique de la photo… Banco, il accepte de me transmettre le Roadbook et de m’accueillir au sein du groupe la soirée du Samedi et la journée du Dimanche, le rallye se déroulant du vendredi soir au lundi soir. Nul doute que le Speedy et mes récents articles aient constitué une carte de visite appropriée !

Les préparatifs

Sur le principe, la démarche est assez similaire au Rallye de Paris avec le parcours de l’itinéraire sur Google Streetview. Sauf qu’ici, il ne s’agit pas de trouver un seul spot, mais plutôt d’organiser toute une journée de prise de vue : attendre les 3 groupes de 6 autos puis me dédoubler en court-circuitant le tracé et/ou profitant des pauses intermédiaires pour pouvoir réaliser un reportage le plus diversifié possible. Cela me tient vraiment à cœur car je considère que c’est l’essence même de mes Aventures Automobiles. Par chance, Max a déjà planifié les différents arrêts et accepte même d’ajouter une mini pause en matinée pour me permettre un spot supplémentaire : TOP !

Samedi – Connaissance et Reconnaissances

J’ai prévu de profiter de la journée du Samedi et le voyage vers Sarlat – le point de regroupement – pour reconnaître le début de l’itinéraire de l’après-midi et celui du matin. En route !

Speedy tout propre, pour l’instant …
… il est où le bout de ciel bleu aperçu en sortant la voiture du garage ?! Pas grave, je pars décapoté, ça fera sortir le soleil !

Après une petite heure de route, j’atteins enfin le début des reconnaissances à Jumilhac le Grand. Cette place ne m’est pas inconnue puisque ce fut le théâtre du parc fermé du Rallye de l’Or ’18. Une photo souvenir plus tard, je remets la capote : malgré le chauffage, le blouson, le bonnet et l’écharpe, ça caille !

Château de Jumilhac le Grand
Rallye des Châteaux, on est dans le thème non ?

Malgré les conditions qui deviennent de plus en plus humides – doux euphémisme ! – force est de constater que Max n’avait pas menti : des virages, encore des virages, les routes choisies sont vraiment extras ! Et cerise sur le gâteau, elles sont désertes ! Pour peu on se croirait en Creuse ! En plus, les spots repérés sont conformes à mes attentes, et je trouve toujours une possibilité de me garer à proximité. J’arrive enfin aux Eyzies-de-Tayac-Sireuil. La ville est toute entière tournée vers le tourisme préhistorique, notamment avec ces habitats troglodytes creusés dans cette immense roche surplombant la route. Je passe donc quelques minutes dans cette zone à essayer différentes compositions afin d’inclure à la fois le convoi et cette architecture très atypique.

En vue de demain, je prévois donc 3 points de vue, 1 pour chaque groupe, ce qui permettra de bien mettre en valeur la singularité des lieux. Etant en avance, je prends contact avec Max et nous convenons d’un rendez-vous pour la fin de journée : ça ajoutera une prise de vue supplémentaire. Rapide coup d’œil à l’itinéraire de ce samedi après-midi, reconnaissance et hop, me voilà dans un fossé à guetter l’arrivée des participants !

  • Tout va bien Monsieur ? Vous êtes malade ?
  • Oui oui, merci j’attends des amis qui doivent passer d’ici quelques minutes !

Je deviens paranoïaque et je crois entendre des bruits d’échappement à chaque instant … mais il n’en est rien !

Parking de chasse. Parfaitement approprié au chasseur d’images que je suis !
Une clairière, des projections, une petite bosse, ce sera parfait !
Hey, voici Valentino Rossi !

Le rendez-vous est fixé à 17h30 à 5 minutes d’ici … j’attends jusqu’à la dernière minute mais je ne voudrais pas être en retard pour cette première prise de contact. A 17h30 – oui, la ponctualité n’est pas vraiment mon fort – c’est le cœur gros que je quitte ce premier spot et ce premier « échec ».

D50
D50, D50 … je suis pourtant sur la bonne route !!!

Finalement, c’est même avant le point de rencontre que je croise Max et sa troupe ! Pff, quel idiot, j’avais pris l’itinéraire à l’envers !! Il me propose de finir la journée avec eux. Très sympa.

Oui, les conditions se sont légèrement dégradées …

Contrairement à ce que vous pouvez penser, ma plus grande source d’inquiétude à cet instant n’est pas de rouler sur une chaussée détrempée avec cette petite voiture en plastique privée de toute assistance. Non, ma préoccupation principale c’est de trouver du SP98 ! Déjà 300km depuis ce matin, largement plus que ce que je m’autorise habituellement, la faute notamment à cette jauge à essence fantaisiste. Bref, l’arrêt à la station service est une délivrance ! A garder en tête pour le lendemain !

Arrivé à l’hôtel, je reprends mon appareil photo pour faire connaissance avec les autos du groupe. Avec les membres également qui me réservent un accueil sympathique !

Lotus Exige V6 380 GP Edition
Impossible de passer inaperçu, cette Exige V6 380 est très volubile !
Lotus Elise S3 SC et Lotus Exige S2
Les Lotus font partie de la culture des Rallyes de la Marterie avec une Elise S3 SC (à gauche) et une Exige S2.
Lotus Elise S1
Et deux petites Lotus S1 jumelles pour compléter la généalogie !
Colin Chapman
Jolie tatouage Mademoiselle ! Colin Chapman, fondateur de Lotus.
Porsche 997 Carrera S et BMW M2
On retrouve également des GT : Porsche 997 Carrera S et BMW M2.
La diversité des participants résumée en une photo : GT (996 C4S Cabrio) / Light / Maxi GTI (Megane 4 RS Trophy 300).
Porsche 994 Carrera 4 et 997 Turbo
A l’instar des Lotus, Porsche aussi est présent avec plusieurs générations : 964 Carrera 4 (premier plan) et 997 Turbo.
L’horizon s’éclaircit ! Fais de beaux rêves petit Boxster !

On échange quelques mots avec Max sur le contenu du reportage : « Tu fais ce qu’il te plaît ! ». Au moins c’est clair. Je lui présente donc où je serai positionné et les différents angles retenus. L’idée c’est de faire ressortir l’esprit des Rallyes de la Marterie : des routes sinueuses, en petit comité, à bon rythme, au coeur de magnifiques paysages.

Le très bon repas du soir – pas mécontent d’avoir pu échanger mon feuilleté aux escargots contre ce délicieux velouté aux potirons – est l’occasion de discussions passionnées sur le thème de l’automobile bien sûr, mais également de la Bretagne ! Saviez-vous qu’il y avait une communauté des Bretons de Nouvelle Zélande qui accueille les nouveaux arrivants ?!

Allez, dodo, la journée de demain s’annonce très dense, et je dois encore programmer l’itinéraire sur mon antique Tomtom. Un argument de plus pour le passage au smartphone !

Dimanche – C’est le grand jour !

La veille, l’hôtelier m’avait fait part de l’exposition assez particulière de son établissement et notamment du lever de soleil. Réveil plus tôt que prévu pour espérer profiter de ces instants !

Levé de soleil
Aucun doute, ça va être une belle journée !

Micro petit déjeuner et direction le parking où les belles sont encore endormies. Dans quelques minutes, les participants prennent la route pour 300 km au cœur du Périgord vert.

Le réveil d’une Lotus !
Vue d’ensemble côté pile
Vue d’ensemble côté face !

Et un petit tour d’horizon des marques représentées. On notera que chez BMW on est déjà tout sec, et chez OPEL on est déjà tout sale ! Oups …

Spot n°1 : Le Sud-Ouest – Les Eyzies

Comme entrevu hier, l’idée c’est de pouvoir photographier le groupe dans son ensemble, dans un environnement typique de la région. Arrivé sur les lieux, il y a un petit détail qui va tout changer.

Du brouillard le matin en bord de rivière ? Très étonnant !

Bon, je ne vais pas tout remettre en cause maintenant – j’aurai peut être dû … – et l’occasion est unique sur la journée de pouvoir profiter d’un point de vue en hauteur. Les minutes à attendre le convoi sont interminables. Je rumine l’échec d’hier soir et mon cœur s’emballe. Enfin le premier groupe approche !

Rallye de la Marterie
Pas de chance avec ce touriste !
Rallye de la Marterie
Mais ça passe en réduisant le groupe à 4 voitures.
Porsche 964 Carrera 4
La photo coup de chance par excellence !

Bon, ça c’est fait ! Je cours donc vers le second emplacement sans oublier d’immortaliser mon Speedy !

Mon fidèle Speedster !
Le fameux rocher avec le 2ème groupe
Vivement que ça se lève !

Je n’ai pas rêvé, c’est tout le reste du peloton que je viens de voir passer !! Soit le 2ème groupe n’était pas réveillé, soit le 3ème avait bu du Redbull avec le café ! Bon, tant pis pour le spot en bord de route, il est temps d’essayer de rattraper le convoi. Rien de plus facile puisqu’une pause impromptue s’est organisée pour espacer les 3 groupes. Je parcours donc quelques kilomètres dans le sillage de cette jolie 997 Turbo et son train arrière presque caricatural !

Spot n°2 : Vue groupée en virages.

C’était le thème privilégié de cette journée. Timing parfait puisque les premiers arrivent seulement quelques minutes après moi.

Hop, pile dans le thème !
Porsche 996 Carrera 4S
Pas moins de 4 voitures dans la même image !
Duo de Grenouilles !
Spot n°2b : A bon rythme.

Ravi de ce premier shooting, je bascule sur le virage suivant afin de réaliser mes explozoom pour illustrer la vitesse. Avec une telle technique, même les monospaces qui m’ont servi de cobayes semblaient tout droit sortis d’une spéciale de rallye !

Lotus Exige V6 Sport 380 GP Edition
Le meilleur cliché pour mon bolide préféré !
Porsche 964
Les 964 ne déméritent pas bien que moins faciles à emmener.
Porsche Boxster 987
Même caché dans un fossé, j’ai été repéré !
Porsche 996 C4S
Sympa avec 2 participants !
Porsche 3.2l
Jolie déco pour cette 3.2l

Plutôt satisfait de ces résultats, même si la route est plus large que mes départementales habituelles, le peu de circulation n’a pas été gênant. Mieux, le marquage au sol ajoute du dynamisme et amplifie la notion de courbe. Lors du retour dans la voiture, une dame m’interpelle :

  • Qu’est-ce que vous chassiez accroupi ainsi dans le fossé ?
  • Des voitures Madame, des voitures !! 

C’est à Bourdeilles qu’est organisée la pause du matin. L’occasion de se dégourdir les jambes avec une petite balade touristique dans ce joli village puis un petit rafraîchissement au bord de la Dronne.

La rue principale
Entrée du château médiéval du XIIIe siècle
Maison au bord de la Dronne
Maison au bord de la Dronne
Le moulin
Vue de Bourdeilles et du pont à Avant-becs du XIVe siècle
De générations en générations, la 911 conserve des lignes très caractéristiques.

Un Orangina plus tard, je repars avant le groupe.

Spot n°3 : Des départementales sinueuses !

Direction la départementale repérée la veille. Une épingle plutôt serrée en montée devrait permettre des perspectives originales !

Non, cette Zoe ne fait pas partie du groupe. Recalée au sonomètre !
Vite vite petite fouine, ils arrivent !
Notez la trajectoire de motard, bien à l’extérieur en entrée !
Lotus Elise S1
Duo de Lotus !
Porsche 964 Carrera 4
Trio de Porsche !

Pour le second groupe, l’idée est de profiter du dénivelé pour un point de vue original au raz du sol.

BMW M2
Voilà exactement l’effet recherché !
La Mégane 4 RS est ultra efficace sur ces petites routes, encore plus dans cette version Trophy 300.

Spot n°4 : Vue groupée en virage – 2.

Pour le 3ème groupe, l’idée était d’avoir un point de vue sur un enchaînement Gauche/Droite légèrement en contre plongée. Malheureusement, le convoi était plutôt espacé à ce moment -là.

Encore repéré ! Décidemment, il a l’œil Cyrille !
Porsche Boxster 987
Cette départementale en sous-bois était tortueuse à souhait !
Porsche 997 Turbo
Comme un air de déjà vu? L’arrière de cette 997 Turbo m’a tapé dans l’œil !
Château de Mavaleix

Le déjeuner est organisé dans le Château de Mavaleix, pour coller au thème du Rallye. Le lieu est charmant, tout comme les hôtes d’ailleurs, et la cuisine de très bon niveau. Un excellent moment avec les participants où l’on apprendra notamment qu’à Vannes, les pieds dans l’eau, c’est le plus bel endroit du monde ! Le tout illustré de superbes photos de coucher/lever du soleil … Je m’éclipse durant la pause café pour profiter du cadre, idéal pour mettre en valeur ces belles carrosseries !

Château de Malaveix
Cherchez l’intrus !

Château de Malaveix

Château de Malaveix Château de Malaveix Château de Malaveix

Château de Malaveix
Qu’elle paraît minuscule cette petite Elise S1 !
Lotus Exige V6 380 Sport GP Edition
Cette fois c’est confirmé, je suis amoureux !
Lotus Elise S1
Portrait de la Max mobile, ouvreuse en chef des Rallyes de la Marterie.

Je prends mon courage à deux mains pour demander au propriétaire s’il y a un accès à la tour du Château. Il m’accompagne avec plaisir. J’ai toujours rêvé d’avoir ce type de point de vue, encore Merci !

Superbe duo Made In Stuttgart !
Vue sur une bonne partie des participants.

Retour dans la cour, tout le monde s’agite, ça sent le départ !

Renault Mégane 4 RS Trophy 300
« Bon, quand est-ce qu’on roule?! »
J’adore ces monuments en ruines !
Même avant notre arrivée, il y avait de belles charrettes !
Départ !
Lotus Exige S
Certains ont écourté le Week-end. Le Groupe 1 devient 100% Lotus !
Spot n°5 : Vue groupée en virage – 2.

Lors de la reconnaissance de la veille, cette portion de route bordée d’un petit muret m’avait particulièrement plu. Il faut dire, je ne réponds plus de rien dès qu’il y a un édifice en pierres. Et si c’est un petit pont étroit … Donc, on se retrouve avec le même type de clichés que ce matin, mais c’est tellement représentatif de ces Balades que j’affectionne tout particulièrement !

Point de vue plus classique pour le 3ème groupe mais attitude toujours sympa des participants qui me connaissent bien désormais.

Porsche Boxster 981
Cette teinte Vert-Or est aussi belle qu’inhabituelle !

La suite de l’après-midi nous conduit jusqu’au Château de Hautefort où une boucle est prévue. Je me suis donc organisé pour laisser le Speedy et monter en passager du Cayman 987 de Cyrille, ouvreur du Groupe 3. L’occasion de faire quelques clichés embarqués puis profiter du son du 6 cylindres, bien plus mélodieux et communicatif que le 2.2l Ecotec de mon Speedy.

La route est assez bosselée, pas idéal pour créer l’effet de vitesse comme dans les magazines !
Porsche 964 Carrera 4
Ouf, pause ! Madame n’en pouvait plus de tournicoter !

Finalement, petit couac d’organisation. Le Speedy est loin d’ici et je me retrouve donc coincé à pied en attendant que le dernier groupe reparte. De plus, je n’ai que mon objectif 55-250 mm qui m’empêche de faire des plans larges de la troupe au bord de l’Etang du Coucou.

Château de Hautefort
Vue imprenable sur le Château de Hautefort
Porsche 911 3.2l
Et l’aileron Turbo Look de la 3.2l
Départ pour la dernière portion de la journée …
… dont 15km ultra sinueux sur la D6 pour arriver à Sarlat !

Du coup, c’est en tant que participant que je finirai la journée et tant pis pour le dernier spot prévu, une variation sur le thème du « Bon rythme ». Je suis plutôt satisfait des divers clichés réalisés, alors je prends ça comme une récompense ! La 911 3.2l sous les yeux, le bruit si particulier de son Flat 6 refroidi par air dans les oreilles, le joli Boxster 981 dans le rétro, des virages à n’en plus finir… le tout sublimé par la lumière de fin du jour à travers les arbres. Quel délice !

Arrivé à l’hôtel, fin de l’aventure. Petit debrief avec Max, l’organisateur. Il a l’air enchanté de mon engagement et de mon organisation. Ça tombe bien, c’est réciproque !

  • Tu veux voir quelques photos sur l’appareil?
  • Hum… je crois que je préfère la surprise de ta sélection !
Dernier cliché de mon Speedy, innocemment placé à côté d’un autre coup de cœur !

Reste 2h pour rentrer, trajet le plus rapide sur le GPS, j’évite juste les parties payantes d’autoroutes. Ayant oublié le télépéage, je n’ai pas envie de me contorsionner pour récupérer le ticket ! Bonne pioche : cela me permet de faire mon sevrage de virages en douceur avec une D60 virevoltante entre Sarlat et Brive sur une bonne trentaine de kilomètres. Et ce soleil qui n’en finit pas de descendre vers l’horizon…

Il y avait tout de même une ou deux – courte – ligne droite.
Visiblement, certains sont actuellement sous la douche ! Vu d’ici, c’est juste superbe !

L’autoroute à 110 sur la voie de droite n’est pas une punition. Il faut bien ça pour que mon esprit repasse en mode « vie réelle » après cette escapade conduite / photographique absolument jouissive.

Et le sentiment à froid, ça donne quoi ?

Sur le déroulement du Week-end, même si je pense que j’aurai pu faire mieux sur certains détails – le samedi après-midi, les photos aux Eyzies, le dernier spot loupé du Dimanche – le bilan est très positif, notamment grâce à l’organisation rigoureuse de Max et sa parfaite gestion du timing. Sans parler des concessions faites pour m’arranger.

Du point de vue personnel, on frise le graal avec un mix assez unique entre conduite sur des routes incroyables / photos / ambiance. D’autant que le Speedy étant parfaitement dans le thème, j’ai été parfaitement intégré par le groupe ! Bref, c’était de la folie !

Alors, prêt pour faire de même à l’ISM – l’International Speedster Meeting organisé par le forum MySpeedster – dans un mois ? Impossible ! Dans ce cadre là je suis participant à 100%, d’autant que je suis avec ma compagne ! Donc photos statiques et circuit uniquement. Par contre, pourquoi ne pas renouveler l’expérience avec les Rallyes de la Marterie ou un autre groupe? Comment ça j’ai noté le Lamborghini Club de France dans mon planning 2019 ?! 😇

@ bientôt pour de nouvelles Aventures Automobiles !

Si ce reportage vous a plu, vous pouvez vous inscrire à la newsletter ici.

18 Comments

  1. Yannick
    15 avril 2019
    Reply

    Bonjour Sylvain,J’espère que tu vas bien..Un grand grand merci à toi pour ton superbe reportage: les photos/le texte/les commentaires sous les photos… Un vrai plaisir à lire et à relire!!J’espère te revoir lors d’un prochain rallye de la saison 2019. Je Participerai à chacun d’eux. la M2 restera au garage, au profit mon Exige 380 qui sera présente pour chaque partie!!😉Amitiés sportives !!Yannick.

    • Sylvain
      27 avril 2019
      Reply

      Quel enthousiasme !! Merci Yannnick pour ta bonne humeur. En attendant de retrouver ton Exige alors ! 😉

  2. andrieux
    15 avril 2019
    Reply

    Merci Sylvain pour ce joli reportage de notre sortie accompagné de magnifiques photos !!!!! et du commentaire bien approprié. Au plaisir de se revoir.

    • Sylvain
      27 avril 2019
      Reply

      On se retrouvera avec plaisir !

  3. 15 avril 2019
    Reply

    Excellent reportage qui nous replonge admirablement bien dans l’ambiance du week-end et du rallye, magnifiques photos, merci Sylvain pour ce très beau souvenir, tu reviens quand tu veux !Amicalement,Max / Les Rallyes de la Marterie

    • Sylvain
      27 avril 2019
      Reply

      Merci Max pour ce retour très positif. Vraiment content que tu retrouves l’esprit de tes Rallyes dans ce reportage. Chapeau pour ton énergie, ton organisation et la qualité du Roadbook ! 🙂

  4. Philippe Cibois
    15 avril 2019
    Reply

    Bravo et Merci pour ce reportage, ces belles photos qui nous ont fait revivre cet excellent week-end dans le Périgord.Au plaisir de se revoir lors d’un prochain événement Sylvie et Philippe

    • Sylvain
      27 avril 2019
      Reply

      Un plaisir partagé 🙂

  5. Louwyck Patrick
    16 avril 2019
    Reply

    Bravo Sylvain!! ce reportage est d’un professionnalisme absolu,cela nous fait tous revivre ce magnifique rallye .Pat 911 Martini.

    • Sylvain
      27 avril 2019
      Reply

      Merci Patrick, j’aurai juste espéré d’un peu meilleur cliché de ta voiture lors des photos en roulant… la prochaine fois !

  6. Charles
    16 avril 2019
    Reply

    C’est top Sylvain ! merci pour ces clichés et ces commentaires qui me replongent vraiment dans l’ambiance du weekend : routes magiques, simplicité et bonne humeur de tout le groupe, points de vue magnifiques. Putain, il faut que je remette ça !

    • Sylvain
      27 avril 2019
      Reply

      C’était avec plaisir ! J’ai découvert un groupe vraiment sympa !

  7. Lucky71j
    17 avril 2019
    Reply

    Super reportage Sylvain.👍De bien belles voitures sur ce groupe.Comment ça tu peux pas faire pareil à l’ISM…..😄

    • Sylvain
      27 avril 2019
      Reply

      J’essaierai quand même de nous faire de beaux souvenirs ! 😉

  8. CLAUDE
    26 avril 2019
    Reply

    Superbe reportage photos sur ce Rallye des Châteaux en Périgord.Vraiment bluffant Sylvain la qualité de tes photos et des commentaires associés.Depuis ton reportage, je trouve mon Exige 380 GP Edition encore plus belle .C’est décidé, je la garde !!En espérant te revoir prochainement sur les Rallye de la Marterie.

    • Sylvain
      27 avril 2019
      Reply

      Merci Claude, et quelle bonne décision que de garder cette magnifique Exige !

  9. Philippe
    28 avril 2019
    Reply

    Au-delà des photos – toujours aussi belles – et de tes commentaires – judicieux – c’est l’esprit et l’ambiance de cette balade que tu as retranscris encore mieux que lors de tes précédents reportages je trouve. C’est un style qui se met en place et qui nous donne encore plus envie de voir et lire le prochain post 🤣.See you soon at the International Speedster Meeting !

    • Sylvain
      28 avril 2019
      Reply

      Merci Philippe, ça fait plaisir de la part d’un lecteur régulier ! Difficile de reproduire la même chose à l’ISM d’un point de vue photographique, mais à coup sûr la passion sera la même ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *