Rallye de Corse, Jour 5 – Cap à l’Ouest !

Dans rallye touristique, il y a Touristique ! Pendant que les accros aux virolos enchaîneront les cols, les autres profiteront de la vue incroyable des falaises calcaires de Bonifaccio, à l’extrême Sud de l’Ile. Enfin, ça c’était avant le drame …

Après une journée de mercredi plutôt tranquille côté organisation photo, les participants se sont ligués contre moi afin de mettre à l’épreuve mes capacités à faire face à l’imprévu. Merci les copains ! 😡

Bon alors, ces falaises ?!

Durant mes repérages, je suis littéralement tombé amoureux de ces falaises blanches, tombant à pic dans la Méditerranée. Après quelques recherches, il y a même un chemin au creux de la roche promettant de sublimes points de vue.

Ça vaut bien la montée/descente des 187 marches de l’Escalier du Roy Aragon non ? © Bonifacio.fr

A ce moment-là j’avais prévu de me la jouer solo durant la matinée, quitte à partir aux aurores pour pouvoir récupérer le groupe touristique avant son arrivée sur Bonifaccio. Le « Tournant de l’extrême Sud » et avec la vue plongeante sur le Cap de Roccapina aurait été un spot idéal.

Goudron lisse, route large, un des meilleurs souvenirs de Max … en moto ! © Wikipedia

Mais ça c’était avant le drame … et la révolte du Groupe Touristique ! La liaison Sagone / Porticcione de la veille est encore dans toutes les têtes. Tout le monde veut sa dose de virages, le petit train-train derrière les touristes très peu pour nous. Du coup, sous l’impulsion d’un Jean-Pierre très en verve, changement de programme : Virolos pour tout le monde ! Mesdames, le shopping dans les petits magasins du centre de Bonifaccio, ce sera pour une autre fois. Et moi … au boulot, j’ai toute une matinée à reconnaître d’ici demain ! Donc dans rallye touristique, il y a surtout Rallye ! 🙃

Pierres et fleurs à la rescousse !

Visualisation du parcours sur Google maps : liaison jusqu’à Sartène, puis route sinueuse jusqu’à la pause à Levie. Tiens un virage serré. Mode Street view : Hey, un pont en pierre ! Parfait !

Sauf que de bon matin je me perds complètement dans le centre ville de Sartène …

En plus c’est jour de marché !

Heureusement que j’étais parti de bonne heure. Une fois revenu sur la bonne route, je trouve rapidement mon petit pont après m’être défait d’un convoi de motos qui flânait !! Et j’attends …

Tiens les revoilà !

Brooaaappp, Broooaaaaaaapppppp … ils arrivent !! 😍

Une Elise S1 verte …
… peut en cacher une autre !

Je me suis aperçu que je n’avais pas beaucoup de photos de Thierry & Marina avec l’Exige V6 sur les jours précédents, donc petit traitement de faveur ! 😉

Satisfait du résultat sur le pont, je traverse la route et grimpe sur un petit abri pour faire face à la vallée.

Mais pourquoi n’ai-je pas penser à prendre un sécateur ?!

Je suis prêt pour le Boxster rouge de Cyrille, ouvreur du Groupe 2. Sauf que c’est Jean-Luc qui déboule 🤣 Aurait-il endosser le rôle d’ouvreur du Groupe 3 ?

Décidément, on est 2 électrons libres sur ce rallye !

Logiquement, les voici qui arrivent peu de temps après. Alors qu’ils étaient bien calés derrière une Clio à l’affût d’une opportunité de dépassement, Guy ralentit tout le monde juste devant moi pour une belle photo de groupe. Bien joué !

Comme à la parade !
La version 400 de l’Evora apporte une face avant bien plus agressive, j’adore !

Des clichés dynamiques plutôt réussis sur ces deux premiers groupes, ça change. Reste que … mais « Où est le Groupe 2 ? ». Tiens, ça tombe bien, Max m’appelle. Je crains le pire …

  • ………
  • Max, tu m’entends ….
  • ………
  • Eh oh !!!!!!
  • …………

OK Super, de toute façon j’ai été en galère de réseau toute la semaine !

Je fais quelques kilomètres avant d’appeler Cyrille pour prendre des nouvelles. L’idée c’est de les retrouver lors de leur passage à Sainte Lucie de Tallano. Il me manque une photo lors d’une des nombreuses traversées de villages.

  • Cyrille, tu m’entends?
  • Oui oui.
  • Ben alors vous vous êtes perdus?
  • Pas du tout, on a suivi l’itinéraire à la lettre !
  • Hum… Dis, je vais vous attendre à Sainte Lucie de Tallano OK?
  • On y est dans 5 minutes !
  • Heu … mais vous êtes devant moi?
  • J’en sais rien t’es où?
  • J’en sais rien !
  • Bon, on avisera. A tout à l’heure !

En fait, je pense que j’ai passé ce village sans m’en rendre compte ! La veille, Eric ma reparlé de la photo de son AMG lors du Rallye des Cévennes avec les fleurs jaunes.

Souvenirs, Souvenirs …

Alors quand j’ai vu ce petit bosquet jaune, freinage d’urgence en bord de route, objectif magique et je croise les doigts pour qu’ils soient bien derrière moi ! Lorsque je les entends, Victoire ! Petite leçon de trajectoire en images !

Se positionner légèrement à l’extérieur du virage …
Braquer pour une belle prise d’appui …
Flirter avec la corde …
Elargir légèrement à la remise des gaz …
Et se projeter sur le virage suivant !
Alors c’était comment ?

Après visionnage des photos, je suis super content de l’AMG en appui, la roue intérieure limite décollée ! Décidément, les fleurs jaunes ça lui réussi bien ! 🙂

  • Sylvain, c’est Max. Il y avait du trafic, on a fait un détour d’environ 1h …
  • OK, je vous attendrai quelque part après la pause alors !

Ils ne m’épargneront rien aujourd’hui ! Oui, je suis en mode Caliméro sur cette étape ! 😇

Levie, la maison et l’escalier … en pierres !

OK ça vire à l’obsession, mais je n’ai pas pu résister à cette rue étroite en descente juste après le lieu de la pause. Alors, je me gare à La Poste et j’entame la remontée en quête de la plus belle façade.

C’est pas un Z3 mais ça me plairait bien quand même, juste pour les 9000 tr/min du moteur !
Façade en pierres / Porte en bois / Fenêtre meurtrière … Ma trilogie favorite !
L’emplacement n’est pas assez « riche », je poursuis mes recherches !

A quelques encablures de là, on ajoute un escalier, de la vigne, un bel arbre, un lampadaire, des fils électriques … Parfait !

Faudra juste faire attention à ne pas positionner la voiture trop au bord de l’image …
Là c’est mieux, avec ce rouge Indien qui adore le soleil !
ou la Berlinette parfaitement intégrée dans ce décor ancien !

C’est une belle satisfaction lorsque la photo que j’avais en tête se matérialise ! Finalement tout le monde passe devant moi, Groupe 1 mis à part suite à son détour matinal. Pour le prochain spot, j’ai aussi une vision assez claire de ce que je recherche. Espérons autant de réussite.

Portrait minimaliste … de dos !

Il est plus traditionnel de prendre une voiture de face ou de 3/4 … on ne fait pas souvent de photos de nos proches de dos ! Sauf quand on veut montrer où se porte le regard de la personne photographiée. C’est exactement l’idée. Une voiture, prise de dos, avec le minimum d’éléments autour.

Depuis Levie, Cap au Sud via la D59 en direction de Porto Vecchio. Et là, je me retrouve lundi après-midi, dans ces cols étroits – conservant néanmoins les 2 voies au sol – qui tournent sans cesse, tantôt à l’ombre, tantôt au soleil, avec la traversée de quelques villages typiques. Mieux, le bitûme semble torsadé comme une serviette que l’on essore : des ondulations qui font « danser » la voiture, de virage en virage, avec un rythme très sympa malgré des vitesses plutôt réduites. Cela ne m’empêche pas de rattraper la SL et la 130i assez rapidement :

  •  Hey mais il avance avec sa majorette bleue !

Ils s’écartent afin de me laisser poursuivre. Un peu grisé par la conduite, j’ai loupé l’emplacement prévu… Arghhh, pas envie de faire demi-tour ! Ce sont 30 km vraiment très très sympas au volant ! ❤

Finalement, c’est le Tunnel d’Usciolo qui attirera mon attention. Cela pourrait faire un décor atypique avec les voitures qui y entrent ou en sortent . D’autant qu’il y a un parking pour le Monument de la Résistance (lire ici) quelques mètres plus loin.

Tunnel, ça c’est fait !

Bingo, la vue est complètement dégagée. Après quelques minutes d’attente, il est 11h34, un grondement sourd retentit dans le tunnel …

Le cadrage est à perfectionner mais le potentiel est là !

Il faut me décaler un peu pour avoir la voiture parfaitement de dos et me baisser encore plus pour masquer les barrières en bois. Pour visualiser la scène, je suis allongé par terre avec mon gilet jaune, l’appareil photo posé au sol et l’objectif soutenu par mon poing pour une meilleure stabilité. Autant dire que je ne vois absolument pas les voitures arriver avant qu’elles ne soient dans mon viseur. D’ailleurs, ce n’est pas sans poser problème pour la mise au point …

Le soleil cogne assez fort et ma position n’est pas sans intriguer les automobilistes où les curieux qui s’arrêtent pour le point de vue.

C’est une bonne technique pour observer les animaux sauvages ! Les vrais, pas les cochons en bord de route !

Bon, puisque rien ne bouge, je vais quand même aller voir ce qui se passe juste en face, vu que tout le monde s’y arrête.

Le Golfe de Porto Vecchio… OK, vu, je retourne me coucher !

On a vu tellement de panoramas à couper le souffle depuis lundi qu’on en devient très exigeant. J’en profite pour écouter ce qui se dit autour de moi : des touristes étrangers mais surtout des motards assez fiers d’avoir tenu en respect un groupe de voitures de sport… tiens, tiens … Dernier test pour valider le cadre, il est midi.

Là on est bon !

Heureusement que Max m’a rassuré en me confirmant être derrière Yannick et Charlotte sinon je commencerai à me poser des questions ! Mais tout vient à point à qui sait attendre n’est-ce pas ! 😍

Mais … je n’avais pas pensé à l’espace nécessaire entre 2 voitures !
Contre-jour, voici ce que j’avais à l’écran. En mode Silhouette.
Mais finalement une fois développée les couleurs sont bien là !

Yesssssss !! Pas peu fier le Sylvain ! Alors que je m’apprête à remonter en voiture, une jolie musique m’indique qu’il en manque à l’appel. Malgré une course à faire pâlir Usain Bolt – OK il est à la retraite maintenant, il va falloir revoir mes références ! – je n’arrive pas à temps pour les shooter en sortie du tunnel.

Finalement je me rattrape bien avec l’Exige bleu !
Ce sont les conductrices qui font l’intérêt de ces photos !

Il est 12h07, cela aura été ma plus longue planque de photographe automobile, mais ça en valait la peine car comme ce matin, j’ai pu matérialiser une de mes idées et ça n’a pas de prix ! 🙂

Direction la plage de Solenzara maintenant, on est à la bourre pour le repas ! 🍽 Les 45 minutes entre Porto Vecchio et Solenzara seront de nouveau une punition. Décidément, le contraste est incroyable entre les routes à virages, désertes et enivrantes, et les portions de Routes Territoriales – RT – encombrées et ennuyeuses au possible.

Heureusement à l’arrivée au restaurant, directement sur la Plage de Solenzara, les pieds dans l’eau, on oublie vite ce petit désagrément !

Cannelloni au Brucciu, c’est une entrée ou un plat ?!

A table !!!!! Enfin … je suis le dernier, comme d’habitude ! 🙃

Les Aiguilles de Bavella

Le repas fut animé : l’agacement de certains, le soulagement d’autres – pas mécontent d’avoir retrouvé tes clés Thierry, n’est-ce pas ?! – c’est tout de même resté un bon moment de convivialité et de partage !

A la sieste en bord de mer, je préfère mon appareil photo pour immortaliser ce parking aménagé directement sur la plage !

Elle est pas belle la carte postale des vacances ?!

Allez, en voiture et au boulot ! 🤣 Une fois n’est pas coutume, j’ai demandé à Max un petit aménagement de planning afin de pouvoir faire plusieurs spots au Col de Bavella, situé à seulement quelques kilomètres de la plage : shooting en forêt lors de la montée, puis le groupe s’arrête au sommet pour me laisser passer et me permettre une deuxième prise de vue à la descente avec les fameuses Aiguilles de Bavella en arrière plan. Alors, est-ce que finalement quelque chose se passera come prévu dans cette journée pleine de surprises ? Pas sûr !

Pierre à l’attaque d’une des nombreuses épingles ! Hélène n’en croit pas ces yeux !
Pierre à l’attaque également !
Michel en pleine accélération !
Eric et les fleurs jaunes, une véritable histoire d’amour !
Jean-Pierre & Françoise, toujours un peu à contre-temps, mais cette fois-ci j’étais prêt !

Comme prévu, je repasse tout ce petit monde au sommet. Même si trouver à garer une quinzaine de voitures dans ce lieu hautement touristique relève de la gageure ! Bon, on encombrera la chaussée quelques minutes mais c’est pour la bonne cause.

Pour avoir une vue dégagée sur les sommets j’ai pris le parti de descendre plus bas et ainsi éviter les touristes arrêtés en bord de route pour faire des photos. Pari gagnant ! 😎

Le Groupe 1 en sous-effectif !
A califourchon au bord du vide … pas rassuré, je n’attendrai pas mieux que cette R25 !
Le Groupe 2 au complet !
5 jours que j’attendais ça : Ferrari 308 et Alpine A110 sur la même photo, ça sent bon les 70’s !
La lanterne rouge !
Clap de fin !

L’emplacement était bien, la circulation n’a pas été gênante, mais … tout le monde est passé, alors que j’espérai repartir avant le Groupe 3. Snif … Avant la pause, un panorama exceptionnel nous attend. Et je n’aurai aucun participant à mettre sur l’image. Du coup je prends une après midi de RTT.et continue ma route en solitaire.

Goûter au Col de la Tana

Je suis un peu frustré que tout le monde ait été si groupé. Mais c’est le jeu. Je n’ai ni l’assurance ni l’envie d’imposer mon timing aux ouvreurs. D’une part car je perdrai une partie de ce côté Aventure que j’adore, et d’autre part car j’ai la volonté d’être le plus transparent possible pour les participants. Tant pis, il me reste toujours la possibilité de faire de jolies photos de paysage. En voiture !

Je poursuis tranquillement la descente jusqu’à Zonza pour un petite pause shopping : T-Shirts pour les enfants, sac à main pour Mme et casquette pour moi. Ça fait 5 jours que je n’ai pas vu ma petite famille et même si on s’appelle tous les soirs, ils me manquent ! En prévision de la pause au Col de la Tana, petit ravitaillement boisson également. Je suis désormais équipé pour une bonne heure de virolos dans un décor qui deviendra grandiose après Aullène. Me voilà arrivé à mon spot photo.

A la votre !

Me reste plus qu’à trouver comment mettre en valeur au mieux cette superbe corniche ! Le soleil joue à cache cache avec les nuages, mais après une petite séance d’escalade et 2-3 tests, tadam : je vous présente la route du Col de la Tana ! ❤

Je me répète mais ce décor est Grandiose !

C’est dommage, j’ai loupé une Mégane RS qui descendait. A défaut de l’un des participants, cela aurait pu faire illusion. Etant donnée la – très – faible circulation, j’aurai même pu garer mon Speedy sur la route ! La vue me permet de parfaitement anticiper, alors quand je vois un bon petit groupe de motos en approche, je me replace au niveau de la route. Il y a un côté Gorges des Cévennes.

Ces roadsters semblent être les montures idéales pour les routes Corses !

Finalement alors que je suis installé prêt à partir, un bruit sourd m’interpelle. Je ressors, regarde au loin et devine une Clio 3 RS plutôt sonore. Reste plus qu’à courir de nouveau jusqu’à l’emplacement précédent pour lui tirer le portrait. Celle-ci aurait pu faire partie de notre groupe !

Ce lieu est décidément bien fréquenté !

Cette fois-ci j’en ai terminé. Entre temps Max m’aura confirmé que la zone envisagée pour la photo de groupe peu avant le Col de Saint Eustache n’est pas appropriée. Cela restera une petite déception de mon reportage, mais ce genre de chose ne s’improvise pas. Demandez aux photographes de mariages !

Malgré une grande zone de travaux, la route est large et lisse, de quoi se régaler encore et encore !! Ma seule frayeur, ce sera ces petits marcassins au milieu de la route. Alors que je roule au pas, ils viennent en meute dans ma direction…

Et une espèce de plus à mon tableau de chasse !

Avant de retourner à l’Abbartello, direction Propriano pour acheter un peu de charcuterie Corse. Avec tous les reportages que l’on voit chaque année à la télé, je me fie aux conseils de l’hôtelier qui nous a recommandé un magasin sur le port. Comme je n’en mange pas, je fais confiance à ceux qui savent !

A côté des voiliers, le ferry attend ses voyageurs pour rejoindre le continent. Mais ce n’est pas encore notre heure !

Clore une Aventure-Automobile sur une photo de bateau ? Impensable ! Mais la photo suivante est tout aussi improbable !

« C’est bon chef, j’ai garé le Berliet sous la goulotte ! » Enfin presque …

Retour à l’hôtel, douche, apéro, repas, préparation de la journée du lendemain, dodo, je commence vraiment à prendre le rythme ! Mon organisation me permet même de déjouer les pièges de mes copains ! 😉 Et si cela ne s’arrêtait jamais ? 😇

Bonne nuit et @ demain pour une dernière – 😰 – Aventure Automobile en Corse !

Si ce reportage vous a plu, vous pouvez vous inscrire à la newsletter ici.

 

 

 

10 Comments

  1. Gai-Luron
    2 novembre 2019
    Reply

    Je retiens quatre superbes photos prises lors de cette journée :
    – la transhumance des bouteilles plastiques
    – le lézard en pleine vitesse
    – le marcassin qui double sur la chaussée
    – le Berliet bleu comme le ciel de Corse.
    Ce rallye nous réserve bien des surprises !

    • Sylvain
      3 novembre 2019
      Reply

      Je ne sais pas ce que tu prends mais ça à l’air fort !

  2. Yannick
    3 novembre 2019
    Reply

    Quel talent!!!!!!!!👍👍👍💪💪💪

    • Sylvain
      3 novembre 2019
      Reply

      Quelle folie !

  3. Eric
    3 novembre 2019
    Reply

    Magnifique !!!!!

    • Sylvain
      5 novembre 2019
      Reply

      Merci Eric !

  4. Jianick
    3 novembre 2019
    Reply

    T’es au top mec !!

    • Sylvain
      5 novembre 2019
      Reply

      Merci ! Encore un peu et ta S1 prenait un bain !

  5. RedDreams
    4 novembre 2019
    Reply

    Encore de très belles photos !😃Bravo et merci pour ce très beau reportage et le marathon que tu as dû effectuer pour parvenir à nous devancer… Mention spéciale pour la Lotus sur la plage de Solenzara, le beau défilé du groupe 2, et bien sûr pour celle de la 308 et de l’A110 ! 5 jours pour y parvenir, mais c’est bien connu, les Stars se font toujours attendre!…😉Le voyage se termine, vivement les dernières photos !

    • Sylvain
      5 novembre 2019
      Reply
      Merci Guy, en effet, c’était un peu la course pendant toute cette semaine !
      Et oui, ça se termine vendredi normalement … Toute les bonnes choses ont une fin ! Mais il y aura de nouvelles aventures sur des terrains de jeu bien différents !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *