Rallye de Corse, Jour 1 – Top Départ !

Nous y sommes !! Le Rallye de Corse démarre dans quelques semaines. Un voyage extrêmement excitant et ambitieux… La pression ? Connais pas ! Enfin si un peu quand même ! Attention, aventure hors-norme en approche !

Le détail des préparatifs

Les reconnaissances

Ce sera mon 3ème Rallye de la Marterie de l’année, après la Dordogne et les Cévennes. Je commence donc à connaître Max et son organisation. 3 groupes de voitures, séparés seulement par quelques minutes, sur les meilleures routes à virages de la région. Une à deux pauses sont prévues par demi-journée, durant lesquelles je repasse devant les participants pour multiplier les points de vue. Bref, c’est réglé comme du papier à musique.

Par contre, la Corse, c’est la grande inconnue. Bien que cette destination me fasse rêver depuis des années, je n’ai que peu de connaissances à priori. Je sais juste que c’est beau !

A ce moment là donc, Google Map est mon ami. Plus de 1000 km à repérer ! Il faut simplement se méfier des dates de mise à jour. Entre 2008 et 2019, il est probable que l’environnement ait évolué : route refaite, végétation plus dense, nouvelles constructions…

Clic Clic Clic … Ça en fait des kilomètres virtuels parcourus. Mais quel outil génial !!

Je m’inspire aussi des épreuves automobiles mythiques qui se courent sur l’Ile, dont le Tour de Corse bien entendu !

Ott Tanak lors du Tour de Corse ’18 © Motorsport.com

Et puis le Trophée en Corse RallyStory. Un rallye touristique assez similaire à ce que je vais couvrir. Une bonne base pour avoir un aperçu du type de paysages et de photos envisageables.

Lamborghini Huracan, cadre grandiose et jolies couleurs. Bravo ! © Car-media.fr

Mon ambition dans ce reportage est de réaliser des photos vraiment représentatives des régions traversées. Que les voitures soient intégrées dans un environnement vraiment typique, reconnaissable. C’est une occasion peut être unique qui m’est offerte, alors il faut faire honneur aux paysages magnifiques qui nous attendent. La recherche de spots qui répondent à mes critères est vraiment cruciale.

Je vous passe les longues soirées de clics compulsifs pour arriver à ce résultat, une semaine avant le départ. Je suis large !

Rouge = Départ/Arrivée, Jaune = Pauses, Flèches bleues = Spots photos. Je suis prêt !
Le matériel photo

A événement exceptionnel, matériel exceptionnel. Comme pour le Rallye Cévennes – Ardèche, j’ai fait les yeux doux à une amie – Merci Cathy ! 😉 – pour lui soudoyer son objectif 10/18 mm, idéal pour mettre en valeur les paysages, et je loue un 70/200 f2.8 pour les photos d’action avec de jolis flous d’avant/arrière plan. Mon 18/135mm me servira pour les filés et le 50 mm pour les photos de détails sur les parkings. Exemples en images sur les rallyes précédents :

10/18 mm : Place au paysage !
Lotus Exige V6 Sport 380 GP Edition
18-135 mm : Pour les filés en bord de route.
50 mm f2.8 : Pour les photos de parking.
70-200 mm f2.8 : Un objectif pro pour des effets magiques !
Le Speedster

Max nous a prévenu, « Préparez bien votre bolide aux routes exigeantes que nous allons rencontrer ». Pneus et plaquettes avants neufs, pressions, niveaux, tout est OK une semaine avant. J’ai même prévu du liquide de refroidissement au cas où le radiateur réputé fragile de mon Speedy me jouerait des tours.

Je n’ai jamais été aussi prêt pour un événement. Seul le GPS qui se met en carafe la veille du départ m’aura fait suer à grosses gouttes. Mais avec la magie d’internet, une petite manip et tout est réglé. Voiture chargée, réveil réglé à 6h, demain c’est le grand jour !

Que l’aventure commence !

L’embarquement est prévu en fin d’après-midi à Marseille. Mais une partie de la troupe s’est déjà retrouvée depuis hier pour s’échauffer sur les routes des Cévennes ! De mon côté, je prévois de les réjoindre après la pause déjeuner au Pont du Gard.

Au moment de définir cet itinéraire depuis Limoges, je me souviens d’une pensée de mon prof de Physiques, il y a bien longtemps. Grand adepte des balades au long cours à vélo, il m’avait dit : « Aujourd’hui, les gens ne prennent plus le temps de voyager. Ils se déplacent d’un point A à un point B, le plus vite possible. La téléportation leur rendrait bien des services. » Qu’il avait raison ! Je limite donc la portion autoroutière au minimum.

Cap vers l’Est, et le lever du soleil ! Le hasard me fait remarquer le panneau « Mont Bessou, point culminant du Limousin ». Hop, petit détour pour profiter de cette jolie lumière.

Survolez les images ou cliquez pour voir les légendes. 😉

Je continue ma route à travers le Parc de Millevaches jusqu’à Bort les Orgues. Direction ensuite le Parc des Volcans d’Auvergne jusqu’à Saint-Flour.

Regardez ce troupeau de dizaines de vaches qui se rendent dans les prés.

Peu après mon entrée sur l’A75, nouvel arrêt : point de vue inédit sur le Viaduc de Garabit. Idéal pour prendre le petit dej’ en souvenir de notre passage sous l’édifice lors du Rallye Cévennes-Ardèche.

Viaduc de Garabit
Difficile d’imaginer que nous sommes sur une aire d’autoroute !

Bon, faudrait peut-être penser à repartir ! Dernier tronçon à travers les Cévennes. C’est peu avant Quézac que le temps se gâte.

Pluie, nuages bas … c’est tout de suite moins sympa !

Mais fort heureusement, ce fut de courte durée. Arrivé dans la vallée, le soleil repointe le bout de son nez. Alors quand je passe devant le circuit d’Alès … impossible de ne pas m’y arrêter pour jeter un œil.

Comme précédemment, survolez ou cliquez sur les photos pour voir les légendes. 🙂

Cette fois-ci, il faut vraiment que j’y aille pour être à l’heure. J’arrive à 14h pile, timing idéal ! Un bon présage pour le reste de la semaine où l’organisation sera décisive. Le temps d’une petite photo de groupe, je suis rejoint par Jianick et sa belle Lotus Elise S1 bleue.

Vous avez dit coloré !

L’avantage de ne pas se mêler à la foule, c’est d’avoir un portrait solo !

Tout le monde en route pour une promenade digestive afin d’admirer le Pont du Gard.

Max, notre guide/ouvreur/gentil organisateur, garde un œil sur la montre. Il ne s’agirait pas de louper le bateau !

  • J’ai repéré un coin sympa juste après les Baux de Provence.
  • Ah ouais ?! Cool.
  • Tu me laisseras passer juste après le village comme ça je prends en photo le groupe.
  • Yes, pas de problème.

On passe donc les Baux de Provence – joli site qui mériterait de s’y arrêter – et alors que mon spot photo approche… tout le monde trace ! 😲 Bon, ça va bien se passer ! La météo se découvre et Cyrille fait le malin avec sa capote électrique manœuvrable en roulant.

Je peux faire pareil mais la manipulation est un peu plus fastidieuse !

Traversée de villages / dos d’ânes, on roule à vitesse réduite. Cela me laisse tout le temps de déceler un cling/clong anormal. Il y a toujours des rossignols dans un Speedy/une Elise, mais à force on reconnaît bien ceux qui sont habituels et les autres. Petite inquiétude … Après avoir soupçonné un problème de boite et les vis des tapis de sol, ce n’est que le 3ème jour que je découvrirai – non sans soulagement – que ce sont mes nouvelles plaquettes qui « flottent » un peu dans les étriers. Ouf !

Arrivés sur le port de Marseille, le groupe complet se forme peu à peu. Ça va être grandiose !!

Variété de couleurs, de styles et d’époques, le plateau est dément !

Max nous avait transmis la liste des engagés pour nous faire saliver. Mais il y a toujours des imprévus. Alors que l’Exige V6 GP Edition est remplacée par une 308 GTI bien plus sobre et la 1ère Morgan plus 4 par une BMW 130i moins exotique, la seconde Morgan est remplacée par une 308 … Ferrari !

Ahhh c’est beau ! Même s’il ne s’agit pas de mon modèle préféré, une Ferrari cela reste un mythe !

Tout le monde se présente – inutile de dire que je ne retiendrai qu’un ou deux prénoms ! – on va récupérer ses billets et on patiente. J’en profite pour tenter quelques exercices créatifs. Cette semaine entière dédiée à la photo doit me permettre de mettre en application tout ce que j’ai lu / vu depuis des mois. Les photographes de Sport Auto n’ont qu’à bien se tenir !

Les flaques sont toujours sources d’inspiration.
Premier test de photos d’intérieur avec le 10-18. Ambiance course dans l’habitacle de l’Alpine A110 1600S.

Le départ est donné ! Tous aux voitures !! Et comme lorsqu’une nouvelle caisse s’ouvre au supermarché, c’est la foire d’empoigne pour gagner quelques places.

Vous commencez à connaître, survolez les images ou cliquez pour voir les légendes. 😉

Changement d’objectif et passage au 70-200 f2.8 pour de jolis portraits.

Ça se décante enfin. Une superbe route pavée longe les quais. Semi-décapotage en roulant, test photo … échec ! Je ne peux pas en rester là. Clignotant, arrêt sur le côté et …

Photo du jour !!

Je serai donc le dernier à embarquer : Les Rallyes de la Marterie sont dans la place !

Je m’étais aussi fixé comme objectif de faire des photos à l’intérieur du bateau. Les lumières artificielles des parkings souterrains donnent souvent une ambiance vraiment sympa. Alors que je suis chargé de tout mon barda, juste avant de monter vers les ponts supérieurs, dernier coup d’œil à cette cale remplie de voitures … Paf, photo du jour bis !

Ferrari rouge, bandes jaunes et tout le reste en Noir & Blanc … pur hasard et pourtant composition géniale !

Alors que j’imaginai profiter d’un joli couché de soleil sur le pont extérieur, la météo et surtout l’horaire du repas m’en empêcheront. Première croisière en ce qui me concerne : « Ça va vibrer comme ça toute la traversée? » Oui oui me confirment les convives ! Finalement, je finirai par ne plus entendre le bruit des verres qui s’entrechoquent. Le repas est l’occasion d’échanger avec Guy, Claude et leurs compagnes que j’avais déjà rencontrés sur les rallyes précédents. Une vraie bande de passionnés ! En fin de soirée je fais la connaissance de Thierry qui roule avec la Caterham orange. Niveau sensation, il sera certainement encore un cran au dessus de tout le monde ! Nous sommes abordés par un concessionnaire Ranger Rover au Luxembourg qui distribue également des Lotus. Ils passent une semaine dans les chemins à faire découvrir les possibilités de franchissement du Discovery à ses clients.

  • Vous irez certainement plus vite que nous, mais nous irons dans des endroits où vous ne pourrez pas aller !

Pas faux ! Bientôt minuit, retour dans la cabine. Un coup d’œil aux photos du jour, je révise les spots et l’itinéraire du lendemain puis dodo ! Ah oui … mon avant-bras n’a toujours pas dégonflé depuis la piqure de frelon du vendredi soir, et ce malgré les médocs. Hum … il m’en faudra plus pour gâcher la semaine de rêve qui s’annonce !

Bonne nuit et @ demain pour une nouvelle Aventure Automobile en Corse !

Si ce reportage vous a plu, vous pouvez vous inscrire à la newsletter ici.

 

22 Comments

  1. Max
    4 octobre 2019
    Reply

    Retour fracassant !!Belle photo (entre autres) de l’intérieur de l’Alpine.Narration toujours top , à suivre ….

    • Sylvain
      4 octobre 2019
      Reply

      Merci de saluer l’effort d’originalité ! 🙂

  2. Hélène
    4 octobre 2019
    Reply

    Superbe la photo de la Fefe ( entre autres hein!) dans la cale du bateau!C’était une bien belle édition et on attend la suite de « nos » aventures avec impatience …

    • Sylvain
      4 octobre 2019
      Reply

      En effet, cette première partie était un peu « perso » … on verra moins mon Speedy les autres jours !!

  3. Franck
    4 octobre 2019
    Reply

    Superbe reportage, commentaires et photos ! Hâte de voir la suite avec la Corse ses routes et paysages magnifiques !

    • Sylvain
      4 octobre 2019
      Reply

      Merci, d’autant que lors de l’embarquement ta superbe Exige Sprint était à l’honneur ! 😉

  4. Jean-Christophe
    4 octobre 2019
    Reply

    Salut Sylvain,J’attends avec impatience les jours suivants. Les photos sont vraiment superbes, et le texte nous fait revivre ce fabuleux Rallye. Merci à toi !!!!

    • Sylvain
      4 octobre 2019
      Reply

      Merci !! J’ai encore plus la pression maintenant … d’un point de vue photo de toute façon tout est dans la boîte, reste à assurer la narration pour revivre cette superbe semaine 🙃

  5. 4 octobre 2019
    Reply

    C’était pas le jour 0 ça plutôt ? Nan, attends, pour certains c’était déjà le jour 2, voire le jour 3 ! Arf, vivement la suite !!

    • Sylvain
      5 octobre 2019
      Reply

      Très modestement, je considère que l’aventure commence dès mon arrivée ! 🤣

  6. casimir
    4 octobre 2019
    Reply

    Superbe !! Les photos, le récit, on voyage avec toi.Et tes prises de vues, le traitement et le ton du texte sont vraiment originaux.Une marque de fabrique Sylvain que j’adore

    • Sylvain
      5 octobre 2019
      Reply

      Merci à mon plus fervent lecteur !!

  7. Françoise Jay
    4 octobre 2019
    Reply

    Cela commence déjà à me plaire : textes et photos , Bravo ! Même s’il n’a pas une Lotus, je pardonne à ce jeune photographe ! Son œil comme sa plume dénotent un certain talent … à suivre avec impatience .

    • Sylvain
      5 octobre 2019
      Reply

      Les Lotus, c’est d’un commun ! 😇 Merci Françoise pour ce gentil commentaire !

  8. Lewis Hamilton
    5 octobre 2019
    Reply

    tu dis SA n’a qu’a bien se tenir, mais c’est du niveau !! bravo, ça donne envie !Piqure de frelons ??? tu ne passe pas assez souvent dans la creuse pour pouvoir les apprivoiser !!

    • Sylvain
      5 octobre 2019
      Reply

      Merci ! La lectures des reportages de Sport Auto faisait partie de ma préparation. J’avoue avoir pris à la légère le frelon armé de mon fulgator, on ne m’y reprendra plus ! Au fait, Bravo pour ton futur titre de Champion du Monde … et tant pis pour ma Scuderia adorée ! 😰

  9. Fautré
    6 octobre 2019
    Reply

    Cher sylvain, J’ai pu échanger quelques fois avec toi durant ce séjour exceptionnel et je t’ai découvert discret, passionné, attentionné et perfectionniste dans la préparation et la réalisation de tes reportages.Au final merci beaucoup pour ce reportage qui te ressemble bien et surtout ravi d’avoir fait ta connaissance.Vivement les prochains épisodes Thierry

    • Sylvain
      6 octobre 2019
      Reply

      Que d’éloges … Merci ! J’ai aussi bien apprécié notre discussion sous les étoiles !

  10. RedDreams
    9 octobre 2019
    Reply

    Superbe photo de la 308 (Rouge… 😉) dans le garage du Ferry !…Il fallait saisir l’instant, même s’il est le fruit du hasard, bravo ! La photo de l’intérieur de l’A110 (La vraie… 😉) est tout aussi superbe !

    • Sylvain
      9 octobre 2019
      Reply

      Merci Guy !

  11. RedDreams
    9 octobre 2019
    Reply

    As-tu essayé de retravailler la photo du profil de la 308 en masquant les maisons de l’arrière-plan avec un fond blanc pour donner un effet de bichromie (Rouge/Blanc)?…Dans cet esprit, la photo de ton Speedy sur le pont est géniale, c’est là qu’on voit l’œil du photographe !…

    • Sylvain
      9 octobre 2019
      Reply
      Je vais voir si je peux accentuer ce côté là sur la 308 de profil, bonne idée.
      Pour le Speedy sur le pont, hasard bis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *