Forza Italia #1 : FIA GT & SuperTrofeo à Adria

Lamborghini donne naissance ce Week-end à son nouveau championnat. 3 courses en marge du FIA GT sur le tourniquet d’Adria. Une excellente manière de commencer cette saison 2009.

Dans le cadre de mes études, je pars m’installer en Italie. Les voyages forment la jeunesse parait-il. La série d’articles Forza Italia sera consacrée aux événements auto transalpins auxquels j’assisterai durant cette année 2009. J’espère ainsi vivre – et vous faire vivre – de nombreuses Aventures Automobiles originales !

Vue sur la Valtellina depuis ma terrasse !

Vendredi soir : « Bon alors, que faire durant le beau Week-end qui s’annonce? Se lever à 4h demain pour 400km et 5h de route bien sûr! ». Sachant que je ne suis clairement pas du matin, je prends mes précautions : réveil à 3h45, 3h55, 4h, 4h10, 4h15, 4h30 ! Finalement, levé sans problème à 4h – l’effet Lamborghini certainement. Douche, p’tit déj’ et Avanti! Départ à 5h comme prévu. 200 km de routes de montagne et autres petits cols sympathiques, ça réveille ! Reste 300 km d’autoroute pour fantasmer sur la journée à venir. Tout se passe bien, ma GTR (la Super5 de 45cv, pas la Supercar nippone malheureusement!) fait des merveilles dans le sinueux! J’arrive sur le circuit à 10h, le début de l’aventure.

Lamborghini a investi les lieux !

Je patiente pour entrer dans l’enceinte de l’International Adria Raceway (rien que ça!) quand un bruit sourd me fait tourner la tête : une Gallardo qui passe par l’accès VIP, quel charisme ! Ça s’annonce très très bien! Premiers pas dans le paddock et bam, nouveau coup de tonnerre : non non c’est rien, juste une Murciélago qui démarre! V12, 580ch, la Gallardo et son « petit » V10 ne peuvent pas lutter. Quelques mètres plus loin, la nouvelle LP560 est présentée en 5 exemplaires, rien de moins ! C’est ENORME ! D’ailleurs, c’est tout le paddock qui est aux couleurs de Lamborghini – les rôles semblent inversés avec le FIA GT accompagnant le SuperTroféo. S’agissant du premier meeting de ce nouveau championnat, la firme de Sant’ Agata a mit les petits plats dans les grands.

Benvenuti a Adria !
La baby Lambo en mode Superleggera !
30 secondes assis sur le pas de la portière pour se garer en marche arrière, quelle maîtrise … et quelle sonorité !
Aïe mes yeux !! Moi qui voulait une Diablo SV jaune …
me voilà avec un affreux mélange de Strosek, Affolter et Norauto. Pauvre Diablo !
Et comme il y a des Porchistes partout …
Porsche 968 Turbo S. Seulement 14 des 50 exemplaires prévus ont trouvés preneur. Collector donc !

D’après les hurlements d’un commentateur italien très en verve, le départ de la première course du SuperTroféo est imminent. OK mais … on les atteint comment ces maudites tribunes ! Finalement dirigé par le vigile de la terrasse présidentielle (comment ça j’ai pas accès?!), je m’installe pile à l’heure pour assister au lâcher des fauves. Vue sur le premier freinage, le sol tremble au rétrogradage. Ambiance !

Après la course, retour dans le paddock complètement ouvert au public. Être au plus proche des autos, regarder les mécanos réparer les bourdes des pilotes les moins délicats (beaucoup de gentleman drivers), je me sens vraiment dans mon élément. Petit tour d’horizon :

Audi R8 LMS GT3
Alpina B6 GT3 : Gabarit original !
Porte ouverte chez Ford !
Une des 2 autos officielles du Blancpain SuperTrofeo !
Mon coup de cœur absolu !
Quand je vous dis que les autos sont accessibles, il y a même les clés dessus !
La Murciélago R-GT GT1 conserve les stigmates des 24H de Spa (2nd) !
Accompagnée par la R-GT Strada de Reiter Engineering (modèle unique)
Le point de vue ne lui rend pas hommage car elle est vraiment belle cette face avant !
Notez la position des échappements !
Détail important : rester très attentif aux taureaux pressés de rejoindre l’arène !
Détournez les yeux de la demoiselle et vous verrez qu’une date est prévue au Paul Ricard !
Trop dure la vie de pilote !
Le Safety Car corporate trône fièrement au centre du paddock

Après avoir vu ces machines de course ultimes, les Lambo de route semblent petites, frêles, simples. Mais ça c’était avant… Avant LA rencontre. Le genre de moment dont tu te souviens toute ta vie et j’exagère à peine. Plantée au cœur du paddock, une Lamborghini Reventón !!! 21 exemplaires, 1 500 000€ HT et elle est là, juste pour moi !

Teinte gris furtif, environnement militaire, c’est le nouveau style Lamborghini
Elégant ? Non, Méchant, Effrayant, Brutal !
Mon angle de vue préféré !
La trappe aviation des ’90s remise au goût du jour !
Des lignes taillées à la serpe on vous dit !

8 courses sont programmées sur la journée et c’est juste fantastique ! Le FIA GT ? Ce sont les voitures des 24h du Mans sans les protos gazobeurk Audi & Peugeot, bref celles qui me font rêver! Un bruit ahurissant – bien supérieur aux GT3 d’ailleurs, des vitesses incroyables, des contacts, des dépassements, un super spectacle en somme. Le speaker arrive même à couvrir le bruit des autos – et ce n’est pas une mince affaire – pour nous faire suivre l’évolution du classement. Ceci d’autant que le circuit relativement petit (2,7 km) est largement visible depuis les tribunes : ce n’est pas le relief qui pose problème dans la région! Des conditions idéales pour contempler les bagarres tout au long du tour. A ce propos, je vous entends pester :

C’est sympa ce que tu nous racontes, mais où sont les photos des voitures à l’attaque sur les vibreurs, les gros plans lors des dépassements, les flammes des sorties d’échappement et les disques de freins incandescents lors des freinages ?

Eh bien j’y croyais moi aussi. Je pensais pouvoir faire ces photos qui remplissent les pages de Sport Auto. Malheureusement de retour à la maison, force est de constater que mon petit compact Canon n’était pas du même avis ! Bon, on peut tout de même exploiter quelques clichés pour illustrer l’activité en piste.

« Je comprends pas, ça passe toujours dans Gran Turismo ! »
Ben voilà, je l’ai eu mon blocage de roue !
Ma meilleure photo du bord de piste ! Bien sûr, accès interdit lors des courses !

Donc finalement, l’essentiel des photos sera réalisé dans les parcs fermés. L’avantage c’est qu’il n’y a pas de public et pour le coup les voitures sont bien immobiles! L’inconvénient c’est qu’on n’a pas trop le choix des angles de prises de vue! Voici les différents plateaux en détail :

GT4 : La M3 résistera à une énorme pression de la 911 rouge durant les 10 derniers tours afin de l’emporter. Le pilote étant français, j’ai droit à quelques secondes de Marseillaise : un peu de France, ça fait du bien ! Je regrette l’absence de photos de quelques autos vraiment originales : Donkervoort D8 GT et KTM X-Bow notamment !
GT3 : Quelle diversité d’autos et de configurations : Flat 6, V8, V10, V12, moteur avant ou central ! Une prouesse que d’arriver à rendre le plateau homogène. En tout cas pour les spectateurs c’est le jackpot !

La plus belle !
La plus impressionnante
Un look à la Tex Avery pour cette Viper
Echappements latéraux caractéristiques
L’arrière est très différent de celui du roadster que l’on connait en Europe
Aston Martin DBRS9 : elle conserve son V12 !

FIA GT1 : La crème de la crème avec le cri strident du V12 Maserati !

La Maserati MC12, véritable épouvantail de la catégorie mais non éligible aux 24H du Mans.
Saleen S7R, plus répandue sur les circuits que sur les routes !
Duo de Ford GT : bel hommage à l’icone des ’60s.
La Corvette, toujours présente aux avant-postes

FIA GT2: Duel entre Porsche et Ferrari. Victoire pour la marque de Stuttgart en territoire ennemi!


Blancpain Lamborghini Supertrofeo : C’est la raison principale de mon voyage. La ligne, le bruit, la performance m’ont complètement séduit durant cette journée. « Série monotype la plus performante du monde », Porsche 911 GT3 Cup et Ferrari 430 Challenge ne soutiennent pas la comparaison. J’aurai pu passer des heures autour de ce parc fermé!

Des décos les plus enfantines…
… aux plus agressives !
L’aéro a été particulièrement travaillée !
Ma favorite : une combinaison de couleurs juste parfaite !
Cette vue arrière est très suggestive : énorme diffuseur, aileron démesuré, capot moteur ajouré, tout y est !
Une Smart Crossblade en gardien de taureaux ?!
La SuperTrofeo conserve des freins acier


Retour en bord de piste où je regarde une partie des 2h de la course de FIA GT avant de plier bagage. J’ai quand même 5h de route qui m’attendent et je suis levé depuis 4h du mat’!

Départ au crépuscule
Une Ferrari à la limite pour contenir une 911, c’est clair non ?
Un dernier panorama à l’heure bleue !

Sur le chemin du retour, micro sieste sur une aire de repos et une dose de Redbull avant d’attaquer la montagne : seul au monde sur ces routes de folie entre 2h et 4h du matin. Il y a quelque chose de magique dans ce moment! Bref, c’était mon premier événement en Italie et j’espère bien remettre ça rapidement !

@ bientôt pour de nouvelles Aventures Automobiles !

Mon souvenir en 2019 :

Je regrette de ne pas avoir plus de photos des autos globalement… trop de tentatives sur piste alors que c’était peine perdue. Par contre, l’aller/retour sur la journée, la Reventón, ma première fois sur un circuit pour voir des autos modernes, tous ces éléments ont rendu ce voyage inoubliable. D’ailleurs, les principaux protagonistes sont en bonne place dans ma vitrine aujourd’hui encore!

Réalisation perso de la #3 sur base de #24

 

Newsletter

Un commentaire

  1. Casimir
    26 janvier 2019
    Reply

    diaporama tellement riche que j’ai du attendre avant de le parcourir en intégralité.Continue de nous régaler. 🤩😍

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *